AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Just one of those things - Sa Rang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
e v i l    m o d o
avatarChoi Seong Joo
e v i l    m o d o


Age : 29
Humeur : Généreuse.
Messages : 427

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Just one of those things - Sa Rang   Mar 17 Nov - 20:05

    A vrai dire, Choi Seong Joo commençait à regretter d'avoir accepté cette petite virée "entre hommes". Il avait beau faire de considérables efforts pour s'intéresser à la conversation, rien n'y faisait, il s'ennuyait à mourir. Ce n'était pourtant pas son genre, bien au contraire : il avait toujours su amuser la galerie, tout en gardant cette pointe de classe qui le caractérisait tant. Il ne détestait pas sortir, encore moins fréquenter des gens de son âge, mais il avait souvent un mal fou à trouver de l'intérêt à ce qui ne le distrayait pas assez, et ces garçons autour de lui rentraient visiblement dans cette catégorie. Mais d'ailleurs, qui étaient-ils ceux-là ? L'un d'eux se disait un ami de lycée, un autre son voisin et le reste... quoiqu'il en soit, aucun de leur visage ne lui parlait et il commençait sérieusement à se demander ce qu'il faisait ici : visiblement, il perdait son temps, et sans doute aurait-il pu faire mille choses bien plus intéressantes depuis ces deux dernières heures, s'il n'avait pas été bloqué au milieu de ce cercle de parfaits inconnus. Un soupir, et quatre paires d'yeux qui se tournent vers lui. Pour un peu, il aurait trouvé cela drôle, s'il n'avait plus de raisons encore d'en être blasé.

    Seong Joo ? Quelque chose ne va pas ? osa demander un des garçons, qui arborait d'extraordinaires cheveux noirs. Il aurait presque pu en être jaloux. Mais non. Il esquissa un sourire sans joie, avant de repousser son verre encore plein vers le centre de la table. Tout va bien. dit-il tout en se levant, et sans un mot de plus, il enfila sa veste et tourna le dos à leur table et à ce bar miteux qu'il ne pourrait décidément plus jamais voir en peinture. Tant mieux pour lui : il réfléchirait désormais à deux fois avant d'accepter une invitation de ce genre. Bien. Et à présent ? Certain d'être hors de vu de ses prétendus amis, il s'arrêta un instant, passa une main sur sa nuque raidit par l'ennui et jeta un discret coup d'œil aux environs : règle numéro un, ne jamais avoir l'air d'un type qui cherche son chemin. Ca fait terriblement mauvais genre, et même si son image état de celle qu'on ne pouvait ternir, il ne tenait pas à prendre de risques. AAAAH CHOI SEONG JOO SHI ! T'es perdu ? Certes non, mais l'énergumène qui accourait en hurlant voulait certainement mourir, lui. Il retint à grand peine le flot d'insultes qui lui vint à l'esprit, et se tourna vers l'énième jeune homme de la journée. Son nom ? Aucune idée. Mais il avait une bonne excuse : la po-pu-la-ri-té. Il ne prit pas la peine de répondre, même pas celle de sourire, et tourna les talons. Être ainsi interpellé avait son charme lorsqu'on aimait, comme lui, être reconnu, néanmoins, jouer les blasés l'amusait bien plus que passer cinq minutes à papoter costumes avec un illustre inconnu. Il devait d'ailleurs bien avouer que la plupart de son entourage, finalement, se composait d'inconnus... était-il temps de s'en inquiéter ?

    Si je longe ce trottoir dans cette rue-ci et si je tourne exactement là, je devrais normalement me trouver devant...

    Le COEX Mall. Ou l'histoire d'un porte monnaie qui réchauffait déjà l'intérieur de sa poche. Ah ! Mais pourquoi ne m'as-tu pas attendu ? Parce-que je ne vois absolument pas sui tu peux bien être, aurait sans doute été la réponse appropriée. Au lieu de cela, SJ eut un discret sourire en coin à l'intention du jeune homme qui venait de le rejoindre, avant de hausser les épaules. La question étant elle-même sans intérêt, il n'en trouvait pas plus dans le fait de chercher une réponse, aussi ne perdit-il pas davantage de temps avant d'entrer dans le centre commercial, suivit de près par son nouvel animal de compagnie. L'une des premières choses qu'il vit fut une jolie brune parmi la foule, qui capta si vite son regard qu'il ne douta pas un seul instant de son identité. Brusquement, il se plaqua contre le premier mur venu, tous les sens en alerte. Il n'avait pas prévu cette rencontre aujourd'hui, et ne pas prévoir quelque chose l'agaçait toujours. Crispé, il vit du coin de l'œil son compagnon de virée le regarder d'un drôle d'air. Quoi ? fit-il d'un air agacé, sourcils froncés. Un sourire en coin apparu sur les lèvres du faux blond. Tu sais que même plaqué sur ton mur, tu restes du même côté qu'elle, et donc particulièrement exposé ? Information capitale qui mit quelques minutes avant d'atteindre la zone de bon sens présente dans le cerveau du jeune homme. Il se redressa soudain, ses mains sur le col de la chemise, qu'il remit en place d'un geste nonchalant. Je ne vois pas de qui tu parles. jeta-t-il finalement, maudissant sa gêne passagère. Et... minute ? Comment savait-il celui-là pour Lim Sa Rang ? Il n'eut pas le temps de se poser davantage la question, pas même celui de froncer significativement les sourcils à l'intention du simili chiot qui l'accompagnait : la jeune femme se dirigeait vers eux, sans les avoir remarqué pour autant. Soudain tendu, il entra précipitamment dans la première boutique venue, et alla se planter devant le premier rayonnage qui lui tomba sous la main. Que ce soit un magasin de lingerie fine n'était le fruit que du plus grand des hasards ~

    Mais... un instant. Que fuyait-il exactement ? N'était-ce pas lui le prédateur dans toute cette histoire ? Lui qui, à l'approche de la gazelle convoitée, se devait de rugir tout en agitant sa belle crinière ? Bien sûr que si. Un air décidé se peignit alors sur son visage, et il se retourna prestement, bien décidé à faire face à son Destin et accessoirement, au charmant faciès de Sa Rang... qui se trouvait à présent juste sous son nez. Il lui fallu un temps avant de la reconnaître, et un temps encore pour reprendre contenance. Son sourire ne mit cependant pas bien longtemps avant de réapparaître, et sans gêne aucune, prit la charmante petite culotte de dentelles bordeaux qui se trouvait à sa droite. Lim Sa Rang, quelle bonne surprise. Justement, je cherchais la tenue idéale pour notre première fois ! lança-t-il sur un ton moqueur, tout en lui tendant l'article. N'est ce pas charmant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GS
avatarLim Sa RangGS

Age : 29
Humeur : Soumise u__u (profiteur, à vos gardes è___é)
Where am I ? : In your heart, sweety n.n
Messages : 383

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: Just one of those things - Sa Rang   Mer 18 Nov - 2:49

    Elles s'étaient donné rendez-vous au COEX mall. Sa Rang ainsi que quatre de ses amies. Malheureusement pour elle, elle n'allait peut-être pas autant s'amuser que lorsqu'elle avait l'habitude de faire les boutiques. D'abord, parce qu'elle s'était rendue compte qu'elle était grandement en manque d'argent en ce moment et elle savait à quel point ses amies étaient du genre...dépensières. C'est fou; vous n'aurez jamais vu personne acheter autant de chose en une journée. La preuve, la dernière fois qu'elles sont venues, elles étaient trois et elles avaient eu du mal à tout rentrer dans le coffre de la voiture. Et là, elles sont cinq. Si ça se trouve, elles allaient devoir transporter tous leurs achats en deux voyages. Enfin, il fallait admettre qu'il y a certaines choses envers lesquelles la demoiselle était plus faible. Cela dit, elle ne brûlait pas son argent en achetant que des vêtements ou des paires de chaussures. De toute façon, son garde-robe et ses tirroirs étaient déjà assez plein comme ça. Hors, elle fut la troisième parmis son groupe qui était arrivée au COEX alors qu'elle cherchait celles-ci un peu partout. Le point de rendez-vous...c'était où ? Parce que du plus loin qu'elle se rappelait, elles avaient oublié ce léger détail. Et tenter de trouver quelqu'un dans ce centre d'achat était pratiquement presqu'impossible quand on savait le nombre de personne qui y entrait et sortait à chaque heure. Heureusement, c'était ses copines qui avait trouvé la demoiselle et à quelque part, elle fut soulagée de les voir, parce qu'à elle seule, elle aurait sans doute abandonner sa recherche et serait retourné chez elle. Bref, elles s'étaient dit qu'elles devaient attendre les deux autres filles avant de commencer à faire les boutiques, mais elles semblaient si pressée d'y aller qu'elles n'attendirent pas plus longtemps et partirent directe dans un magasin de chaussure. De ce fait, elles avaient entraînée Sa Rang avec elles en la tirant par la main, pendant que la demoiselle perdait son regard dans l'immense foule qui les entouraient.

    Faire le tour d'une seule boutique avait prit des heures à un point tel qu'elles en étaient encore à leur première. Pour la simple et bonne raison que ses amies se mettaient à essayer toutes et je dis bien toutes les chaussures du magasin, se demandant à chaque fois si la paire leur allait ou encore avec quoi elles pouvaient la mettre. Et quand elles croyaient avoir trouvé chaussure à leur pied, elles n'étaient finalement pas sûre de les acheter, se disant qu'il y en avait peut-être de plus belles ailleurs. Ouais, enfin ça les amusait, mais pas pour Sa Rang qui elle, avait fait environ quinze fois le tour de la boutique, essayant seulement une ou deux paires. D'ailleurs, les vendeurs semblaient commencer à se poser de sérieuses questions à leur propos. À savoir pourquoi est-ce qu'elles mettaient autant de temps à choisir ou alors pourquoi est-ce qu'elles essayaient quatre fois la même paire. S'il y avait bien des personnes en ce moment avec qui Sa Rang n'aimait pas magasiner, c'était bien ces accros du shopping. Ça en devenait ennuyeux à la fin.

    Sa Rang : Vous en avez encore pour longtemps à être ici ?
    Amie 1 : Euhhh, bien c'est qu'on a beaucoup de mal à choisir. Enfin, ces deux-là plus que moi.
    Elle avait dit ça en pointant les deux autres.
    Sa Rang : D'accord, bien si ça ne vous dérange pas, je vais aller de mon côté. On n'a qu'à se rejoindre ailleurs d'ici disons....3 heures ?

    Oui, trois heures. Et encore, elle doutait que ce n'était pas assez pour elles. Cela dit, elles avaient tous acquiescé comme quoi c'était correcte qu'elle les quitte un moment, les laissant seules face à leur soi-disante caverne d'Alibaba. Alors Sa Rang sorti enfin de la boutique, avant de s'engager dans une direction totalement opposée de celle d'où elles étaient arrivées. Elle n'avait pas de boutiques précises dans laquelle elle voulait aller, alors elle allait se contenter de marcher et d'arrêter là où elle semblait avoir un minimum d'intérêt. Hors, entre-temps, elle avait eu droit à ce qu'on lui fonce deux fois dedans de façon involontaire, pour ensuite se faire arrêter par des vendeurs qui essayaient de vendre des cartes de crédits pour ensuite se faire marcher sur les talons tellement c'était bondé de gens. Et du coup, cela fut assez pour la démotiver d'aller où que ce soit et tout ce qu'elle espérait trouver c'était un banc pour s'asseoir un instant.

    Ce n'est qu'en se faisant que quelque chose attira alors son attention. Devant elle, se trouvait quelqu'un qui ne était pas du tout inconnu. Un homme. Un jeune homme qui se tenait tout près d'un mur. Et cet homme c'était....Seong Joo ? Elle écarquilla les yeux. Était-ce vraiment lui ? Hého, et où sont les caméras ? C'est une mauvaise blague là ? En tout cas, ça lui ressemblait de près et de loin. Son regard se posa alors sur lui, pendant qu'elle parcouru le restant de la distance qui les séparait. C'était bien lui. Seong Joo, cet espèce de stalker qui lui suivait partout. Seong Joo qui ne pensait qu'à passer une nuit avec elle alors qu'il savait très bien le fond de sa pensée puisqu'elle le lui avait dit des millier de fois. Seong Joo. Il ne fallait pas être surpris de cette exaspérance si soudaine que ressentait Sa Rang à l'instant. Un vrai pot de colle celui-là. N'empêche, il l'avait à son tour remarqué. Bah oui, après tout vous gagez combien qu'il l'avait suivit jusqu'ici ?

    Seong Joo : Lim Sa Rang, quelle bonne surprise. Justement, je cherchais la tenue idéale pour notre première fois ! N'est ce pas charmant ?

    Il lui montra une culotte en dentelle alors qu'elle haussa un sourcil. Evidemment, elle s'en était douté; passer près de lui sans provoquer de commentaire était parfaitement impossible. Elle lâcha un soupir.

    Sa Rang : Seong Joo ! Pourquoi tu m'as encore suivi ?

    Elle ne s'attendit pas forcément à une réponse. Après tout, elle aura beau lui dire constemment, il allait toujours faire à sa tête. Et c'est ça qui l'énervait le plus. Son regard se posa alors sur la culotte qu'il tenait en main, pour ensuite les lui enlever. Son regard les scruta vite faite. Il voulait qu'elle porte ça ? Même pas en rêve. C'était trop grand de toute façon.

    Sa Rang : Charmant ? Elle s'étira un peu de façon à lui enfiler les culottes sur la tête. Ça l'est encore plus comme ça ! Et puis elles sont trop grandes pour moi. En revanche, elles te vont bien. Heureusement que t'as une grosse tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
e v i l    m o d o
avatarChoi Seong Joo
e v i l    m o d o


Age : 29
Humeur : Généreuse.
Messages : 427

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: Just one of those things - Sa Rang   Jeu 19 Nov - 16:38

    Ahahah. Très TRES drôle. Finalement, il aurait peut-être mieux valu rester caché. Oh mon dieu, mais qu'allait-il penser encore ? Il ne s'était aucunement caché : il avait simplement cherché un endroit tranquille afin de réfléchir à son plan d'attaque. Voilà tout. Il resta un moment interdit, une large bande de tissu lui dissimulant l'œil droit. Bien, que faire à présent ? Rugir de colère ? C'est le genre de réaction qui convient tout à fait au roi de la savane, mais sans doute pas à un séducteur tel que lui, doué de tant de subtilité. Il ne fit alors que toussoter, lorsqu'il entendit des rires étouffés de jeunes filles non loin de lui. A vrai dire, il n'avait que faire du regard des autres, mais lorsque ces regards appartenaient à de charmantes jeunes filles, il préférait tout de même leur apparaître dans de bonnes conditions. Sans un mot, il ôta le morceau de dentelle de sa tête, et l'observa un instant, l'air songeur. En vérité, il ne faisait que chercher la réplique la plus cinglante qu'il pourrait trouver : cette petite prude le méritait amplement, elle qui jouait les timides alors qu'au fond, il était de notoriété publique qu'elle ne cherchait qu'une chose : rejoindre le rang des femmes accomplies. Et qui d'autre semblait le mieux placé que lui-même pour se faire ? Personne, c'était l'évidence même. Alors pourquoi ne semblait-elle pas de cet avis ? Les femmes n'avaient-elles donc plus aucun goût en la matière ? Visiblement.

    Premièrement, je ne te suivais pas. Je me demande d'ailleurs si ce n'était pas le contraire... dit-il tout à coup, en levant vers elle un regard moqueur. Un sourire fendit son visage, alors qu'il contemplait le visage de celle qu'il poursuivait avec assiduité depuis ces derniers mois. A proprement parler, elle n'était pas une beauté, du moins pas de celles que Seong Joo avait l'habitude de "fréquenter". Mais il y avait ce je ne sais quoi d'innocence, mêlé à une certaine fierté qui avait de quoi attirer l'attention. Il n'aimait pas forcément le fait d'avoir à jouer les stalker, néanmoins cette situation avait de quoi l'amuser, et puis, en plus d'être fort jolie, la petite avait du répondant. Il ne doutait pas de parvenir un jour à son but, tout en reconnaissant que ce ne serait pas une mince affaire. Et bien tant pis : qu'y avait-il de plus drôle et agréable que de séduire une jolie femme ? La réponse était toute trouvée : absolument rien. Deuxièmement, je n'ai pas une grosse tête. Soigneusement, il enfila à son tour la culotte sur la tête de la jeune femme, sans se départir de son sourire moqueur. Et troisièmement, je t'assure que cette charmante petite chose te va beaucoup mieux qu'à moi. Quoique... hésita-t-il alors que ses mains vinrent se poser sur les hanches de la jeune femme. Vu la largeur de ceci, un 42 serait peut-être plus approprié. Et sur ces mots, il prit soin de reculer de trois pas, évitant ainsi toute représailles physique, allant de la gifle à une bonne droite. L'expérience lui avait appris qu'il valait toujours mieux être prudent avec les femmes.

    Oui, vraiment, tout ceci était plus qu'amusant. Peut-être était-ce également le fait qu'elle soit la sœur de son ennemi juré, mais que ce soit ou non le cas, elle ne perdait pas de son intérêt. Sa Rang n'était pas le genre de femmes qu'il côtoyait en général : lui aimait les filles faciles, celles qui se pâmaient devant le moindre billet, recherchant éperdument la moindre faveur. A défaut d'avoir de la conversation, elle était expérimentée, et savait à quoi s'en tenir lorsque Seong Joo leur ouvrait occasionnellement les bras. Mais cette jeune femme ci, si elle savait également de quoi il en retournait avec lui, n'était pas du genre à se jeter dans ses draps à la moindre ouverture, et si ça avait bien sûr de quoi le frustrer, là résidait également tout l'intérêt de la chose. La chasse était ouverte, et visiblement pour un moment encore.


Dernière édition par Choi Seong Joo le Mer 23 Déc - 17:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GS
avatarLim Sa RangGS

Age : 29
Humeur : Soumise u__u (profiteur, à vos gardes è___é)
Where am I ? : In your heart, sweety n.n
Messages : 383

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: Just one of those things - Sa Rang   Sam 21 Nov - 15:09

    Seong Joo : Premièrement, je ne te suivais pas. Je me demande d'ailleurs si ce n'était pas le contraire...

    Bien voyons ! Comme si c'était son genre de perdre du temps à suivre un idiot de comme lui. Et encore, elle ne comprenait pas comment il pouvait s'acharner autant sur elle malgré tout ce qu'elle lui faisait subir; des insultes, des baffes, de l'énervement, parfois de l'humiliation ou encore le ridiculiser, comme elle venait de le faire à l'instant. C'était à croire qu'il aimait vraiment la voir dans cet état et qu'il aimait ce genre de caractère. Comme certain dirait; il provoque la tigresse. Et c'était ça le problème, le fait qu'il soit aussi...persévérant à vouloir obtenir ce qu'il veut. Certe, Sa Rang aussi était du genre à tenir son bout longtemps lorsqu'elle avait envie de quelque chose, mais lui c'était pire qu'elle. Il s'en amusait et ne semblait pas broncher. Sa Rang avait beau être patiente, elle avait toutefois ses limites. Ses limites qui d'ailleurs étaient rapidement atteintes avec lui. En même temps, il fallait y voir un bon côté; ça mettait un peu de piquant dans ses journées si routinières. C'est vrai, il n'y a qu'à voir en ce moment...elle commençait à ne pas trop s'amuser et il a fallu que Seong Joo face surface. Il était comme un divertissement, puisqu'elle n'allait pas le cacher; elle aimait à quelque part être en sa compagnie, même si cela était minime. Cela dit, elle ne le détestait pas, mais elle le trouvait très lourd et soûalant. Hors, la demoiselle ne croyait pas à ce qu'il venait de dire. Il ne la suivait pas ? Mouais. Peut-être que c'était le cas, jusqu'à ce qu'il s'apercoive ensuite qu'elle était elle aussi dans la place. Et ce serait à ce moment-là qu'il en aurait profité.

    Sa Rang : Ah ouais, tu crois ? Contrairement à toi, j'ai quelque chose à faire de mes journées, moi.

    Et elle avait insisté sur le "moi". Celui-ci prit alors la culotte qu'elle lui avait mise sur la tête afin de lui faire le même coup, la regardant avec un sourire moqueur. Arg, ce genre d'air et de sourire l'énervait à chaque fois. Parce que ça lui donnait l'impression qu'il était fier de son coup. C'était toujours plus agréable de le faire aux autres après tout. Elle lâcha donc un grognement, l'air blasé, suite à son commentaire, pendant qu'elle tentait d'enlever rapidement celle-ci de sur sa tête pour la reposer sur le support juste à côté d'eux. Cela avait encore une fois attiré des regards qui sans doute allaient les prendre pour de vrais immatures. Mais les pauvres, il ne comprenne pas la raison de tout ceci. Elle ne dit rien pendant un petit moment, même pas pour répondre aux commentaires du garçon, se disant que ça ne fera que l'énerver elle-même plus qu'autre chose. C'est là qu'il vint déposer ses mains sur les hanches de la demoiselle qui eut rapidement le réflexe de les repousser au moment où elle les sentie contre son corps.

    Seong Joo : Vu la largeur de ceci, un 42 serait peut-être plus approprié.

    Sa Rang : Touche-moi encore et je t'en donne une espèce d'andouille ! La demoiselle le regarda en plissant les yeux. Sa réaction immédiate avait bel et bien été l'énervement. Toutefois, il ne semblait rien y avoir de menaçant dans sa voix. Et son air ressemblait plus à...une genre de grimace. D'ailleurs, je ne sais pas ce qui me retient de le faire...malgré tout ce que je te fais subir, t'es toujours aussi collant. Temps d'arrêt. Et puis, si j'étais aussi grosse que tu le dis, tu ne t'acharnerais même pas sur moi, Seong Joo.

    Certes, elle n'était pas grosse et elle en était consciente. Mais, il y avait toujours tout de même cette légère obsession concernant son poids. Et une grande majorité des filles étaient comme ça d'ailleurs. À savoir, bien entretenir son corps et bien manger. Après tout, elles se devaient de bien le faire, parce que les mecs étaient si obsédé par ces faussetés de femmes dans les magazines, qu'ils n'appréciaient pas toujours la vraie beauté de la femme dans la vie réelle. Ainsi, elle avait remarqué qu'il s'était reculé de façon assez rapide. Il avait peur d'elle ou quoi ? Cela la fit presque rire. Elle n'était pas violente. Du moins, pas au point de donner un coup de poing. À l'exception peut-être de...Non, Sa Rang était vraiment une fille de ce côté-là. Elle, c'était la giffle, malheureusement.

    Sa Rang : Bon, je ne sais pas si t'as de quoi à faire mais je veux bien passer l'après-midi avec toi, malgré tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
e v i l    m o d o
avatarChoi Seong Joo
e v i l    m o d o


Age : 29
Humeur : Généreuse.
Messages : 427

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: Just one of those things - Sa Rang   Sam 28 Nov - 23:31

    Il esquissa un sourire devant la réaction de la jeune femme. Andouille ? Voilà une insulte qu'il était prêt à endurer, s'il ne devait jamais récolter plus que cela de sa part. C'est qu'il était habitué à pire : depuis son entrée à l'université, voie même au lycée, il avait eu le droit à tout un panel de gros mots, plus indigestes les uns que les autres. Il en riait bien sûr, et ne faisait pas le moindre effort pour changer ce qu'il était pour autant. Il aimait son statut de bourreau des cœurs, toujours à la recherche de défis et de chair fraiche. Joo n'avait pas peur de se montrer infidèle, et encore moins des larmes des filles, qu'elles soient de dépit ou de rage. Il avait, en effet, déjà rompu avec assez de filles en ce monde pour savoir quels mots ou gestes il fallait ou non avoir dans ces moment délicats. Il était certes un bel enfoiré, mais n'en avait pas moins de manières pour autant. Il avait donc beau ne pas être touché plus que cela par l'agacement de Sa Rang, il n'en restait pas moins sur ses gardes : il ne tenait pas particulièrement à être giflé ici, à la vue de tous. Que sais-tu de mes goûts en matière de femmes ? dit-il avec un sourire en coin. Sa tirade l'avait particulièrement amusé, et il ne parvenait pas à cacher les lueurs moqueuses dans son regard. Il est vrai qu'elle lui en faisait voir de toutes les couleurs, et rares étaient les fois où il n'avait pas échappé de peu à une gifle, ou une insulte recherchée. Néanmoins, il ne se faisait pas d'illusions, il savait qu'en agissant de cette façon avec une fille telle que Sarang, il allait au devant de quelques désagréments. Elle ne ressemblait en aucun cas à toutes ces filles faciles qui couraient les bars, à ces créatures de la nuit qui vous ouvraient les bras avant même que vous ne leur ayez jeté un regard. Ces filles là étaient certes mille fois plus expérimentées que Sarang, mais elles faisaient parties de ces plaisirs faciles qui perdaient tout intérêt après un certain temps. De plus, Seong Joo n'était pas un enfant gâté pour rien, et se lassait très vite de tout et de rien, recherchait sans cesse la nouveauté et le défi. Mais il y avait également son goût pour l'amusement, qui le poussait à ne jamais prendre le chemin de la facilité, lorsque c'était possible. Et Sarang avait tout du chemin couvert de buissons épineux.

    Il soupira, avant de se pencher très légèrement vers elle, sans cesser de sourire. Comme toutes les filles, elle devait bien complexer un peu sur son poids, non ? Une petite pique supplémentaire serait sans doute du meilleur effet, et puis, n'était-elle pas adorable avec ce petit air agacé ? Il se pourrait que j'apprécie beaucoup les jeunes femmes bien en chair, et justement, tu sembles correspondre parfaitement à ce critère. Et sur ces paroles, il laissa échapper un rire moqueur, mais peut-être pas aussi mesquin que ses précédentes paroles. Après tout, son but premier n'était pas d'entrer dans les bonnes grâces de la jeune femme, mais avant tout de la faire se glisser dans ses draps. Certes, peut-être aurait-il mieux valu pour cela qu'elle le voit comme quelqu'un de plus attentionné, mais... il n'avait pas pour habitude de se montrer pour ce qu'il n'était pas, même s'il ne cachait pas son attrait pour le mensonge. Il manqua néanmoins s'étouffer lorsqu'elle lui proposa finalement de passer la journée avec elle. Joo perdit un instant son sourire, pencha légèrement la tête vers la droite, et haussa un sourcil interrogateur. Décidément, elle ne cesserait jamais de le surprendre, et c'était sans doute plus pour cela que pour ses hanches larges qu'il avait un jour décidé de la poursuivre. Il ne lui échappait pas qu'elle n'avait sans doute rien d'autre à faire, pour lui proposer ce genre de chose à lui, qui en avait bien plus après son corps qu'à son intellectualisme. Lim Sa Rang n'aurait-elle plus un seul ami pour daigner me faire cet honneur ? répondit-il avec une lueur perplexe dans le regard, alors qu'il retrouvait néanmoins son éternel sourire moqueur.

    Il n'attendit pas sa réponse, et passa son bras autour de sa taille, et l'attira sans un mot de plus vers la sortie du magasin, jusqu'au centre de la grande allée carrelée qui longeait le centre commercial. D'un geste théâtral, il lui désigna les boutiques qui s'alignaient, passant des fringues à la nourriture en tout genre. Où allons-nous ma chère ? dit-il finalement, sans relâcher la pression de son bras autour de sa taille. Oh... et j'ose espérer que cette journée ensemble comprend également la soirée... n'est ce pas ? ajouta-t-il tout en la regardant de biais, sans perdre une once de son sourire, plein d'insolence et de malice. N'était-il donc pas le plus adorable des hommes, au fond ? Lui qui, envers et contre tout, pensait ses charmes acquis depuis des lustres. Sa Rang et ses refus obstinés était peut-être juste ce qu'il lui fallait pour redescendre sur terre...


Dernière édition par Choi Seong Joo le Mer 23 Déc - 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GS
avatarLim Sa RangGS

Age : 29
Humeur : Soumise u__u (profiteur, à vos gardes è___é)
Where am I ? : In your heart, sweety n.n
Messages : 383

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: Just one of those things - Sa Rang   Lun 30 Nov - 19:32

    Ses goûts en matière de femmes ? Ce n'était pas bien difficile à deviner; tout ce qui avait des seins, une jupe et un minimum de charme était dans la palette de Joo. En d'autre mot, tout ce qui bouge. Et pour Sarang, lui céder ne ferait que le faire crier victoire. Car oui, Joo avait beau être un con, une tête enflée et un pot de colle, il n'en restait pas moins qu'il avait un minimum de charme aux yeux de Sarang. N'empêche, le fait qu'il veuille se tapper tout le monde était en quelque sorte une insulte pour la jeune fille puisque c'était comme si elle ne valait pas grand chose. Du moins, c'est ce qu'elle pensait. Et sans doute, il aurait eu plus de chance s'il s'était montré plus...mature et moins obsédé à mettre la jeune fille dans son lit. Mais là, il aurait été un pur hypocrite d'être parvenu à la manipuler. Dans le fond, il était presque mieux d'être comme il était présentement. Hors à sa question, Sarang regarda le jeune homme d'un air faussement surpris.

    Sarang : Parce que tu en as ? Je croyais que tu couchais avec tout ce qui bouge...et je trouve ça insultant, parce que je ne suis pas n'importe qui.

    Oui, elle sautait peut-être un peu vite aux conclusions. Mais, n'importe qui semblait avoir cette perception de Seong Joo, parce que c'était la réputation qu'il s'était donné. En tout cas, chaque fois qu'elle se retrouvait en sa présence, elle avait toutes sortes d'envies; le frapper, l'étrangler, l'enterrer dix pieds sous terre....et ce qu'il dit ensuite ne faisait qu'agacer davantage la jeune demoiselle car oui, il avait le don de titiller son énervement. Elle se mordilla l'intérieur d'une de ses joues en ne cessant de le regarder les sourcils à moitié froncés, de haut en bas. Le pire, c’est qu’il savait que lui parler de son poids était quelque chose qui l’agaçait. Bien sûre, elle n’avait rien à se reprocher sur le sien, mais bon…ça ne la laissait pas indifférente. Parce que peu importe comment elle serait, elle attirerait les regards. C'est vrai, étant grosse, on le lui ferait remarquer, étant maigre, on l'obligerait à manger et avec la taille qu'elle a, soit mince, on la drague la plupart du temps. Et lui, il le savait parfaitement que ça l'embêtait, mais évidemment, il jouait l’ignorant en préférant la narguer avec ça. Cela dit, il valait mieux ne rien dire cette fois et tenter d'ignorer cette remarque qui ne ferait que pousser encore plus sa limite de tolérance. Cela dit, elle grogna silencieusement. Ce n'était pas forcément toujours les paroles de Joo qui la rendait comme ça, car venant d'une autre personne, elle en serait sans doute indifférente. Mais c'était plutôt l'attitude qu'il adoptait en même temps; ses sourires moqueurs ou mesquins et son air fier, pour être plus précise.

    Suite à sa question, la demoiselle n'eut effectivement pas le temps de répondre qu'ils étaient déjà tous deux en route vers la grande allée...dans un genre d'entrelacement. Un entrelacement qui gênait en quelques sortes celle-ci; parce que la première impression que les gens auront de ceux-cis c'est qu'ils sortent ensemble alors que ce n'est en aucun cas, le cas. Et malheureusement pour lui, Sarang ne fit que marcher sans lui faire à son tour une preuve de telle affection. C'était déjà bien qu'elle lui ait elle-même proposé de passer le restant de l'après-midi avec lui, il ne fallait pas trop lui en demander non plus. Mais bon, c'était limite ce qu'elle pouvait endurer de lui en ce qui concernait de "l'enlacer". Un petit instant de réflexion ce fit alors suite à savoir où est-ce qu'elle désirait aller. Pour être franche, elle était venue ici que pour accompagner ses copines et du coup, elle n'avait plus vraiment envie d'y être. De toute façon, il faisait un temps agréable à l'extérieur.

    Sarang : Pourquoi on ne sortirait pas de cet endroit ? Il y a des gens partout, ce sera difficile de faire quoique ce soit sans qu'on se marche dessus.

    À peine avait-elle eut le temps de prendre parole que le garçon reprit la sienne.

    Seong Joo : Oh... et j'ose espérer que cette journée ensemble comprend également la soirée... n'est ce pas ?

    Elle tourna brusquement la tête en sa direction avant de lâcher un faux rire presqu'amusé. Pourquoi est-ce qu'elle l'avait sentie venir celle-là ? Il ne manquait jamais, mais alors là, jamais une occasion de le lui demander, vraiment. Même si malgré tout, il connaissait déjà la réponse à celle-ci. Hors, elle ne put s'empêcher de le regarder sérieusement.

    Sarang : Mhhh, la subtilité et toi...ça fait deux on dirait. Tu crois vraiment que tu vas m'amadouer comme ça ? C'est bien essayé ! On peut la passer ensemble si tu veux. Mais on ne la passera dans le même lit. Et toutes tentatives te fera mériter ce que tu mérites.

    Sur ce, Sarang prit la main de Joo qui entourait sa taille afin de la laisser pendre le long de son corps, là où elle avait l'habitude d'être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
e v i l    m o d o
avatarChoi Seong Joo
e v i l    m o d o


Age : 29
Humeur : Généreuse.
Messages : 427

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: Just one of those things - Sa Rang   Mer 23 Déc - 18:41

    N'importe qui, en les écoutant, en serait venu à la conclusion que ces deux là ne s'aimaient pas beaucoup. L'un comme l'autre rivalisait d'ingéniosité pour trouver les piques et gestes qui toucheraient le plus profondément son adversaire. Mais s'ils arrivaient si bien à se gêner mutuellement, c'est également parce-que, contre toute attente, ces deux là étaient avant tout amis. Qui l'aurait cru ? Ils n'étaient pas certes les plus proches de la petite bande de six à laquelle ils appartenaient, mais ne s'en connaissaient pas moins presque sur le bout des doigts. Un sourire taquin, un regard moqueur, des gestes déplacés mais non dénué de tendresse et d'affection. Joo ne reculerait devant rien pour obtenir ce qu'il voulait, mais s'il devait un jour user de sa force, ça ne serait certainement pas envers Sarang. Néanmoins, l'empressement dont faisait preuve le jeune homme envers elle pimentait une relation qui n'aurait pu être que bien trop plate, au vu de leurs caractères diamétralement opposés. Sans lâcher la taille de la jeune fille, il la guida un moment, sans qu'elle ne réponde à son geste, pourtant emprunt de beaucoup d'affection. Un sourire amusé habilla ses lèvres, alors qu'il la sentait tendu contre son bras : il ne se faisait pas d'illusion, elle était sans doute bien plus agacée qu'intimidée, mais ce sentiment lui plaisait tout autant. Il en avait l'habitude après tout, et Sa Rang avait le don d'arborer des moues toutes plus adorables les unes que les autres dès que les prémices de la colères se faisaient sentir. Il laissa donc sa main laisser plus profondément sa marque sur la taille de la demoiselle, non sans lui jeter un coup d'œil tout aussi amusé que son sourire. Pourquoi toujours cette manie de l'agacer dès qu'il en avait l'occasion ? Il l'ignorait. Mais il savait qu'il se plaisait beaucoup à la regarder se défendre, et on pouvait dire que la petite savait y faire avec sa langue. Avec un peu de chance, elle l'utilisait aussi bien dans un autre domaine que celui des bavardages...

    Pourquoi on ne sortirait pas de cet endroit ? Il y a des gens partout, ce sera difficile de faire quoique ce soit sans qu'on se marche dessus. Joo laissa échapper un rire, avant de lui répondre. Oh, je connais un endroit parfait, où nous pourrions faire tout ce que nous voulons, au niveau des dortoirs, calme et chaleureux comme aucun autre, mais comme je me doute qu'il faudrait te faire boire ou te droguer pour que tu t'y rendes sans résister, je te propose de faire un tour au bar le plus proche. Non ? dit-il avant de rire de nouveau, devant l'expression de son amie. La provoquer devait sans doute figurer en bonne place dans la liste de ses activités favorites, et il ne se privait jamais de ce petit plaisir personnel. Après tout, elle répondait toujours si promptement à ces remarques, n'hésitant jamais à l'envoyer promener aussi rapidement qu'il était arrivé. Elle en avait du charme cette petite, et qu'elle soit encore la Madone reconnu de Kyung Hee avait de quoi surprendre... quoique. Elle n'avait pas son pareil pour faire fuir tous les hommes aux alentours, et ce sans peut-être seulement le vouloir, puisqu'elle était également la douceur même. Son frère également, en intimidait plus d'un. Pour Joo néanmoins, il était une raison de plus pour voir céder Sa Rang, même s'il ne devait jamais être mis au courant. Ce serait une petite victoire personnel, une pensée qu'il pourrait ressasser à loisir dans son esprit lorsqu'il croiserait Jun Wan. C'était une bien petite revanche, certes, mais une revanche malgré tout...

    Mais à peine avait-il prononcé les mots fatidiques que Sa Rang se tournait vers lui, et laissait échapper un rire à faire froid dans le dos. Quant à Joo, il resta un moment sans voix, à la regarder d'un air perplexe. Mhhh, la subtilité et toi...ça fait deux on dirait. Tu crois vraiment que tu vas m'amadouer comme ça ? C'est bien essayé ! On peut la passer ensemble si tu veux. Mais on ne la passera dans le même lit. Et toutes tentatives te fera mériter ce que tu mérites. Et de là il la vit prendre son bras et se dégager de son emprise, alors qu'il retrouvait peu à peu son sourire insolent. Seong Joo leva les yeux au ciel. Rabat-joie. souffla-t-il alors qu'ils se dirigeaient tout deux vers la sortie du centre commercial. Mais avant qu'ils ne l'aient atteint, il s'empara de son bras et plaqua la jeune femme contre le mur carrelé du magasin. Il resta un instant immobile, son sourire ancré sur les lèvres. Quelques passants leur jetèrent des regards choqués, voire amusés, mais lui n'en avait cure : il ne quittait pas des yeux ceux de la jeune femme, qui n'hésitait jamais à l'affronter. Sa paume glissa le long du bras de Sa Rang, qu'il maintenait toujours collé au mur, et il se penché soudain vers elle, laissant sa bouche effleurer le coin de ses lèvres. Et... qu'est ce que je mérite exactement ? dit-il dans un souffle, laissant son corps prendre un moment appui sur celui de la jeune femme, avant de la relâcher brusquement. Son expression était tout ce qu'il y avait de plus amusée, bien qu'il soit conscient qu'avec un geste si prononcé, il venait de donner une nouvelle dimension à ce petit jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GS
avatarLim Sa RangGS

Age : 29
Humeur : Soumise u__u (profiteur, à vos gardes è___é)
Where am I ? : In your heart, sweety n.n
Messages : 383

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: Just one of those things - Sa Rang   Jeu 24 Déc - 1:48

    Une relation qui incluait bien des oppositions était la façon dont on pouvait décrire la relation entre les deux. Autant l'amitié que la haine était ressentie à l'égard de Joo, autant il se méritait l'attention de Sarang ainsi qu'une bonne gifle. Voir même, une journée ils s'obstinaient alors qu'une autre, ils pouvaient aller jusqu'à rire ensemble. C'était plutôt ambiguë oui, et les gens qui les voyait ne saurait exactement dire si tout cela n'était que plaisanterie ou alors s'ils avaient réellement envie de se tuer. Le pire dans tout ça c'était que Sarang était incapable de ne pas réagir aux provocations de Joo. Mais ça, il n'y avait pas qu'avec lui qu'elle était comme ça. Apprendre à défendre sa personne était souvent quelque chose d'utile. Surtout que Joo n'oserait sans doute pas poser la main sur elle. Du moins, en son opinion. Car, il savait que le grand frère se mêlerait de tout ça. Ainsi, ils avaient commencé à se diriger en direction de la sortie, le bras de Joo toujours autour de sa taille. Et pour ne pas y manquer, il appuya davantage sur celui-ci, comme s'il empêchait la demoiselle de partir. Un regard vers lui s'imposa. Tout ce qu'elle voyait c'était un sourire démontrant toujours autant de fierté dans le comportement du garçon.

    Joo : Oh, je connais un endroit parfait, où nous pourrions faire tout ce que nous voulons, au niveau des dortoirs, calme et chaleureux comme aucun autre, mais comme je me doute qu'il faudrait te faire boire ou te droguer pour que tu t'y rendes sans résister, je te propose de faire un tour au bar le plus proche. Non ?

    Le regard de Sarang n'avait pas mit de temps à se détourner vers lui à ce moment, les lèvres pincés. Un air neutre, sérieux, mais tout de même grandement agacé apparu sur son visage. Si elle était quelqu'un d'impulsive, ça aurait fait longtemps qu'il se serait prit un poing en pleine figure. Cela dit, elle le fixa un instant sans cligner une seule fois des yeux, tentant de transmettre ses émotions que par le regard. Décidémment, il n'était vraiment pas prêt à lâcher l'affaire; toutes ses réponses en revenaient au même point qui était de coucher avec elle. D'ailleurs, elle savait très bien qu'il était capable de la saouler et de la droguer pour en venir là. D'où le fait qu'elle se méfiait un peu de lui. Même elle, si elle voulait parvenir à ses fins pour X raisons, elle pourrait le faire. Alors, se devait-elle vraiment de répondre à sa question ? En tout cas, elle n'avait pas pu s'en empêcher et bien qu'elle aurait cru que le message avait été claire, elle surprit Joo à lui prendre le bras pour ensuite se faire plaquer contre le mur. Elle avait fermé les yeux sur le coup, pour les réouvrir subitement lorsque son dos entra en contact avec le mur de ciment. Elle le fixa lui et son sourire alors qu'elle se demandait ce qu'il comptait lui faire. Certains auraient pu croire que c'était de la colère, mais Sarang y voyait autre chose bien qu'elle ne saurait dire ce que c'était. Elle senti alors la main de son prédateur descendre le long de son bras, avant qu'il ne vienne effleurer ses lèvres contre les siennes. Elle avala de travers. Sarang se connaissait si faible envers ce genre de comportement ou plutôt, de provocation. Il n'y avait qu'à voir ce qui c'était passé avec Bo. Et en ce moment, Joo faisait pareil; il éveillait les envies de Sarang, même si ce contact ne dura pas longtemps, pendant que les battements de son coeur devinrent tout à coup plus rapide.

    Joo : Et... qu'est ce que je mérite exactement ?

    Elle sentait très bien le corps du jeune homme contre le sien, ainsi que son souffle frôler sa peau. Et pendant un instant, il y eu comme un combat à l'intérieur de Sarang à savoir qu'elle ne devait pas se laisser emporter par ses envies, surtout pas face à Joo. Elle respira trois fois de façon plus bruyante dû à la proximité à laquelle ils étaient à l'instant. Il n'y avait pas du tout de grâce dans toute cette brutalité. Puis il relâcha son étreinte dans laquelle la douceur n'était pas de mise. À ce moment-même, elle lui lança sa pensée dans un ton énervé et à la fois déboussolé par ce qu’il venait de se passer. Car oui, elle était énervée à cause de l'action qu'il venait de faire, mais probablement plus à cause de l'effet que ça lui avait fait.

    Sarang : JOO ! TU... TU MÉRITES JUSTE QUE JE... QUE JE TE...

    Long silence. Non, elle n'était définitivement pas douée pour menacer les gens. Cela dit, au lieu de chercher ses mots elle préféra agir. Et ce fut sans plus attendre, voir même dans une impulsion soudaine, qu'elle s'approcha de lui, fronçant les sourcils, avant de lui donner trois grosses gifles. Une sur la joue droite. Une sur la joue gauche. Et à nouveau une sur la joue droite. À un point même qu'elle s'arrangea pour lui laisser ne serait-ce qu'une marque rosée ou une marque rouge sur celles-ci. Puis elle recula d'un pas, voir deux de façon très rapide avant de le pointer du doigt. Ça, c’était ce qu’il avait mérité. Et dans ce même ton énervé, elle reprit parole.

    Sarang : Tu... tu.... tu...refais ça et je te jure que...

    Un autre silence s'installa alors qu'elle grommela pour ensuite lâcher un soupir de colère. Ses mains faisait comme si elle étranglait quelqu’un, une moue y étant adaptée. Enfin, c’est lui qu’elle allait étrangler s’il refaisait ça. Après tout, il ne lui fallait pas grand chose pour qu'elle cède et avec ce qu’il venait de se passer, Joo l'avait sans doute compris. Et s'il s'y mettait, il allait pouvoir avoir le contrôle, ce qu'elle ne voulait pas. Et il était hors de question qu'elle lui cède. Du coup, elle poussa la porte du centre d'achat avant de sortir à l'extérieur, attendant Joo malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
e v i l    m o d o
avatarChoi Seong Joo
e v i l    m o d o


Age : 29
Humeur : Généreuse.
Messages : 427

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: Just one of those things - Sa Rang   Sam 2 Jan - 17:45

    JOO ! TU... TU MERITES JUSTE QUE JE... QUE JE TE... Semer le trouble dans la tête et dans le cœur de ces dames était une chose dont il raffolait. Nul doute qu'en prônant une telle chose, il ne faisait que donner raison à ces stupides Yeowang, qui criaient au loup à chaque fois qu'elles apercevaient un semblant d'homme, néanmoins il se fichait pas mal de la façon dont on le voyait, tant qu'il gardait cette aura particulière, qui le rendait si populaire auprès de tous, alors même qu'il savait lui-même parfaitement qu'il n'était qu'un goujat. Un air amusé sur le visage, les mains dans les poches, il observait tout l'effet qu'il faisait à Sa Rang, qui n'avait pu s'empêcher de rougir suite à son "attaque" frontale. Elle s'était visiblement attendu à tout sauf à cela, chose étonnante puisqu'elle était bien placée pour savoir que lorsqu'il désirait quelque chose, et une femme encore davantage, il l'obtenait. Il n'eut pas l'occasion de sourire bien longtemps, lorsque trois gifles bien dosées lui firent presque tourner la tête. Il resta un moment interdit, la tête tournée vers la gauche suite à la dernière attaque de la jeune femme. Lorsqu'il reprit ses esprits, un rire nerveux s'empara un instant de lui, et il se tourna de nouveau vers elle, qui n'avait pas bougé, et qui le regardait toujours, l'air furibond, et le pointant du doigt. Joo l'observa un instant, sans dire un mot, l'air presque ennuyé. Ses joues le picotaient quelque peu, mais il n'en avait cure : son objectif était atteint, la jeune femme était plus que troublé, la douleur n'était plus que secondaire. Et sans attendre, il retrouva son insupportable sourire, teinté d'insolence. Tu... tu... tu... refais ça et je te jure que... Il pencha légèrement la tête sur le côté, tachant de garder un air aussi innocent que possible, face à la colère contenue et au trouble flagrant de Sa Rang, qui avait décidément bien du mal à terminer ses phrases. Tu quoi ? Osa-t-il finalement, juste avant qu'elle ne tourne les talons, pour sortir en trombe du centre commercial, sous les regards étonnés des passants qui se trouvaient là, et à qui il adressa un sourire radieux.

    Puis il la chercha du regard, parmi la foule qui se pressait à l'extérieur, et ne mit pas longtemps à la retrouver, qui l'attendait là, près de la porte. Seong Joo passa une main sur sa nuque, indécis quant à la suite des événements. Devait-il vraiment pousser le jeu plus loin ? Elle était trop naïve, sans défenses face à un joueur de sa trempe. Il s'était fallu d'un rien pour qu'elle se trouble face à lui, et elle n'avait même pas eu le bon sens de le lui dissimuler. Il fronça les sourcils. Aussi indécent soit-il, elle était son amie, et il avait conscience qu'elle pourrait difficilement se défendre face à un individu plus empressé et moins patient qu'il ne l'était. Finalement, il soupira, sachant pertinemment qu'il était trop tard, et qu'il ne l'avait pas harcelé durant si longtemps pour qu'elle s'en tire avec un simple avertissement. Et puis, elle en serait sans doute plus frustrée que lui au final, et risquait ainsi de se retrouver pris de force dans un coin... il laissa un rire lui échapper, avant de pousser à son tour la porte de l'établissement, pour rejoindre la jeune femme, qui lui faisait dos.

    Joo resta un instant derrière elle, en silence, sans rien faire d'autre que fixer sa nuque. Puis il posa ses mains sur ses épaules, et comme il l'avait fait quelques instants plus tôt, les laissa lentement glisser le long de ses bras, jusqu'à ce qu'une de ses paumes viennent finalement se poser sur sa taille. Comme s'il attendait une quelconque réaction, il se figea un instant, sans la quitter des yeux. Comme rien ne venait, il se pencha finalement, jusqu'à ce que ses lèvres rencontre sa peau, laissant leur trace à la naissance de son cou. Il semblerait que j'ai recommencé... chuchota-t-il alors que sa bouche effleurait de nouveau l'épiderme de la jeune femme, qu'il tenait à présent fermement par la taille. Il sourit, alors qu'il se redressait, et la forçait à se tourner vers lui. Son regard chercha le sien, et lorsqu'il le trouva, lui interdit de détourner les yeux. Il prit son menton dans l'une de ses mains, et se pencha de nouveau jusqu'à ce que ses lèvres rencontrent cette fois celle de la jeune femme, lui infligeant bien plus qu'un effleurement, mais sans la forcer toutefois à lui offrir davantage que la sensation de ce morceau de peau sur la sienne. Pour le moment. Sa main se posa sur la nuque de Sa Rang, alors qu'il interrompait ce simili baiser, pour attirer la jeune femme contre lui, et poser son menton sur son épaule. Que me jureras-tu, cette fois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GS
avatarLim Sa RangGS

Age : 29
Humeur : Soumise u__u (profiteur, à vos gardes è___é)
Where am I ? : In your heart, sweety n.n
Messages : 383

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: Just one of those things - Sa Rang   Dim 3 Jan - 18:09

    Sarang avait donc quitté l'endroit sans même répondre à Joo, pour lui donner la suite de ses paroles. Du coup, elle s'était accotée sur un mur, non loin de l'entrée, attendant que ses émotions ne se calment un peu. Ce qui lui faisait peur c'était qu'elle savait que Joo était effectivement capable d'obtenir ce qu'il voulait quand il s'agissait d'une femme. Et Sarang réalisait qu'elle était justement en train de tomber dans son piège, alors que depuis le début, elle s'était promis que rien de cela n'allait arriver. Le plus gros défaut de celui-ci était sans doute qu'il s'acharnait et tenait son bout très longtemps, voir plus longtemps que Sarang était capable de tenir. Et maintenant, il avait commencé à affaiblir la corde de sa ténacité. Elle fit un léger sursaut lorsqu'elle senti des mains se poser sur ses épaules, pour ensuite se glisser le long de ses bras. Inutile de jeter un coup d'oeil vers la personne en question; c'était Joo sans aucun doute. Son regard se baissa ensuite sur ses mains qui avaient arrêté leur chemin à sa taille. Elle ne dit rien, préférant se pincer les lèvres au lieu. Pourquoi diable le laissait-elle faire d'ailleurs ? Un long frisson parcouru son dos au contact des lèvres du jeune homme sur sa peau, alors qu'elle essayait de ne pas se concentrer sur ce que ça lui produisait. Il insista alors sur le fait qu'il avait recommencé, en le lui disant. Et bizarrement, cette phrase lui donnait autant de frustration que d'envie. Sarang savait de toute façon qu'en ayant réagi comme elle venait de le faire il y a quelques minutes, ça ne lui avait que donné raison.

    Sarang : Oui, et c'est ce qui fait de toi un salaud !

    Un ton plus sec fut alors employé. Joo était peut-être un salaud, mais il était un salaud de première; en plus d'avoir un physique qui avant tout, plaisait grandement à Sarang, il jouait très bien son jeu de dragueur et de playboy. Et pour une fille aussi faible qu'elle, c'était dangereux. C'était même jouer avec le feu. Mais bon, Joo était tout de même son ami et Sarang ne pensait pas seulement ça de lui, non plus. Celle-ci se fit alors retourner de force, se retrouvant maintenant face à son prédateur jusqu'à ce leur regard se croise. Son regard à elle était à nouveau neutre, mais le sien... Puis avant même qu'elle n'ait le temps de prendre conscience de l'instant présent, les lèvres de Joo rencontrèrent les siennes, ne lui laissant pas la chance d'avoir une quelconque réaction face à cette nouvelle provocation. Et lorsqu'il détacha ses lèvres des siennes, Sarang laissa ses yeux fermés un moment, comme pour digérer cette soudaine action, laissant légèrement sa bouche entrouverte de surprise. À ce moment, un combat se faisait de plus en plus violent en elle. Car, lui céder est totalement contre sa volonté. Mais, qu'elle fille n'aime pas se sentir désirée, en même temps ? Hors, elle ne les réouvrit qu'après un moment lançant un regard des plus détestable à Joo, bien que celui-ci n'exprimait pas forcément ce qu'elle ressentait à cet instant. Elle le surpris ensuite à se retrouver à nouveau collée contre lui alors qu'il lui demandait ce qu'elle allait lui jurer cette fois.

    Sarang ramena alors ses mains sur le torse de celui-ci, le repoussant assez directement, comme si elle cherchait à agrandir la distance entre eux qui se faisait beaucoup trop provocante. Un petit silence s'installa entre eux à ce moment. Elle ne sentait pas l'envie de s'énerver une seconde fois contre lui, mais plutôt le désir de ne pas se faire tenter davantage. Du moins, pas plus que ce qu'elle était déjà. Du coup, elle s'arrangea pour qu'une distance d'environ un bras de longeur ne les sépare, prenant un petit pas vers l'arrière. Son regard n'avait néanmoins pas lâché le garçon durant, alors qu'elle s'apprêtait à lui répondre.

    Sarang : Cette fois, je te jure que je ne tomberai pas dans tes griffes. Tu ne m'auras pas, Choi Seong Joo.

    Sa voix avait été douce cette fois, alors qu'un peu de méfiance se faisait aussi entendre. Elle avait d'abord dit ça pour se convaincre elle-même qu'elle ne lui cèdera pas, même si son air laissait paraître le contraire; en fait, elle avait tout l'air d'une fille qui essayait de résister à ses envies. Comme si, son non-verbal laissait paraître le fait qu'elle tentait de dissimuler quelque chose qui semblait vouloir prendre contrôle d'elle. Et malgré tout, elle n'avait pas l'impression d'être crédible pour le jeune playboy et ça, ce n'était pas rassurant. Sur ce, Sarang tourna les talons avant de commencer à marcher pour prendre une direction contrainte à la foule. Voir, elle alla emprunter un petit passage très étroit, un semblant de ruelle, mais dont l'autre côté aboutissait quelque part, et qui se trouvait juste à en face d'eux, à l'opposé de là où ils étaient à l'instant. Elle s'accota à nouveau contre l'un des murs qui s'y trouvait, attendant toujours le jeune homme. S'éloigner de lui quelques instants, semblait être l'une des meilleures solutions pour empêcher que celle-ci n'atteigne le fond, pour ensuite trahir à ses propres promesses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
e v i l    m o d o
avatarChoi Seong Joo
e v i l    m o d o


Age : 29
Humeur : Généreuse.
Messages : 427

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: Just one of those things - Sa Rang   Jeu 14 Jan - 17:03

    Comme il s'y attendait plus ou moins il se sentit repoussé avec force. Seong Joo leva les yeux au ciel, alors qu'il reculait d'un pas, laissant la jeune femme décider de la distance qu'elle voulait leur imposer. Pour le moment. Il soupira, et ses mains trouvèrent le chemin de ses poches, alors qu'il penchait légèrement la tête vers la droite, observant les traits de Sa Rang. Qu'y avait-il de plus séduisant qu'une femme troublée et mécontente de l'être ? Il retint un rire moqueur, mais ne pu s'empêcher de prendre un air satisfait. Après, l'un comme l'autre savait parfaitement où ils en étaient : il avait réussi, il ne restait plus qu'à cueillir les fruits de ses efforts. Et s'il devait pour cela attendre quelques jours encore, ou quelques heures, et bien il patienterait, certain qu'à leur prochaine rencontre, elle ne pourrait que lui tomber dans les bras. Du moins l'espérait-il, car à la voir l'affronter du regard en ce moment même, elle était visiblement bien décidée à ne pas lâcher l'affaire, aussi troublée puisse-t-elle être. Cette fois, je te jure que je ne tomberai pas dans tes griffes. Tu ne m'auras pas, Choi Seong Joo. Sa voix douce et posée était en parfaite contradiction avec la nervosité qu'elle semblait contenir. Ses yeux étaient ceux d'une pauvre biche égarée, et il fut certain, en cet instant, que s'ils n'avaient pas été amis, il aurait pu avoir pitié d'elle. Après-tout, elle manquait cruellement d'expérience dans ce genre de jeu malsain, et s'attaquer à elle lui avait presque laissé envisager une bien trop simple victoire. Il devait pourtant bien avouer que ça n'avait pas été le cas, sans doute car elle le connaissait mieux que ses proies habituelles, Sa Rang s'était débattue tant bien que mal, et surtout trop longtemps à son goût. Il était temps de mettre un terme à tout cela, et de la façon la plus délicieuse qui soit.

    Elle tourna les talons, et il la suivit du regard jusqu'à la perdre de vu, au milieu de la foule. Une moue déçue passa fugitivement sur ses lèvres, alors qu'il se redressait en poussant un long soupir. Encore une belle et agréable soirée de fichue, visiblement. Joo passa une main sur sa nuque, las. Et bien, que faire à présent ? Et dire qu'il aurait pu s'amuser bien plus que cela si elle n'avait pas été si... effarouchée. Ah, elle avait de la chance qu'il aime les défis, et surtout qu'il l'apprécie elle, au risque de passer à côté de la plus grande source de plaisir qu'elle eut pu connaître. Il ne retint pas son rire cette fois, et secoua légèrement la tête, qu'il allait baisser, au moment d'entrapercevoir à nouveau Sa Rang, à l'opposé de l'endroit où il se trouvait encore. Elle prenait son temps pour quelqu'un qui cherchait à fuir le griffes de l'ignoble Choi Seong Joo. Intrigué, il la vit passer entre deux immeubles, dans une ruelle à l'air peu encourageante. Fallait-il qu'elle soit si désespérée pour aller se perdre là-dedans ? Amusé, il prit finalement la décision de faire durer encore un peu ce jeu si passionnant. Il pénétra à son tour dans le flot ininterrompue des passants, qui se dirigeaient en masse vers l'entrée du Coex, et parvint non sans mal sur le trottoir opposé, non loin de la ruelle où avait disparu la jeune femme. Un sourire moqueur de circonstance peint sur les lèvres, il prit le même chemin, et ne mit pas longtemps à discerner une fine silhouette non loin de lui, appuyée contre le mur. Pour une bête traquée, il la trouvait bien mal disposée à fuir. Elle semblait perdue dans ses pensées, aussi s'approcha-t-il discrètement, jusqu'à se tenir en face d'elle. Il ne dit rien, mais resta là un long, très moment, jusqu'à ce que son regard daigne croiser le sien.

    Pour la troisième fois, ses mains allèrent à la rencontre de la taille puis des hanches de la jeune femme. Ses yeux ne quittaient pas les siens, et il n'arborait plus le sourire arrogant et moqueur qui l'avait accompagné toute l'après-midi. Ses doigts trouvèrent le chemin de sa peau en se faufilant sous son haut, ne s'aventurant toutefois pas encore trop loin. Joo se pencha légèrement, jusqu'à ce que ses lèvres effleurent à nouveau la peau de la jeune femme, et il les y posa cette fois-ci plus franchement, laissant sa bouche goûter son épiderme, comme il en avait tant eu envie jusqu'ici. Il accentua légèrement la pression de sa main sous le haut de Sa Rang, laissant sa paume apprécier la chaleur de sa peau nue. Un air satisfait se peignit sur son visage, alors qu'il lui murmurait à l'oreille Jouons, tu veux bien... et de nouveau, ses lèvres rencontrèrent sa peau, juste à la naissance de sa mâchoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GS
avatarLim Sa RangGS

Age : 29
Humeur : Soumise u__u (profiteur, à vos gardes è___é)
Where am I ? : In your heart, sweety n.n
Messages : 383

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: Just one of those things - Sa Rang   Jeu 14 Jan - 20:29

    Voilà maintenant qu'il se tenait à quelques mètres devant elle. Elle ne regarda que ses pieds qui restèrent immobiles un long moment. Elle soupira. Joo ne devait pas être con au point de ne pas remarquer qu'il était si près de son but. Ce n'était pas juste; c'était un peu comme le plus fort contre le plus faible. Joo était doté de tout pour faire céder Sarang et Sarang était si peu expérimentée en ce qui concernait de résister à un grand joueur de la drague, que son seul moyen était de fuir à celui-ci. Cela dit, son regard remonta vers le sien, où il commença à s'approcher d'elle, par la suite. Le manège de tout à l'heure avait reprit son cours, mais cette fois, Sarang n'eut pas la force de le repousser. Elle perdait son temps à le faire d'ailleurs. Néanmoins, il parvint encore à lui arracher plusieurs frissons ainsi que plusieurs soupirs. Mais cette fois, cela semblait être beaucoup plus sérieux. L'envie avait refait surface si brusquement, même si elle n'avait pas complètement été dissipée, malgré la distance de quelques minutes de leur deux présence qu'elle avait pris à son égard. Il ne fut donc pas étonnant qu'en lui murmurant ces quatre mots, Sarang se trahit encore une fois pour bientôt se soumettre au jeu, pour de bon. Mais avant tout, elle recula légèrement la tête pour retrouver le visage du jeune homme juste en face du sien. Elle apporta alors son index très lentement aux lèvres de celui-ci, avant de lui faire faire un aller-retour en les frôlant avec douceur sur celles-ci. Son regard descendit ensuite vers ses lèvres où elle le fit remonter en un instant jusqu'à ses prunelles. Ce geste... Sarang avait fait ça pour tenter de se prouver une toute dernière fois qu'elle n'était pas si faible. Mais cela avait été inutile, car ça n'avait fait qu'augmenter son désire de l'embrasser et de le caresser. Du coup, leurs lèvres se scellèrent avant même d'avoir eu le temps de crier gare, pendant qu'elle se recula de quelques pas, de façon à ce que son dos se retrouve contre le mur, amenant Joo dans son geste. Ce baiser, il l'aura compris, avait tout d'une jeune femme qui désirait et enviait le jeune homme, cette fois. Il était langoureux, tendre et à la fois fougueux par moment. Ses mains quant à elles, se baladèrent un peu partout dans le dos du jeune homme, mettant une certaine pression de façon à l'inciter à se rapprocher encore plus.

    Pendant ce temps, Sarang ressentait une horrible colère contre elle-même et contre le garçon. Elle le haïssait et le voulait tellement en même temps. C'était tout aussi contradictoire et ambiguë que leur relation. Leur baiser dura toutefois un très long moment et il ne prit fin que lorsqu'elle eut besoin d'oxygène pour respirer. Du coup, elle se défit de leur contact et laissa sa tête tomber jusqu'à l'encontre du mur, le menton légèrement levé vers le ciel, ouvrant et fermant les yeux à plusieurs reprises. Elle pouvait sentir son coeur battre un peu plus fort que normalement alors qu'elle prit profondément trois bonnes respirations pour tenter de se calmer intérieurement. Malheureusement, l'effet désiré ne semblait avoir duré que quelques courtes secondes. Et ce fut au travers un long souffle qu'elle ne put s'empêcher de lui dire l'effet qu'il lui faisait, même s'il le savait sans doute déjà. Elle s'était d'ailleurs retenue tellement longtemps qu'elle avait l'impression de le désirer d'avantage, voir même encore plus fort. De toute façon, maintenant qu'elle avait vécu ce genre d'expérience pour la première fois, elle se sentait beaucoup moins gênée. Et elle avait retenu les conseils de Bo, de se laisser aller, de suivre ses envies... du coup, c'est ce qu'elle allait tenter de mettre à l'oeuvre avec Joo, tout en restant elle-même.

    Sarang : Bon sang Joo ! J'ai envie de toi. J'ai tellement... envie de toi.

    Sans plus attendre, Sarang recaptura ses lèvres où elle vint légèrement mordiller sa lèvre inférieure avant de l'embrasser à nouveau, de la même façon que tout à l'heure. Elle se doutait qu'avec tout ça, le jeune homme devait ressentir une immense fierté, une victoire. Alors que contrairement à elle, c'était plutôt une trahison envers elle-même qui allait autant lui apporter certains regrets que du contentement. Toujours en échangeant leur baiser, elle porta cette fois ses mains aux épaules du jeune homme, les caressant un moment ainsi que son cou, pour ensuite les faire glisser jusqu'à ses mains à lui, tentant de lui arracher à son tour quelques petits frissons le long de leur parcours. Puis ce fut sans gêne que Sarang les prit et les fit descendre lentement jusqu'à ses propres fesses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Just one of those things - Sa Rang   

Revenir en haut Aller en bas
 

Just one of those things - Sa Rang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
kyunghee complex. :: ▬ S E O U L - C I T Y :: 
■ S e o u l D o w n t o w n ■
 :: COEX mall
-
C’est avec joie et fierté que je vous annonce le début de cette nouvelle année. Paix, bonheur, amour, argent et tout le blabla habituel qui se dit chaque année, mais surtout de l’action. Parce que franchement chers élèves, vous me décevez, je n’ai pratiquement rien eu de croquant à me mettre sous la dent pour me délecter des nouveaux arrivants dans notre institut. J’ai dut me tromper quelque part puisque, vous n’êtes pas aussi intéressants que je l’aurais cru. Non en fait je mens, je sais parfaitement que vous êtes tous de vrai obsédés, des malfrats, des crétins bon à l’école, des fous, des hypocrites, des fêtards. Pourtant, dans tout ce que je viens de nommer, rien ne vient à mes oreilles. Je n’ai absolument aucun fait pour accentuer mes paroles. Pour le moment, vous restez que des égoïstes qui gardent bien cachés leurs petits problèmes d’étudiants hormonaux. Vous me décevez sincèrement et j’ai bien l’intention de remédier à tout ça. Oh ! Ne me demandez pas comment, vous verrez bien lorsque tout arrivera. Quoi qu’il en soit, je ne peux qu’affirmer que cette école partira du bon pied en ce qui concerne l’année 2010 ! Ou du mauvais pied… tout dépend de la façon dont on voit la chose… c'est-à-dire dans votre peau ou dans la mienne. Tant pis pour vous bande de cachotiers, vous l’avez bien cherché ! Bon, je dois vous laisser, j’ai quelques coups de fil à faire et vous m’ennuyez profondément. J’aimerais quand même prendre le temps de vous indiquer que depuis quelques jours, vous l’aurez sûrement remarqué, il y a beaucoup d’agitation autours de l’enceinte. Peut-être que vous étiez trop occupés à faire vos prudes avec mon magnifique cadeau de bracelet tendance noël 2009. Aucune reconnaissance pshht. Je n’ai eu aucun merci d’ailleurs ! Enfin quoi qu’il en soit de votre impolitesse, prenez garde à vos arrières, il semble qu’il y ait un homme dans la trentaine qui parcoure les couloirs. La sécurité à tenté de le chasser mais… j’en ai décidé autrement. Il est beaucoup trop louche pour ne pas le laisser en liberté avec vous tous ! …. Merci et … bonne année !



T O P . F R I E N D S ; ♥

               more | you?
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit