AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 » kiss me, pretty please; pt.2 {Sa Rang ♥} ▬ NC-17;

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
p i m p    a d m i n
avatarAhn Bo Hyun
p i m p    a d m i n


Age : 30
Humeur : I'MSOFRESH. wut? i'm good. :3
Where am I ? : always in your mind.
Messages : 813

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: » kiss me, pretty please; pt.2 {Sa Rang ♥} ▬ NC-17;   Sam 21 Nov - 2:34

Lorsqu'elle avait relevé la tête, Bo avait détourné le regard. Ce n'était certainement pas la patience qui manquait, lui-même était d'avis à dire qu'au fond, avec un peu plus de temps, il pourrait - et elle aussi - reconsidérer l'idée. Si c'était une erreur. Si c'était la bonne chose à faire. S'il ne devrait pas plutôt éviter et passer à côté. Laisser ce privilège à quelqu'un qui le méritait vraiment que lui. Peut-être qu'il n'aurait pas dû lui demander de venir à sa chambre cette nuit, aussi. Mais, au fond, il était capable de se contrôler. Du moins, il croyait. Si elle ne démontrait rien, il ne tenterait rien et c'était tout. A ce niveau là... il n'avait plus à s'inquiéter, puisqu'au fond, il lui laissait le choix de décider. Refuser ou accepter. Ou plutôt, vouloir ou ne pas. C'était stressant, peut-être, mais dans un autre sens, ça se devait d'être rassurant puisqu'il lui laissait entièrement le choix entre les mains. Il soupira, malgré tout, certain d'avoir parlé un peu trop rapidement, baissant la tête. Et même si sa main était présentement contre sa joue, même si elle le regardait de la sorte, il avait l'impression - savait - qu'il avait parlé beaucoup trop vite. Décevant ou gênant, il ne savait pas réellement si ce l'était plus qu'un autre. Puis il leva la tête lorsqu'elle parla, comme surpris à son tour.

« Je veux bien. »

Sourire, ça aurait été déplacé de sourire, non ? Pourtant, un sourire dessina doucement les lèvres du plus vieux, dont le regard se posa vers celui de la jeune femme. Et il se sentait drôlement ridicule, mais, au fond de lui, il pouvait sentir une forme d'excitation toute nouvelle. Des papillons ? Ah, non, pas ça pitié, c'était trop ridicule. Mais il était... content. Content qu'elle lui fasse confiance. Voilà, c'était comme ça que ça se déroulerait. Il acquiesça à ses mots pour ensuite baisser la tête lorsqu'elle poursuit. Craindre les autres hommes ? C'était lui qui avait mit ces doutes dans sa tête ? Il hocha négativement la tête, cette fois, et posa sa main contre la sienne pour la prendre, la retirant de sa joue et la resserrant entre ses doigts. Puis il leva la tête, son regard retrouvant à nouveau le siens. Il la regarda plus sérieusement, fronçant les sourcils.


    Je n'ai pas dit ça pour que tu craignes tous les hommes de la terre. Il y a des bons hommes, il suffit de savoir faire un bon jugement et de ne pas te laisser avoir par les yeux doux de n'importe qui. Il haussa enfin les épaules. Cela dit, ça ne t'empêche pas non plus d'avoir quelques aventures qui ne veulent rien dire. C'est... ce n'est pas bien, non, mais c'est ton choix. Tant que ça ne devient pas régulier, mais je pense que tu connais tes limites.


Puis il se tût. Il n'y avait rien de plus à ajouter. Même si Bo l'aurait volontiers empêchée de voir des garçons comme ça, ce n'était pas à lui que revenait ce rôle. Elle était, malgré tout, maître de ses envies plus que n'importe qui d'autre. Et elle était assez vieille pour décider, à présent. Il l'attira donc à nouveau, la serrant contre lui.




Il avait quitté Sarang avec un dernier baiser. Sans, évidemment, ne pas oublier de se rappeler que ça ne devait pas pour autant devenir une habitude. Une amie. Ce n'était qu'une amie - sa meilleure amie, certes, mais une amie et ça ne devait pas devenir habituel. L'après-midi avait passé lentement, peut-être un peu trop à son goût, et il avait finalement perdu patience vers dix-huit heure, moment où il était retourné aux dortoirs des Jinsil. Il avait brièvement salué quelques élèves, puis s'était enfermé dans sa chambre, se laissant retomber contre le lit. Réfléchir, attendre. Prendre une décision, être convaincu d'avoir prit la bonne, pour revenir sur ses réflexions et se mélanger à nouveau. Avait-il fait la bonne chose en acceptant ? Et, elle, avait-elle fait la bonne chose en le lui demandant à lui ? Bon, ça devenait ridicule. Il jeta son portable à l'autre bout de la pièce et se tourna face au mur, tirant la couverture, fermant les yeux. Le temps ne passait lentement que dans ce genre de situations. Un soupire. Un autre. Ouvre les yeux, ferme les yeux... finalement, le blond s'assoupit, ses derniers neurones semblant enfin comprendre que c'était la seule façon de tuer le temps qui s'écoulait à pas de tortue.

Il fut réveillé par la sonnerie de son portable. A la bourre, il se redressa rapidement et chercha son portable au sol. Il tomba au sol lorsqu'il attrapa le portable, pour réaliser que... ce n'était qu'un message texte. Aucun besoin de se presser. Hee qui lui envoyait un message, pour lui souhaiter bonne nuit. Encore à moitié endormi, il répondit la même chose à son bras droit et rebalança son portable au sol, s'étirant de tout son long, posant une main contre son front. Il fut étourdi un moment avant de reprendre ses esprits, se redressant, observant le cadran au travers d'une brume de fatigue. Il écarquilla les yeux - il était presque vingt heure, mon Dieu. Il ne savait même pas à quelle heure elle était supposée arriver, mais ça ne devait pas être très loin de là en tout cas. Et lui, il s'était endormi prêt de deux heures, juste pour passer le temps. Mais quel idiot. Il fut bien vite sur ses deux pieds, à ranger la chambre du mieux qu'il le pouvait, remettre les couvertures en ordre, et, surtout, se changer. Pourquoi se changer ? Peut-être parce qu'il stressait. Et ça, c'était complètement ridicule. Pourquoi stresser ? C'était lui qui devait être en contrôle de toute façon, ce soir. D'accord. Alors il changea à nouveau de vêtements, enfilant ceux qu'il venait de laisser. Il n'y avait aucune raison de se changer. Il eut à peine enfilé sont t-shirt qu'on toqua à sa porte. Passer le temps, oui... abusivement par contre. Il souffla et referma l'armoire, prenant le temps de reprendre son souffle. Il se calma rapidement et cligna des yeux. Peut-être que, au fond, il aurait dû aller dormir chez elle. Mais s'inviter chez quelqu'un, ce n'était pas vraiment poli. Soit, il n'était pas dans la tête de son amie et ne savait pas du tout ce à quoi elle s'attendait. Un truc romantique ? Non, bon, Bo n'était pas non plus le garçon le plus romantique. En plus, ça aurait été un peu trop pour lui. Pour elle aussi, sûrement. Ça n'aurait fait qu'un malaise. Ça n'avait qu'à être naturel. Voilà. Bientôt, le plus vieux ouvrait la porte, faisant signe à son amie d'entrer dans la chambre, un mince sourire aux lèvres.


    Pardon, je... m'étais endormi.


Il passa une main sous sa nuque, l'air mal à l'aise, la laissant entrer pour ensuite refermer la porte. Puis il lui fit signe de se mettre à l'aise. Avec du recul, en fait, il ne se rappelait pas avoir fait entrer une fille dans sa chambre. Ou, du moins, très rarement. En même temps, Sarang n'était pas n'importe quelle fille...

_________________
B
O
H
Y
U
N
    « everybody's looking for love. aint that the reason you're at this club ? oh, you ain't gonna find it dancing with him. i got a better solution for you girl, look. just leave with me now, say the word and we'll go. i'll be your teacher, i'll show you the ropes. »


Dernière édition par Ahn Bo Hyun le Mer 16 Déc - 1:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GS
avatarLim Sa RangGS

Age : 29
Humeur : Soumise u__u (profiteur, à vos gardes è___é)
Where am I ? : In your heart, sweety n.n
Messages : 383

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: » kiss me, pretty please; pt.2 {Sa Rang ♥} ▬ NC-17;   Sam 21 Nov - 4:42

    Bo : Je n'ai pas dit ça pour que tu craignes tous les hommes de la terre. Il y a des bons hommes, il suffit de savoir faire un bon jugement et de ne pas te laisser avoir par les yeux doux de n'importe qui. Il haussa enfin les épaules. Cela dit, ça ne t'empêche pas non plus d'avoir quelques aventures qui ne veulent rien dire. C'est... ce n'est pas bien, non, mais c'est ton choix. Tant que ça ne devient pas régulier, mais je pense que tu connais tes limites.

    Non, bien sûre, cette idée n'était pas née à cause de lui. Seulement, elle avait toujours eu du mal à justement différencier quelqu'un de franc contre quelqu'un qui ne cherche qu'à profiter d'elle. Et ce qu'avait dit Bo, ne lui avait fait que réaliser la chose d'avantage. Et malgré tout, Sa Rang n'avait jamais vraiment eu d'aventure d'un soir. Justement parce qu'en ne l'ayant jamais fait, elle devenait toujours nerveuse quand on le lui proposait, à un point même qu'elle devait trouver une excuse bidon pour fuir cet instant. C'était lâche oui, et elle se sentait mal à chaque fois, mais ce n'est pas parce qu'elle aimait être entourée d'homme qu'elle leur faisait automatiquement tous confiance sur ce point de vue-là. Enfin, j'imagine que quand elle aura vécu l'expérience une fois, elle aura acquis plus de confiance là-dessus.

    Elle n'ajouta rien à son tour. Et l'on pouvait dire que leur rencontre c'était terminé sur ces mots. Même si en réalité, le dernier contact qu'ils eut fut encore une fois un tendre baiser, s'étant d'abord laissée cajoler par le garçon.



    Dès qu'ils s'étaient quittés, la demoiselle avait prit la direction de sa propre chambre. Elle n'avait pas eu envie de faire quoique ce soit d'autre par la suite, n'ayant qu'en tête leur soirée à venir. Elle se demandait bien jusqu'où cela allait aller. Après tout, il ne fallait rien sous-estimer; il n'y avait qu'à voir ce qui était arrivé dans la salle de conseil pour comprendre que tous deux ne s'étaient en aucun doute attendus à ça. Et bizarrement, il lui suffisait de penser à lui et de se concentrer un peu pour presque ressentir à nouveau ce contact chaud et humain qu'ils s'étaient échangés. Ça avait le même effet que lorsque l'on se rappelait d'une odeur ou d'un goût en particulier; on avait l'impression de sentir ou de goûter encore à la chose. Mais tout comme Bo, elle trouvait ce temps d'attente d'une infinie longueur. Et c'était pire puisqu'elle n'avait cessé de regarder l'heure sur son portable, calculant presque le temps qui s'écoulait en secondes. Cinq minutes de passées. Deux. Dix. Deux. Et elle en avait pour des heures encore à attendre comme ça. D'ailleurs, à quelle heure devait-elle s'y retrouver ? Puisque du plus loin qu'elle se rappelait, ils ne s'étaient pas donné d'heure de rendez-vous. Enfin, elle savait tout de même que c'était en soirée, alors il était possible de calculer une heure raisonnable pour se pointer dans sa chambre. Un soupir s'échappa alors de ses lèvres. Ce n'était pas un soupir d'exaspération mais plutôt d'impatience.

    Après environ une heure et demi d'inactivité, Sa Rang commença sérieusement à en avoir marre de ne rien faire. D'où le fait qu'elle sortie de sa chambre, histoire d'aller se promener un peu dans le coin des dortoirs. Elle alla voir quelques amis, leur faisant la conversation pendant un court moment, avant de trouver une excuse pour quitter ceux-cis, leur disant qu'elle avait quelque chose d'important à faire. Il devait être environ dix-neuf heures trente maintenant. Mhh, était-ce trop tôt pour aller le rejoindre ? Le meilleur moyen était sûrement de l'appeler et de le lui demander. Alors elle saisit son portable et s'apprêta à le faire. Toutefois, elle s'arrêta à la moitié de la composition de son numéro. À bien y penser, ce n'était peut-être pas une bonne idée qu'elle l'appelle; les murs ont des oreilles. Et ceux qui croyaient déjà à la rumeur de ce matin, n'allaient avoir que le double de plaisir à raconter. Et donc, le double d'ennuie. Alors elle referma son portable avant de le remettre dans sa poche. Puis faisant mine de rien, elle se décida à y aller. Sa Rang parcouru donc de long en large le dortoir des Jinsils. Elle eut droit à des regards interrogateurs et curieux venant de la part de ceux-cis en la voyant se diriger vers la porte de chambre du chef. Mais elle tenta de ne pas y penser; elle était déjà assez nerveuse comme ça. Prenant une grande respiration, afin de calmer un minimum sa nervosité, elle frappa à la porte de celui-ci.

    Cela ne prit pas de temps avant qu'il ne vienne lui ouvir. Et lorsqu'elle le vit lui ouvrir la porte, la jeune fille ne pu s'empêche de lui faire un sourire. Avec la permission de Bo, elle entra alors dans sa chambre.

    Bo : Pardon, je... m'étais endormi.

    Sa Rang : Encore heureux que tu sois parvenu à faire passer le temps. Moi, je n'ai fais que compter les minutes.

    Sur ce, Sa Rang alla tranquilement s'asseoir sur son lit. Il était comfortable. Puis son regard se leva vers l'aîné, alors qu'un silence s'était installé. Un silence dans lequel l'on pouvait ressentir de l'incomfort venant des deux côtés. Ils avaient l'air tendus et semblaient être plutôt calme. Et cette atmosphère n'était pas forcément quelque chose de plaisant dans lequel se situer à l'instant. Mais elle attendait. Quoi exactement ? Sans doute un geste, un mot, un éternuement...elle ne saurait elle-même le dire. Au bout d'une couple de minutes, la jeune coréenne se leva à nouveau du lit de façon à se rapprocher du chef. Elle se mordit doucement la lèvre inférieure avant de lâcher dans un murmure un doux et faible...

    Sa Rang : Bo...embrasse-moi.

    Peut-être que cela allait les aider à se détendre un peu et donc à calmer l'atmosphère qui devenait de moins en moins agréable. Cela dit, il est vrai qu'ils ne devaient pas en faire une habitude, mais comme on dit : l'essayer c'est l'adopter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
p i m p    a d m i n
avatarAhn Bo Hyun
p i m p    a d m i n


Age : 30
Humeur : I'MSOFRESH. wut? i'm good. :3
Where am I ? : always in your mind.
Messages : 813

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: » kiss me, pretty please; pt.2 {Sa Rang ♥} ▬ NC-17;   Mar 24 Nov - 13:06

Il laissa passer un léger rire à ses paroles. Elle, elle avait compté les minutes, et lui, il s'était endormi. Beau portrait. Il verrouilla la serrure derrière lui et s'appuya contre la porte, observant la plus jeune qui se déplaçait vers son lit sans dire un mot. Il n'aidait pas, il en était conscient, mais, au fond, il ne savait pas quoi lui dire. Lui qui était pourtant du genre à être à l'aise en toutes situations, le malaise était palpable. Cela dit... elle n'aidait pas vraiment la situation non plus. Après qu'elle se soit assise, un silence avait plombé la pièce, et le chef avait baissé la tête, comme si la regarder aurait été gênant. Comme si son regard aurait changé quelque chose. Que, tous les deux, étaient une menace aux sentiments de l'autre. C'était insoutenable, et au fond de lui, il avait l'impression de rapetisser. De revenir à cette époque où, dès qu'une femme l'approchait, il perdait ses moyens : il n'arrivait plus à prononcer un mot, était maladroit, et ne savait pas s'y prendre. C'était passé, ça, c'était il y avait très longtemps. Beaucoup trop pour que ça ne recommence pas... Il leva la tête lorsqu'il l'entendit bouger, seulement pour la voir se lever puis s'approcher de lui. Il mordilla l'intérieur de sa joue, ne bougeant toujours pas d'un poil. Il avait, mentalement, accepté d'obéir et de se soumettre aux envies de la jeune femme, ce soir. Même s'il savait qu'on n'avait pas forcément la force ou qu'on n'osait rarement prendre les initiatives, faire les premiers pas... il n'allait rien faire si elle ne voulait pas. Tout était entre ses mains et si elle avait envie que quelque chose se passe, alors dans ce cas, soit, chose il se passerait. Dans le cas contraire, il n'aurait fait que l'inviter à dormir, et dans ce cas, au moins, il n'aurait aucun regret. Aucun regret... il avait presque soupiré à cette pensée. Il savait déjà qu'il aurait des regrets, peu importe ce qui se passait. « Embrasse-moi. » Parce que, peu importe ce qui se passait, il l'aurait au moins embrassée. Et il y aurait au moins pensé. Et il savait que, si rien ne se passait ce soir, il allait de toute façon y penser. Il s'était donc trempé lui-même dans l'eau bouillante, comme un con. En même temps, elle l'avait tenté. Il observa longuement son amie avant d'enfin se décider à bouger. Il se décolla lentement de la porte et posa une main contre sa hanche, l'attirant précautionneusement à lui pour fermer la distance qui les séparaient. C'était drôle, quand même, à quelle vitesse elle semblait arriver à le rendre faible. Faible parce qu'il n'aurait pas résisté, même s'il avait toute la volonté du monde. Elle ne réalisait probablement pas le pouvoir qu'elle avait sur lui. Heureusement, en fait. Ses lèvres se posèrent au coin de ses lèvres, son souffle caressant la peau un instant, avant de retrouver celles-ci. Tendrement.

Et pourtant, Bo n'avait jamais été très doux, ni très délicat. Ou du moins, il n'avait jamais eu la chance de l'être. Ses histoires d'un soir n'avaient jamais été très tendres ni très profondes. A vrai dire, Sarang... était certainement la première personne à qui il tenait tant avec qui il se retrouvait dans un lit. Cette idée lui faisait drôlement peur. C'était ce qui le stressait le plus, dans tout ça. S'il faisait quelque chose de mal, ou si ça ne plaisait pas à la plus jeune, le blâme lui était entier. Et ce n'était pas comme s'il pouvait réellement ignorer, par la suite... Sa main retrouva la joue de Sarang, son pouce passant contre la peau pâle de la jeune femme. Son autre main, toujours posée contre sa hanche, se glissa jusqu'au bas de son dos - puis il ouvrit un oeil, juste un peu, comme cherchant à lire chacune des pensées de son amie. Impossible. Une habitude. Ça ne devait pas devenir une habitude. Il le savait, lui aussi. Il se l'était dit dès l'instant où elle l'avait embrassé, en fait. Il referma les yeux un instant avant de s'écarter doucement, gardant tout de même une certaine proximité. C'était dur de faire une telle chose pour ensuite faire comme si rien ne s'était passé. Mais Sarang trouverait mieux que lui, très bientôt, et l'oublierait. Et ça, ça aiderait. Beaucoup. Lui, de toute façon, n'était peut-être qu'un tournant dans sa vie. Éventuellement... il espérait que l'envie se dissiperait. Mais il savait déjà que ce n'était pas en suivant ses envies qu'elles disparaissaient nécessairement. Elles pouvaient, à l'inverse, se multiplier. Et rendre avide. Ses lèvres touchaient presque les siennes encore lorsqu'il murmura les mots suivant.


    Sarang, tu me rends... nerveux.


Il regrettait presque déjà ses mots. Nerveux. Ça sonnait tellement mal, dit de sa part. Un rire nerveux traversa ses lèvres, tout bas, tandis qu'il tournait la tête pour enfouir son nez au creux de son épaule. Il n'aurait peut-être pas dû dire quelque chose comme ça, finalement. Ça ne ferait qu'empirer la situation, si elle savait qu'elle le rendait nerveux. Il soupira et redressa la tête pour plonger son regard dans le siens, avant de baisser la tête, attrapant ses mains qu'il serra délicatement entre les siennes. Il s'excusa bêtement et lâcha une de ses mains pour aller vers le lit, l'emmenant avec lui. Il s'assit d'abord avant de lâcher sa main, face à elle, la tête toujours assez basse. Des explications, peut-être. A ce moment-là... il aurait voulu pouvoir lire les pensées. Juste pour savoir d'avance ce à quoi elle s'attendait. Il pinça les lèvres avant de s'expliquer.


    J'ai l'impression d'être au lycée avec ma première petite amie.


Il leva la tête et lui adressa un mince sourire, grimaçant, avant de tirer contre sa main et de l'attirer doucement à lui afin qu'elle se couche avec lui contre le lit. Bientôt, il était sous elle, sa tête callée contre la sienne, sa main glissant le long de son dos pour revenir dans une douce caresse. C'était déjà mieux. Ça avait détendu l'atmosphère, au moins d'un cran, elle avait eut raison. Ajouter un peu d'humour à tout ça l'avait également aidé, dans un sens. Et, surtout, la proximité, elle, n'y était pas pour rien. Soit, c'était un joli combo. Après tout, il aurait pu rester comme ça, avec elle, toute une soirée sans rien dire et ça aurait été beaucoup mieux que de garder une distance sans jamais dire un mot ni faire un pas. Comme ça, il n'avait pas l'impression d'être obligé de dire quelque chose. Il se contenta donc de fermer les yeux, ses doigts s'infiltrant au travers des cheveux de Sarang. Comme ça, il pouvait sentir son coeur battre, tout prêt du siens. C'était rassurant. Il n'aurait réellement sut dire pourquoi ça l'était. Mais, à défaut de savoir lire les pensées des gens, là, il pourrait savoir ce qui faisait battre son coeur plus vite. Ou pas. Il devait arrêter de penser et revenir - sur terre, dans ce pays, et, surtout, dans cette chambre. Avec elle. Sa main se stoppa au milieu de son dos, alors qu'il devenait une nouvelle fois immobile. Ils ne pouvaient pas jouer les innocents bien longtemps. Ils savaient tous les deux ce qui s'était passé un peu plus tôt. Et quoi qu'il en soit, elle avait un choix à faire. Soit, il l'avait invité à dormir, et même si ça aurait pu paraître un peu déplacé de sa part que de l'assumer si franchement, ils savaient tous deux que ce n'était pas exactement pour dormir qu'il l'avait invitée. Une remise en question.


    Tu as réfléchi ?

_________________
B
O
H
Y
U
N
    « everybody's looking for love. aint that the reason you're at this club ? oh, you ain't gonna find it dancing with him. i got a better solution for you girl, look. just leave with me now, say the word and we'll go. i'll be your teacher, i'll show you the ropes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GS
avatarLim Sa RangGS

Age : 29
Humeur : Soumise u__u (profiteur, à vos gardes è___é)
Where am I ? : In your heart, sweety n.n
Messages : 383

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: » kiss me, pretty please; pt.2 {Sa Rang ♥} ▬ NC-17;   Mer 25 Nov - 1:27

    Ils s’étaient échangé un regard pendant un moment, comme pour donner une sorte de suspence à la chose. Toutefois, Bo s’était rapidement rapproché d’elle, afin de parcourir la distance qui les séparait, pour ensuite sceller leurs lèvres, tel que demandé. Sa Rang ferma les yeux à ce moment; elle ne savait pas si pour lui c’était le cas, mais en tout cas, sur le coup ce contact l’avait un peu plus détendue. C’était comme si elle avait eu besoin de ce contact humain sans réellement qu'il y ait une raison. C’était la première fois d'ailleurs qu’elle se sentait aussi…addictive ou accrochée à quelqu’un. Qu’elle était en quelques sortes incapable de se passer de la présence de celui-ci. C’était déjà comme ça avant qu’ils ne commencent à être beaucoup plus proche l’un de l’autre, mais là on aurait dit que la colle était là pour tenir encore longtemps. Et il a fallu que ce quelqu’un soit Bo. Un être plein de confiance certe, mais qui depuis un certain moment, ne faisait que lui attirer des questions. Ou plutôt, qui la forçait à réfléchir. C'était plutôt ça oui. Une sorte de remise en question qui allait l'aider à la faire évoluer et passer au niveau supérieur. La main du garçon avait donc retrouvé la joue de la demoiselle, tout comme son autre main qui rejoignit ensuite son dos. Elle se laissa un instant emporter par ce que tout ça lui apportait autrement dit, l’envie, quelques frissons, du bien être et de la détente. Puis il mit doucement fin au baiser. La demoiselle garda ses yeux fermés quelques secondes, comme si elle cherchait à savourer la fin de ce moment. Puis elle les réouvrit, posant son regard dans celui du garçon sentant à nouveau ses lèvres frôler les siennes, ainsi que son souffle chaud contre sa peau. Là, il avait encore envie de l’embrasser non ? Parce que dans son cas à elle…c'était un peu étrange à dire, mais ce baiser, elle l'avait trouvé beaucoup trop court.

    Bo : Sarang, tu me rends... nerveux.

    Un léger froncement de sourcils se fit, intriguée. Elle l'était elle aussi, mais contrairement à lui, ce n’était pas le garçon qui la rendait nerveuse, mais bien ce qui allait venir. Et ça pouvait se lire dans son visage ou plutôt dans ses yeux puisqu'il y avait une genre d’incertitude cachée derrière toute cette envie. Car oui, tous deux savaient effectivement que cette soirée n'allait pas seulement être une soirée où l'on s'échangerait des conversations. Cela dit, elle se demandait bien pourquoi elle, elle le rendait nerveux. S'il n'avait pas été question de ce qui c'est passé tout à l'heure, elle aurait presque cru que c'était parce qu'elle l'intimidait. Ses yeux n'avaient pas quitté le garçon et ce, même s'il ne la regardait pas et qu'il baissait la tête. Elle attendait de voir s'il n'avait pas autre chose à lui dire, une explication à donner face à cette nervosité. Ce qui laisa un cour silence prendre place dans la chambre. Ses mains se retrouvèrent alors dans celles du chef et à ce moment, son regard se baissa sur celles-ci. Elle se fit tirer vers le lit, avant de se positionner devant Bo qui venait de s'y asseoir. Pourquoi est-ce que cet instant de seconde, ce face à face, la rendait d'avantage nerveuse ?

    Bo : J'ai l'impression d'être au lycée avec ma première petite amie.

    C'était l'explication de sa nervosité ça ou pas ? Et puis, comment devait-elle le prendre ? Parce qu'à bien y penser, la comparer à sa première copine était peut-être quelque chose de bien...ou pas. Parce que c'est là que l'on découvre ce qu'est l'amour, le bonheur, la confiance, l'envie et surtout qui l'on est. Mais c'est aussi là que l'on découvre la jalousie, les peines d'amour, l'influence que cette personne peut avoir sur nous et la possessivité. Peut-être que chez le garçon c'était tout ça en même temps ? Lui seul pouvait le savoir. Lorsqu'il l'attira vers lui, Sa Rang se soumis à suivre le mouvement. De ce fait, ils reprirent le même contact et le même comfort que tout à l'heure, en plus de pouvoir sentir les battements de coeur du garçon, elle aussi. C'était la deuxième fois qu'elle les entendait et cette musique était toujours aussi belle que la première fois. Elle pouvait effectivement constater qu'il battait un peu plus vite qu'habituellement. Et d'après ce qu'elle avait ressentie, son coeur allait à la même vitesse que le sien. Ses paupières se fermèrent ainsi automatiquement. Ce n'était pas une question de fatigue, mais plutôt de sécurité, d'assurance que de l'avoir près d'elle. Car oui, quand elle était avec Bo, Sa Rang ne pensait plus à grand chose, si ce n'était que de profiter du moment présent. Et d'ailleurs, elle plaignait les gens qui ne faisaient que penser d'avance à ce qu'ils allaient faire, pour ça. Ainsi, sa voix avait à nouveau résonné dans ses oreilles.

    Bo : Tu as réfléchi ?

    Elle réouvrit les yeux presque brusquemment, avant de fixer un point non loin d'elle. Sa décision. Déjà ? Enfin, oui elle y avait pensé et longtemps en plus. Elle lâcha un soupir, alors qu'elle sentait son rythme cardiaque augmenter en flèche. On ne pouvait jamais être sûre à cent pour cent des choix que l'on fait. Et celui-ci n'était pas exception à la règle. Sa Rang releva alors la tête, mais pas son regard.

    Sa Rang : Je ne sais pas si...je fais le bon choix, mais...si je me fie à mes envies incessantes...Elle fit une courte pause. Elle devait être prudente puisque ça n'allait pas être aussi évident de revenir sur sa décision une fois dans leur lancée. Et pour lui donner une réponse franche, elle chercha cette fois les prunelles du garçon. Bien je...

    Elle s'arrêta encore, regardant pour la enième fois les lèvres du garçon. C'est fou ce qu'un simple regard pouvait nous forcer à faire. C'est là qu'elle laissa ses envies prendre le dessus encore une fois, puisque ses lèvres à elle vinrent à nouveau rencontrer celles du plus vieux avec douceur. Elle se retrouvait au-dessus de lui à ce moment-là, mais ce n'était pas ce qu'elle désirait particulièrement. Elle ne se sentait pas capable de maîtriser la chose; après tout c'était à lui que revenait ce rôle ce soir. Cela dit, la demoiselle en profita un peu et vint prendre le visage du Jinsil entre ses mains, de façon à l'embrasser avec un peu plus de fougue et donc, plus longtemps. Puis elle arrêta graduellement tout geste, avant de réouvrir les yeux. C'était réponse à la question qu'il avait précédemment posé et sans doute qu'il en était conscient. De son index, la jeune fille vint ensuite frôler les lèvres du garçon. Puis un murmure s'échappa alors de sa bouche...

    Sa Rang : J'ai envie de toi, Bo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
p i m p    a d m i n
avatarAhn Bo Hyun
p i m p    a d m i n


Age : 30
Humeur : I'MSOFRESH. wut? i'm good. :3
Where am I ? : always in your mind.
Messages : 813

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: » kiss me, pretty please; pt.2 {Sa Rang ♥} ▬ NC-17;   Sam 28 Nov - 5:04

Faire un choix maintenant, ce n'était pas exactement ce qu'il lui demandait. Il était simplement curieux, à savoir si elle avait réfléchit ou non à ce qu'elle lui avait dit plus tôt. Peut-être que, maintenant, à ses yeux, tout ça était complètement ridicule. Une blague. Ce n'était pas le genre de blague qu'on faisait, et la plus jeune n'était certainement pas de ce genre là. Encore, on ne savait jamais. Il lui arrivait à lui aussi de ne pas réfléchir à ses paroles. Beaucoup trop souvent, d'ailleurs. Son bras s'était glissé contre le corps de la jeune femme, la resserrant contre lui tandis qu'elle levait la tête, l'air surprise. Il avait posé une question déplacée ? Non, il ne lui avait pas demandé de faire un choix maintenant. Plutôt que de lui donner une réponse précise, elle revint chercher ses lèvres. Même si les pulsions de son amie l'étonnaient toujours autant, il n'en était pas moins surpris agréablement. Il avait donc répondu au baiser sans protester, laissant les questions qui lui traversaient l'esprit s'évaporer au moins un instant, profitant du contact qu'elle lui offrait depuis son arrivée dans la chambre. C'était doux, il n'y avait absolument rien de précipité dans le baiser qu'elle lui offrait. Et c'était probablement ce qui lui donnait toute la différence à ses autres expériences. Spécial ? Un peu, quand même, si on considérait le fait que ça restait Sarang. Finalement, contrairement à ses attentes, le baiser avait duré plus longtemps - et, accessoirement, s'était approfondi. Sa main, à lui, s'était glissée le long de son dos pour s'infiltrer sous le vêtement de la plus jeune, et il réalisa à cet instant que c'était toujours le même manège depuis quelques heures. Il s'arrêtait à peu prêt à cet instant là et n'osait pas aller plus loin, simplement parce qu'il ne savait pas jusqu'où allait ses propres permissions. Mais le baiser s'arrêta, lui aussi, à ce moment, lui laissant le temps d'ouvrir lentement les yeux pour rencontrer les siens. Il pinça les lèvres à cet instant, ses doigts se raidissant pour ne plus toucher la peau de son amie, les mêmes doutes revenant éternellement le torturer. Un tourbillon sans fin - entre le mal, et le bien. Puis il ferma les yeux à la suite de ses paroles, comme si un choc venait soudainement de le traverser. Elle savait probablement plus que quiconque que ces mots auraient un impact, grave, sur lui. Il mordilla sa langue avant d'ouvrir les yeux à nouveau au bout de quelques secondes, son regard se figeant automatiquement dans celui de Sarang. Le doute, la peur, le mensonge, quelque chose... il ne trouva rien de vraiment comparable à de tels sentiments, si ce n'était peut-être que la certaine nervosité qu'elle dégageait. Un peu plus forte que la sienne, sûrement, mais ça, c'était normal. Sa main vint se poser contre sa joue, dégageant les quelques mèches de cheveux qui lui retombaient dans le visage, son regard suivant son propre geste. Il ramena celles-ci derrière son oreille avant de baisser le regard vers les lèvres de la brune. Puis son nez. Puis ses yeux. Finalement, il lui adressa un sourire, repensant à ses paroles. Si une autre personne les avait dits, l'impact de ces mots aurait été totalement différent. Sarang n'était pourtant pas la jeune femme la plus innocente qu'il ne connaisse, mais c'était sa façon d'être - et peut-être, aussi, sa façon d'interpréter les choses. De sa bouche à elle, les mots prenaient un autre sens. Celui de Sarang, celle qui veut découvrir. Et non celle qui est avide. Malgré tout, il savait qu'elle était sincère. Si elle ne l'était pas, c'était à elle-même qu'elle mentait, de toute façon.


    Je demandais seulement si tu avais réfléchis.


Son sourire se fit tendre. Il caressa la joue de Sarang avec son pouce avant de la serrer dans ses bras, juste un court instant avant de s'écarter pour la regarder à nouveau. Elle allait lui en vouloir, s'il la gênait constamment. Soit... il se sentait beaucoup plus détendu, à présent. Il n'avait jamais été mal à l'aise en la présence de son amie, au fond, et mieux valait ne pas l'être maintenant. Par contre, il réalisait parfaitement qu'il devait arrêter de la traiter comme une petite soeur. Ce soir, en tout cas, elle ne l'était pas. Ou plus. Il remarqua cependant qu'elle, elle n'était pas vraiment dans une position pour la mettre à l'aise, au-dessus de lui - et il réalisa également qu'elle ne ferait pas les premiers pas. Et que, peut-être, ces mots voulaient dire qu'il avait le feu vert. Dans tous les cas, lui, il ne pouvait plus faire le mauvais choix. Enfin, il croyait. Puisque les regrets ne lui appartenaient plus à présent, c'était après tout à elle d'assumer ses choix. Au moins n'importe quel homme ne se serait pas préoccupé de savoir et de vérifier si elle en avait réellement envie. Ses doigts, toujours immobile dans le dos de la plus jeune, descendirent le long de sa colonne, jusqu'à atteindre le jean de la jeune femme, où il s'arrêta.


    Mais ça répond à ma question.


Il appuya sa main au bas de son dos et la renversa, un peu comme il l'avait fait plus tôt, la laissant retomber contre le lit, son genou se posant entre ses jambes. Une fois au-dessus d'elle, il l'observa un long moment, détaillant le visage de la brune. Elle était belle - vraiment belle. Rien à voir avec les autres filles assez superficielle pour croire que n'importe qui pourrait tomber sous leur charme. Non, Sarang, elle... c'était naturel, tout simplement. En même temps, derrière tout ça, il y avait la personne qu'elle était ; celle que Bo savait qu'elle était. Il n'avait jamais cru en cette histoire de beauté intérieure, non, puisque la première impression était toujours automatiquement physique, peu importe ce qu'on en disait. Mais Sarang, elle, possédait les deux. C'était probablement la raison pour laquelle elle était si importante. Le sourire flotta contre ses lèvres un moment avant de s'effacer en douceur. Cette fois, il vint chercher ses lèvres lui-même, sans question, sans ordre. Naturellement. N'était-ce pas la première fois qu'il s'avançait à quelque chose lui-même et, ce, sans réfléchir ? Il mordilla sa lèvre inférieure avec douceur avant de les poser contre les siennes, chassant les doutes, sa main droite retrouvant sa place contre la hanche de son amie pour se glisser jusqu'à sa cuisse, qu'il tira pour remonter contre sa hanche à lui. Il la relâcha presque aussitôt, ses deux mains retombant de chaque côté de son corps pour se soutenir au dessus d'elle tandis qu'il déviait vers son cou. Il s'imprégna rapidement du parfum de Sarang, fermant les yeux un instant avant de souffler contre le bout de peau qu'il venait de mordiller, faible excuse. Il redressa à nouveau la tête et plongea son regard dans le siens. Allait-il passer pour un malade s'il lui disait réellement ce qu'il avait envie de lui répondre ? Ou, à l'inverse, est-ce que ça allait la rassurer ? Si elle ne savait pas que lui aussi avait envie d'elle, elle devait réellement être aveugle. C'était exactement ce qu'il lui avait décrit, un peu plus tôt. La possessivité, l'envie, la jalousie, juste parce qu'il n'avait pas envie de laisser cette chance à n'importe quel idiot qui arrivait à la charmer dans un bar, un soir, ou quelque chose du genre. Dans tous les cas... il était probablement un de ces idiots, au fond. Et c'était égoïste de sa part que d'accepter. Au fond de lui, quelque chose lui disait tout de même que c'était la meilleure chose à faire. Auto persuasion.


    Ça fait déjà très longtemps que j'ai envie de toi - Sarang.


Il l'avait dit tout bas, comme si c'était un secret. Il chercha une réaction un instant avant de baisser la tête. Mais il ne regrettait pas les mots qu'il venait de dire, ni en était gêné, aucunement puisqu'ils étaient vrais.

_________________
B
O
H
Y
U
N
    « everybody's looking for love. aint that the reason you're at this club ? oh, you ain't gonna find it dancing with him. i got a better solution for you girl, look. just leave with me now, say the word and we'll go. i'll be your teacher, i'll show you the ropes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GS
avatarLim Sa RangGS

Age : 29
Humeur : Soumise u__u (profiteur, à vos gardes è___é)
Where am I ? : In your heart, sweety n.n
Messages : 383

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: » kiss me, pretty please; pt.2 {Sa Rang ♥} ▬ NC-17;   Sam 28 Nov - 18:45

    Ce choix...ne rien faire aurait été probablement un regret alors qu'accepter, pouvait certe en être un, mais la jeune fille n'en voyait pas les inconvénients. Et puis, depuis que le Jinsil avait éveillé ses envies en elle, leurs présences ne faisait que préoccuper Sa Rang qui se dit que peut-être, après l'avoir fait une fois avec lui, ses envies se dissiperont. Mais ça, c'était sans se douter que le contraire pouvait aussi arriver et ne faire que les augmenter. Toutefois, les gestes étaient parfois plus faciles à exploiter que la parole. Et dans ce cas-ci, il aurait fallu que Bo soit totalement un idiot pour ne pas comprendre la signification de ce baiser. Par chance, ça ne semblait pas être le cas. Elle n'avait peut-être pas forcément bien de l'expérience en la chose et les émotions que ça apportait, mais le non-verbal elle connaissait. D'ailleur, tout à l'heure il avait fait comme elle en ce moment; il avait répondu à sa question sur l'envie en le lui faisant naître par ses propres envies à lui, sachant très bien que ce genre de sentiment était plutôt inexplicable. Mais était-ce là qu'une envie temporaire pour le garçon ? Ou alors, avait-il envie d'elle depuis un moment déjà ? Parce qu'il faut admettre qu'il était plutôt difficile de croire qu'il ait eu envie d'elle soudainement, comme ça, juste après le lui en avoir parlé. Leurs lèvres étaient maintenant scellées et le plus vieux semblait profiter de l'instant pour tranquilement commencer à découvrir son corps avec ses mains baladeuses. Puis en l'espace d'un instant, tout contact masculin fut retiré du corps de la demoiselle, comme si l'on se rendait compte que ce que l'on faisait était mal. Mais une chose qu'elle aimait et qu'elle admirait chez Bo était sans aucun doute sa patience. Aucun geste n'était précipité et chaque fois qu'ils essayaient d'aller plus loin, il s'occupait de savoir ce qu'elle ressentait avant d'agir. Il faisait tout pour qu'elle soit comfortable, alors que pouvait-elle demander de mieux présentement ?

    La main du garçon vint à nouveau caresser sa joue et lorsqu'il l'enleva, elle la reprit à l'aide d'une de ses mains. Elle entrelaça ses doigts fins entre les siens avant de la ramener vers son visage à elle. Puis la tenant toujours, la jeune fille frotta sa joue contre celle-ci, comme si elle touchait à quelque chose de doux. Son regard était toujours planté dans le sien lorsqu'elle donna un petit baiser sur la main du chef, avant de la relâcher doucement. Sa nervosité se mettait tranquilement à vaguer, autrement dit, elle venait par petite poussée. Cela dit, ce n'était pas assez pour faire changer d'idée la jeune Lim. Mais elle savait que plus le temps avançait et plus cela allait être fréquent. En tout cas, ce fut le cas lorsqu'elle sentie la main de Bo glisser le long de sa colonne pour ensuite s'arrêter. Ils y allaient vraiment très doucement et pendant un moment, c'était presqu'à se demander s'il ne valait mieux pas y aller d'un coup. C'était comme rentrer dans l'eau froide d'une piscine; on a tendance à avoir plus froid si l'on attend que notre corps s'adapte, plutôt que de sauter d'un coup dans celle-ci. Mais Sa Rang ne protesta aucunement là-dessus; Bo savait ce qu'il faisait et ce qui était le mieux pour elle et pour lui.

    Suite à sa phrase, Sa Rang se fit renverser sur le dos, de façon à ce qu'il soit à son tour en position dominante. Ils avaient arrêté dans cette position tout à l'heure, dans la salle des conseils. Et encore une fois, un moment de contemplation se fit de chaque côté, car pendant qu'il la regardait, la détaillait, Sa Rang suivait le regard du garçon de ses yeux. C'est vrai que la personnalité d'une personne affectait la façon de percevoir celle-ci. Bo, il n'était pas l'homme le plus bâti, le plus fort, ni même le plus intelligent. Il n'était peut-être pas le plus masculin, sans pour autant être féminin, il restait si attachant, charmant et adorable en son genre. Enfin, cette contemplation se termina lorsqu'il vint par lui-même embrasser Sa Rang, après lui avoir légèrement mordillé la lèvre. Grâce à certains de ces gestes, celle-ci pouvait tranquillement ressentir de nouvelles choses, de nouvelles sortes d'envies alors qu'elle pouvait se rendre compte que ça faisait très légèrement augmenter son rythme cardiaque. Elle fut donc la deuxième à ouvrir les yeux, après avoir savouré ces caresses.

    Bo : Ça fait déjà très longtemps que j'ai envie de toi - Sarang.

    Sans le lui avoir demandé, il venait de répondre à la question de tout à l'heure. À savoir, s'il la désirait depuis un moment ou alors si son envie était soudainement né alors qu'ils étaient encore à la salle de conseil. Et cette affirmation était sans doute la raison de plusieurs choses comme celle de le voir difficilement refuser ce qu'elle lui demandait ou alors celle de constemment la prévenir des autres hommes, d'une façon qu'elle percevait comme étant plutôt du genre protectrice. Quand il baissa la tête, Sa Rang prit son index et vint doucement relever son visage de façon à ce qu'il la regarde. Que pensait-il ? Qu'elle allait mal le prendre ? Non, au contraire, elle trouvait ça plutôt touchant. Elle s'en était plus ou moins doutée, cependant. Elle lui afficha un tendre sourire, démontrant un air comme quoi elle était touchée. Bien qu'à ce moment, une question lui vint à nouveau en tête. Et son air touchée se transforma en un air plus sérieux, démontrant cependant une certaine mélancolie. Elle eut néanmoins une petite hésitation avant de prendre la parole.

    Sa Rang : Bo, est-ce que...même....quand je ne serais plus madone, je serais...aussi importante et précieuse à tes yeux ?

    Elle se rappelait tout à l'heure...Il lui avait bel et bien dit que le fait qu'elle soit encore vierge la rendait précieuse et du coup, elle n'avait pas vraiment l'intention de perdre de l'importance pour le garçon. Son regard ne lâcha pas les prunelles de celui-ci, tant qu'il ne lui avait pas donné de réponse. Cela dit, elle faufila doucement l'une de ses mains sous le chandail du garçon, pour ensuite caresser son torse du bout de ses doigts, d'une légère pression. Elle fit lentement des vas et viens, allant de son nombril jusqu'à la hauteur de sa cage thoracique, prenant le soin de ressentir les découpures de ses muscles sur son torse. Puis après quelques vas et viens, elle fit la même chose, mais dans son dos, le caressant de la même façon. Seulement, elle prit sa seconde main cette fois, faisant plus ou moins les mêmes gestes de celles-ci. Elle allait même jusqu'à ses épaules, laissant son t-shirt remonté à ce niveau. Et tranquillement, Sa Rang revint caresser son torse, alternant celui-ci avec son dos. Son regard se baissa un instant dans la direction de son tronc maintenant en très grande partie découvert, avant de retrouver à nouveau les prunelles du garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
p i m p    a d m i n
avatarAhn Bo Hyun
p i m p    a d m i n


Age : 30
Humeur : I'MSOFRESH. wut? i'm good. :3
Where am I ? : always in your mind.
Messages : 813

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: » kiss me, pretty please; pt.2 {Sa Rang ♥} ▬ NC-17;   Lun 30 Nov - 19:54

      Bo, est-ce que...même....quand je ne serais plus madone, je serais...aussi importante et précieuse à tes yeux ?


      Hmm...


    Il avait fermé les yeux une seconde en sentant les mains de la plus jeune se balader à son tour. Puis un frisson l'avait parcouru, le laissant de court face à la question qu'elle venait de lui poser. C'était difficile de répondre quelque chose d'aussi contradictoire. Bien sûr, qu'elle serait aussi précieuse à ses yeux. Seulement, ça ne devrait plus se reproduire, et il en était conscient, même si ça rendait la chose encore moins... naturelle. Il ouvrit les yeux seulement pour la regarder, les lèvres pincées. A présent, il ne souriait plus. Normal, en même temps. Il ravala difficilement sa salive et se positionna un peu mieux entre les jambes de son amie, son nez frôlant le siens.


      Vierge ou pas vierge, c'est pas la question. Enfin... si, tu me fais un cadeau, mais ce n'est pas pour ça que tu ne seras plus précieuse à mes yeux. Tu resteras la même, pour moi, juste... avec une partie d'innocence en moins ?


    Il lui adressa un dernier sourire pour confirmer ce qu'il venait de dire. Pas amusé, ni moqueur, juste un petit sourire pour détendre Sarang. Décidemment, il n'était pas bon avec les mots, et si Sarang ne voulait pas être déçue, mieux valait ne pas le faire parler autant. Il nicha sa tête au creux de son épaule un moment, les yeux à nouveau fermés, prenant tout son mal en patience. Ses mains ne l'aidaient pas, mais, au fond, c'était probablement voulu. Il redressa la tête lorsqu'il sentit son regard dévier vers la peau qu'elle révélait lentement, ignorant le doux chatouillement que lui causaient ses doigts un peu trop doux contre sa peau. Puis son regard se figea à nouveau dans le siens lorsqu'elle releva la tête pour le regarder elle aussi. Il laissa le silence se prolonger un bon moment, réfléchissant rapidement à ce qu'il devait faire par la suite. Ce n'était pas la première fois qu'il se retrouvait dans la même lit qu'une fille, non, mais c'était la première fois qu'il se retrouvait dans ce genre de situation. Et il le réalisa seulement à ce moment-là. Comment savoir s'y prendre, au fond, si on ne l'avait jamais fait ? Être naturel, probablement. Juste, un peu plus doux. Il n'était pas ignorant, non plus. Les mains de Sarang montèrent le long de son dos, révélant peu à peu la peau du plus vieux, laissant apparaître quelques frissons à la surface de celle-ci face au froid ambiant dans la pièce - il blâmait le temps à l'extérieur. Il la laissa faire sans agir, ne la coupant pas dans ses caresses, dont il profitait de toute évidence en même temps. Première étape, la découverte. Il se redressa légèrement lorsque le vêtement fut rendu au niveau de ses épaules, s'en débarrassant le plus discrètement possible pour le laisser retomber au sol. Ça ne le gênait pas, et puis si ça pouvait l'aider à avancer, tant mieux... il vint chercher sa main et entremêla ses doigts au siens, la posant contre l'oreiller pour la relâcher ensuite, ses doigts glissant lentement le long de son bras pour venir caresser ses côtes. Il mit fin à la discussion en posant ses lèvres contre les siennes une nouvelle fois, tandis que sa main droite se glissait sous le haut de Sarang, son pouce dessinant des formes abstraites au bas de son ventre. S'il y avait eut un malaise lorsqu'elle était arrivée, il semblait s'être dissipé bien rapidement.

    Lorsque le baiser prit fin, il lui fit signe de se taire. Ça n'avait rien à voir avec le fait qu'elle parlait trop - au contraire. Seulement, à partir de maintenant, il n'y avait aucun besoin de parler. Il voulait simplement qu'elle arrête de s'inquiéter, de se poser des questions. Qu'elle se laisse aller et qu'elle profite. De tout. Pour qu'elle n'oublie aucun détail. Il appuya son signe en posant ses lèvres contre son cou, sa main se posant à plat contre son ventre, imitant à peu prêt le même geste qu'elle pour remonter doucement le vêtement, s'arrêtant au niveau de ses côtes lorsque ses doigts effleurèrent le sous-vêtement. Sa main rebroussa le chemin, redescendant le long de son ventre pour venir appuyer doucement au bas de celui-ci. Il mordilla la peau qui s'offrait à lui, laissant une légère marque temporaire, soufflant dessus avant de redresser la tête. Il ajouta une dernière chose, à voix basse.


      Ne te poses plus de questions. Tu verras, tu trouveras la réponse sans même y penser. Fais seulement ce dont tu as envie et... profites.


    Cette fois, c'est sur son nez qu'il déposa un bref baiser, avant de glisser sa main sous le bassin de la jeune femme pour l'attirer à lui, son corps se collant au siens. Lui aussi, avait bien l'intention de profiter de cette soirée. Unique, probablement. C'était bien la raison. Et puis, un homme avide n'est satisfait que lorsque ses envies sont réalisées. Du moins, pour Bo, c'était de cette façon que ça fonctionnait. Malgré tout, il ne se permit pas de retirer les vêtements de la plus jeune. C'était trop tôt. Pour l'instant, il se contentait de découvrir les formes de son amante d'un soir, sa main dessinant lentement la galbe de ses fesses pour retrouver sa cuisse. Son manège se poursuivit un moment avant qu'il ne tende la main vers la table de chevet, cherchant la lampe à tâtons pour l'éteindre, plongeant la pièce dans le noir. Il cligna des yeux. Il allait prendre un moment avant de s'habituer à la noirceur, mais ne disait-on pas que c'était dans le noir que tout ça se développait ? Ses mains retrouvèrent le contact de sa peau rapidement, attendant un signe, n'importe quoi qui lui permettrait de faire ne serait-ce qu'un pas en avant. Son souffle, chaud, s'échappa contre l'oreille de la plus jeune, dont il mordilla le lobe, attisant en douceur le désir de la belle. Un signe, c'était tout ce dont il avait besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GS
avatarLim Sa RangGS

Age : 29
Humeur : Soumise u__u (profiteur, à vos gardes è___é)
Where am I ? : In your heart, sweety n.n
Messages : 383

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: » kiss me, pretty please; pt.2 {Sa Rang ♥} ▬ NC-17;   Mer 2 Déc - 3:24

    Bo : Vierge ou pas vierge, c'est pas la question. Enfin... si, tu me fais un cadeau, mais ce n'est pas pour ça que tu ne seras plus précieuse à mes yeux. Tu resteras la même, pour moi, juste... avec une partie d'innocence en moins ?

    C'était en partie de ce qu'elle voulait entendre et donc, ça la rassurait. D'ailleurs, si ça avait changé quelque chose ça aurait été un peu stupide. Enfin, elle savait que cette soirée était d'abord et avant tout basée seulement sur leur envie mutuelle de l'un et de l'autre. Mais comme on dit, parfois il faut peu pour détruire une relation qui a durée depuis belle lurette. Et Sarang n'avait pas forcément envie de perdre son meilleur ami à cause de ça. Ou plutôt à cause du fait que peut-être, elle n'aurait plus eu autant d'importance à ses yeux. Des salauds comme ça, il y en avait partout et heureusement, Bo faisait parti des exceptions. La jeune fille ne fit donc qu'étirer ses lèvres, histoire de montrer que c'était entre autre la bonne réponse. Et puis, ça répondait au sien. Lorsqu'il vint nicher sa tête dans le creux de son épaule, Sarang vint caresser les cheveux du garçon avec douceur, avec l'une de ses mains pendant que l'autre continuait les même gestes, pendant que leurs regards se croisèrent à nouveau. Puis elle senti le jeune homme se redresser pour ensuite continuer lui-même la cadence de son geste qui était d'enlever son chandail. Il se retrouvait donc torse nu au-dessus d'elle et la jeune fille reposa à nouveau son regard sur le torse du chef, alors qu'il vint entremêler ses doigts avec les siens. À ce moment, la Gamjeong ne fit rien d'autre que de le laisser à son tour faire ce qu'il avait envie de faire. De longs et profonds frissons parcoururent la peau que Bo touchait lorsqu'il glissa ses doigts le long de son bras jusqu'à ses côtes. Elle ferma les yeux, profitant de cette sensation que cela pouvait lui donner. Et avant même qu'elle n'eut le temps de les réouvrir, elle retrouva ses lèvres à nouveau scellées avec celles du garçon.

    Leur baiser une fois terminé, son regard se posa sur le signe qu'il lui faisait et qui signifiait qu'elle ne devait pas dire un mot. Probablement parce que ça allait gâcher l'instant de la chose. De toute façon, Sarang n'avait rien à dire. Et à nouveau, elle referma ses yeux, sa respiration se faisait beaucoup plus profonde dû au contact qu'elle avait avec Bo en l'instant. D'ailleurs, ceux-cis ne cessaient de la titiller...

    Bo : Ne te poses plus de questions. Tu verras, tu trouveras la réponse sans même y penser. Fais seulement ce dont tu as envie et... profites.

    Profiter. C'est ce qu'elle faisait depuis tout à l'heure, non ? À moins que pour lui, elle dégageait du doute et de l'inquiétude ? Possible. Elle lâcha un dernier soupir à ses paroles. Comme si elle tenait vraiment à faire sortir toute cette nervosité qui allait et venait, en un seul souffle. Cela ne dura pas longtemps cependant, que leurs caresses reprirent. Bo avait alors attiré son corps vers le sien. Elle tout comme lui, semblait être un peu hésitant à vraiment tenter d'aller plus loin. Enfin, ça se ressentait. Cela dit, Bo pouvait faire ce qu'il veut. Si Sarang se sentait incomfortable face à un geste quelconque, elle allait lui dire, il pouvait lui faire confiance. Néanmoins, peut-être aussi attendait-il un signe ? Pourtant il était bien parti là, à la découvrir tranquilement, ses fesses et ses cuisses. sarang fut toutefois surprise de se retrouver par la suite dans le noir. Du coup, elle n'y voyait rien elle non plus, mais en d'ici quelques minutes, elle se sera habitué à cette noirceur. De nouveau, elle retrouva la chaleur des mains et du souffle de Bo contre son corps alors qu'il lui mordillait légèrement l'oreille.

    Sarang reprit donc ses gestes de son côté. D'abord, elle revint tranquilement refaire les gestes qu'elle avait fait auparavant, sur son torse et son dos. Puis au bout d'un petit instant, elle amena ses propres mains jusqu'à la blouse qu'elle portait et détacha les deux premiers boutons avec une certaine lenteur. Son regard qui avait suivit son geste se planta alors dans les yeux du garçon, pendant qu'elle détachait un troisième et un quatrième bouton, jusqu'à ce qu'il n'en reste plus que deux à défaire. Puis elle s'arrêta, histoire de laisser la chance à Bo de la déshabiller à son tour. De ce fait, elle laissait en partie sa poitrine et son ventre à moitié découvert. Puis ses mains se retrouvèrent par la suite sur les hanches de Bo, voir juste à la limite de la bordure de son pantalon. Tranquillement, elle infiltra le bout de ses doigts à l'intérieur de celui-ci de façon à d'abord frôler la limite de ses fesses. Puis elle descendit lentement ses doigts de chaque côté du corps du garçon, appuyant légèrement de façon à ce que le bout de ceux-cis se retrouvent finalement dans le creux de ses cuisses. La demoiselle recommença plusieurs fois son manège, faisant des aller-retours. Elle tentait entre autre de lui procurer ne serait-ce qu'une sensation, comme il le faisait avec elle. Cela dit, elle faufilait parfois un peu plus que juste le bout de ses doigts, de façon à caresser ne serait-ce qu'une partie de ses fesses ou de ses cuisses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
p i m p    a d m i n
avatarAhn Bo Hyun
p i m p    a d m i n


Age : 30
Humeur : I'MSOFRESH. wut? i'm good. :3
Where am I ? : always in your mind.
Messages : 813

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: » kiss me, pretty please; pt.2 {Sa Rang ♥} ▬ NC-17;   Mer 9 Déc - 21:22

    Le noir installé, l'ambiance semblait changer du tout au tout. Il faisait suffisament noir pour que Bo ne puisse se repérer dans la chambre qu'il connaissait à présent par coeur, mais pas assez pour ne pas voir les yeux de Sarang, les formes de son corps, encore moins pour l'empêcher de la sentir prêt de lui comme ça. Il avait baissé la tête lorsque ses mains avaient quitté son corps pour se rendre à sa blouse, dont elle détachait lentement les boutons. Son regard s'était donc inévitablement posé sur la peau qui se révélait en douceur devant ses yeux, sa main remontant le long de son corps pour venir rencontrer la sienne qui s'était arrêté à mi-chemin, le laissant continuer. Il n'hésita pas plus longtemps et détacha avec la même douceur qu'elle les deux derniers boutons pour découvrir un peu plus du corps de la jeune femme. Oh, si ça n'avait été que de lui, les vêtements de Sarang seraient déjà tous ancienne histoire. Au sol et il n'en reparlerait plus. Profiter, ça allait également pour lui, cependant. C'était une chance dans une vie. La première et la dernière. Ses yeux dessinèrent les courbent de son amante d'une nuit avant de laisser son corps se poser doucement contre le siens, ses lèvres retrouvant l'épaule de la jeune femme pour glisser jusqu'à sa clavicule. Il ferma les yeux lorsque son parfum revint titiller ses sens, le perdant quelques secondes. Lorsqu'il ouvrit les yeux, cette fois, le noir ne sembla même plus le gêner. Il aurait pu ne voir absolument rien, le noir aurait pu être absolu... qu'il aurait probablement pu voir Sarang aussi bien que cela. Il n'y avait aucune explication. C'était juste l'envie de se trouver avec elle, l'envie de ne rien manquer, l'envie de tout détailler. Peut-être qu'il était trop lent. Peut-être qu'elle commençait à s'impatienter, et peut-être qu'elle allait finir par s'énerver sur son cas s'il ne bougeait pas plus rapidement. Il n'y pouvait rien. Il pinça les lèvres et se força tout de même à revenir sur terre, redressant la tête pour lui jeter un dernier regard avant de se redresser lentement, entraînant son amie avec lui en même temps. Il retomba sur ses talons, gardant toutefois la plus jeune prêt de lui. Il dégagea quelques mèches de cheveux qui lui étaient retombées dans le visage avant de glisses ses mains le long de ses bras, laissant la chemise retomber sur le lit derrière elle. Il l'observa un instant avant de lui murmurer quelques mots à l'oreille, lui demandant de le laisser s'occuper d'elle.

    Il s'était glissé derrière elle et l'avait rapprochée à lui, ses mains retrouvant le bas de son ventre pour la tenir tout prêt. Le dos de Sarang se posa contre son torse, retrouvant rapidement le contact qu'il ne voulait pas laisser. Il aurait pu l'admirer des heures de temps, si seulement il ne s'était pas raisonné à revenir à la réalité. Sa main s'insinua entre leurs deux corps et rejoint le vêtement, le dégrafant avec un peu trop de facilité. Ça ne jouait certainement pas en sa faveur, mais autant ne pas y penser. Il posa ses lèvres contre son épaule, remontant sa main contre son omoplate pour faire glisser la bretelle le long de son bras. Il leva la tête, son souffle s'échappant contre son oreille tandis que le vêtement quittait son corps à son tour. S'il y avait une chose, elle n'avait pas à se sentir mal à l'aise. Sa main revint vers l'avant, adoptant les formes de la brune. Son pouce passa discrètement contre la chair rosée, attirant ses frissons tandis que son autre main descendait le long de son ventre, ses doigts effleurant à peine sa peau. Rien. Il n'y avait rien de plus beau que d'avoir la force de faire frissonner une femme, ça, il en était convaincu. Ses dents se refermèrent délicatement contre sa peau, laissant une marque apparaître à la surface de celle-ci. Puis sa main poursuivit son chemin, vers le bas, lentement, jusqu'à rejoindre le jean de Sarang. Il en détacha le bouton avant de remonter, sa main se stoppant au niveau de son nombril. Puis il sourit contre la peau de la plus jeune. Il arrivait parfaitement à comprendre pourquoi tant auraient voulu être à sa place, en ce moment même. Même s'il allait probablement devoir passer par-dessus la colère de son frère. Parce que, ça, ce n'était pas un détail inoffensif. Il la serra contre lui un moment, posant ses lèvres contre son cou une dernière fois avant de retrouver sa position initiale. De toute façon, s'il avait bien comprit, elle n'était pas très à l'aise s'il ne contrôlait pas la situation. En même temps, il comprenait parfaitement. Il revint au-dessus d'elle mais, cette fois, il attrapa ses lèvres avec un peu plus de force, son corps bougeant contre le siens d'une façon, enfin, plus suggestive. La douceur avait assez duré. Il appuya son bassin contre le siens et insinua sa main droite sous le pantalon de la jeune femme, se posant directement contre sa fesse une nouvelle fois. Mais, cette fois, ses doigts se glissèrent sous le sous-vêtement, juste pour toucher un peu plus de peau, l'attirant à lui.

    Il n'osa pas lui enlever le dernier vêtement tout de suite. De toute façon, c'était une entaille à son contrôle que d'aller trop rapidement. Oh, peu importe ce que la belle pouvait penser de lui, il restait un homme. Un pathétique homme dans l'âge où, le contrôle, ça ne le connaissait pas tellement. Surtout que, bon ou pas... ça restait Bo. Sa main se glissa hors du sous-vêtement pour aller vers l'avant, la fermeture éclaire de son pantalon se désistant d'elle-même tandis qu'il faisait un peu de place. Si lui ne voulait pas la brusquer, elle, elle semblait vouloir qu'il fasse quelque chose. C'était vraiment horrible comme sentiment. Partagé entre deux envies bien à l'opposé, il tût les doutes en se disant simplement qu'elle le lui dirait s'il allait trop rapidement à son goût. En attendant, sa main s'aventura un peu plus loin par dessus le sous-vêtement. Testant les envies de sa nouvelle partenaire, son doigt glissa simplement à la surface du vêtement. Il redressa la tête, mordillant l'intérieur de sa joue avant de la baisser légèrement, soupirant discrètement de rage. Ça lui apprendrait. C'était la dernière fois qu'il écoutait ses envies plutôt que la raison - résolution vaine, mais bon. Il devait constamment se raviser de penser que c'était mal. Au fond, aussi ironique cela pouvait être, c'était presque lui qui jouait la vierge, non ? Ce n'était pas vraiment ce qu'il avait envie de montrer à la plus jeune. Il pressa doucement ses doigts contre son intimité avant de poser son regard dans le siens. Tout voir... tout savoir.

_________________
B
O
H
Y
U
N
    « everybody's looking for love. aint that the reason you're at this club ? oh, you ain't gonna find it dancing with him. i got a better solution for you girl, look. just leave with me now, say the word and we'll go. i'll be your teacher, i'll show you the ropes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GS
avatarLim Sa RangGS

Age : 29
Humeur : Soumise u__u (profiteur, à vos gardes è___é)
Where am I ? : In your heart, sweety n.n
Messages : 383

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: » kiss me, pretty please; pt.2 {Sa Rang ♥} ▬ NC-17;   Jeu 10 Déc - 23:16

    Tel qu'espéré, Bo s'était mit à continuer les gestes de la demoiselle alors qu'il avait détaché les derniers boutons de sa blouse. Elle pouvait sentir à ce moment-là un courant d'air plus frais qui venait de la pièce, frôler la peau entre l'ouverture du bout de tissu, même si cela se corrigea très vite lorsque son corps rencontra à celui de Bo, ne laissant pas ou alors très peu d'espace entre ceux-cis. En quelques sortes, la noirceur de la pièce ajoutait un certain suspence à la chose pour Sarang, qui ne pouvait ni vraiment voir, ni vraiment deviner les futurs gestes que Bo avait l'intention de faire. À quelque part, elle ne pouvait que se fier au contact qu'il lui offrait, à la sensualité de la chose lorsqu'elle découvrait certaines parties de son corps comme ses courbes, ses fesses, ses épaules ainsi qu'à son souffle chaud. Néanmoins, tout ça n'était pas une question de rapidité mais plutôt d'incapacité à retenir ses envies qui grandissaient de plus en plus à chaque fois qu'une parcelle de sa peau touchait celle du Jinsil. C'est à peu près à ce moment-là qu'ils changèrent alors de position, la forçant à le suivre dans son redressement. Son regard se posa approximativement dans le sien lorsqu'il replaca quelques mèches rebelles qui, malgré l'action du garçon, étaient immédiatement retombé devant son visage. Mais ses mains ayant pris une toute autre direction, celle de ses bras, finirent par totalement enlever le haut de la demoiselle. À ce moment, Sarang s'apprêta à tenter de prendre à nouveau contrôle de la situation, mais quelque chose, un murmure, se fit souffler dans son oreille qui tout à coup, vint stopper tout geste, reposant ses mains le long de son corps.

    Elle se retrouva maintenant le plus vieux avec une main baladeuse qui avait arrêté son parcours au niveau du ventre de celle-ci. Elle sentit ensuite à nouveau cette chaleur corporelle se dégager de long en large de son dos. Lorsqu'il vint la surprendre avec sa main entre son dos et son torse, elle tourna alors légèrement la tête vers lui, comme si elle cherchait à le regarder, bien que son angle de vision n'avait que légèrement dévié. Inutile de se demander ce qu'il comptait faire à l'instant lorsqu'elle sentit sa main s'arrêter au niveau de son sous-vêtement. Et dans le temps de le dire, elle sentit effectivement son soutien-gorge se déserrer pour finalement se retrouver replié sur lui-même non loin d'eux. La demoiselle ferma les yeux. Oui, ça faisait quelque chose de se retrouver à moitié nue devant un jeune homme. Mais ce n'était pas de l'incomfort, ni de la nervosité. C'était quelque chose qu'elle n'avait jamais ressentie auparavant. Ou alors si, mais elle ne le ressentait pas de la même façon. Pour être plus précise, ça ressemblait un peu à de la gêne, mais de la bonne gêne. C'était sûrement dû au fait qu'elle n'avait jamais été aussi...déshabillée devant quelqu'un autre que son grand frère. Et le fait de sentir des mains autres que les siennes sur sa poitrine, était une sensation toute aussi nouvelle, mais pas nécéssairement désagréable. D'ailleurs, Bo était parvenu à lui arranger de grands frissons sur ce coup-là, à un point tel qu'il pouvait lui-même les sentir parcourir ses bras et un peu son dos. Cela dit, c'était de loin quelque chose qui allait les arrêter dans leur cadence. Au contraire, cela semblait apporter encore plus d'envies autant pour lui que pour elle. Son regard avait quelque peu suivit la descente de sa main à ce moment-là, bien qu'elle n'avait aucunement besoin de se concentrer sur la sensation que ça lui apportait étant donné qu'elle la ressentait déjà beaucoup. Puis à nouveau, Sarang sentie un autre bout de tissu se relâcher de sa force, alors qu'on venait de défaire le bouton de son jean. Puis un nouveau serrement se fit donner de la part du garçon, alors que la plus jeune vint nicher sa tête dans le cou de celui-ci pendant un court instant, appréciant ce contact quelque peu humide dans son cou. En quelques secondes, ils se retrouvèrent dans la même position que tout à l'heure, voir le garçon en position dominante, couché sur le lit. La fougue de leur baiser se fit soudainement beaucoup plus intense, laissant peu à peu la douceur et la lenteur derrière eux. Bizarrement, Sarang aurait pensé qu'elle aurait préféré la première méthode alors qu'en fait, cette façon un peu plus...fonceuse de le faire était davantage appréciée. ses yeux s'étaient automatiquement fermés lorsqu'elle sentie la main de celui-ci se frayer un chemin jusqu'à ses fesses. Comme tout à l'heure, cette sensation de laisser quelqu'un caresser des endroit disons, plutôt interdits, lui procurait de nouvelles envies si ce n'était pas sa totale éveille sexuelle. Et c'est tout en l'embrassant avec plus de fougue à son tour, qu'elle respirait beaucoup plus fortement par le nez, à ce moment-là.

    Il semblait toutefois avoir compris qu'il avait le total contrôle de la situation. C'était entre autre lui le leader et Sarang ne faisait que suivre ses envies qu'il provoquait constamment. D'ailleurs, cette main baladeuse qui se faufilait de plus en plus près de son intimité était la chose qui finalement, aidait la jeune femme à totalement se laisser aller pour s'adonner à Bo. Et en croisant son regard dans le sien, il pouvait très bien lire l'effet que ça lui faisait que de sentir son doigt pressé sur son intimité. Ce fut à la suite d'un soupir d'excitation que Sarang fonça à son tour. Inutile d'attendre plus longtemps, c'était bien trop dur de se retenir à ce moment-là. Prise d'une impulsion soudaine et avec une certaine imprévisibilité, elle glissa sa main le long du torse du garçon, d'une façon un peu plus rapide que tout à l'heure. Puis elle arrêta ce glissement jusqu'à ce qu'elle ait faufilé sa main dans le pantalon du leader, venant directement se poser sur son membre. Elle se surprenait elle-même sur ce coup-là, mais elle semblait avoir retenue certaines envies depuis un peu trop longtemps déjà depuis son arrivée, que maintenant tout cela voulait sortir en un seul coup. Mais évidemment, Sarang ne se préoccupa pas de cette surprise qu'elle s'était elle-même faite, préférant plutôt à commencer à tranquillement caresser ce qui faisait de Bo, un homme afin de lui procurer d'autres sensations. Pendant ce temps, la jeune Lim vint enrouler son autre main autour du cou de l'aîné, recapturant ses lèvres pour ensuite faire de leur baiser fougeux, un baiser beaucoup plus langoureux et agité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
p i m p    a d m i n
avatarAhn Bo Hyun
p i m p    a d m i n


Age : 30
Humeur : I'MSOFRESH. wut? i'm good. :3
Where am I ? : always in your mind.
Messages : 813

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: » kiss me, pretty please; pt.2 {Sa Rang ♥} ▬ NC-17;   Mer 16 Déc - 1:12

    Un seul regard lui avait suffit à comprendre toutes les envies refoulées de la brune, laissant un frisson passer subtilement le long de sa nuque. Le reste s'était passé assez rapidement, et sans même qu'il ne s'attende à ce que Sarang fasse le premier pas, sa main s'était glissée le long de son torse pour attraper son membre. Il s'était doucement pressé contre sa main, sans vraiment le remarquer, son nez glissant contre sa joue. C'était peut-être parce qu'il était le premier, au fond, que ça le surprenait comme ça ; dans le bon sens, dans tous les cas. Il réalisa ensuite sa respiration, contre son oreille, qui se faisait plus forte et moins régulières tout comme son coeur, qui semblait sauter quelques battements. Il redressa la tête au bon moment pour à nouveau rencontrer les lèvres de son amie, qui lui offrait un baiser beaucoup plus fougueux. Finalement, elle n'était pas si gênée qu'il aurait pu le croire. Au fond, ça n'avait rien pour lui déplaire. Il grommela quelques mots incompréhensibles, tout bas, avant de bouger juste un peu pour baisser la tête, retirant sa main du pantalon de la plus jeune. Il ne savait pas trop comment elle voulait faire ça - si elle préférait qu'il se déshabille en premier ou le contraire, et dans sa tête il lui paraissait plus logique si c'était lui en premier. Mais dans tous les cas, il tira contre son pantalon à elle, le retirant lentement au cas où elle protesterait. Il fit de même par la suite, les deux se retrouvant donc dans la tenue la plus simple - et la plus jeune encore plus. Il ne lui enleva cependant pas tout de suite son dernier vêtement, se pressant un instant contre elle avant de reprendre sa tache, sa main glissant le long de sa cuisse à présent nue. Le contact était déjà beaucoup plus agréable, et il se permettait de redécouvrir son corps sans tous ces vêtements beaucoup trop dérangeants à son avis. Quant à lui, elle pouvait bien rester comme ça dans son lit pour toujours qu'il en serait bien heureux. Mais ça ne se passerait pas comme ça. Alors, autant en profiter maintenant. Ses yeux maintenant habitués à la noirceur ambiante se posèrent à nouveau contre le corps de Sarang, son pouce glissant contre sa hanche jusqu'à s'insinuer sous son vêtement, sa main reprenant enfin sa position initiale, sous ce dernier cette fois. Il leva la tête, cherchant un signe négatif face à son geste. Qui ne vint pas, et donc il poussa un peu plus loin les choses, se rappelant alors ce qu'elle venait de faire - après tout. Son doigt retrouva donc son intimité, trop préoccupé par ce qu'il faisait pour même réaliser que son bras commençait à souffrir de se soutenir au-dessus d'elle de la sorte. Ça, c'était secondaire.

    Il décida de lui rendre la pareille, attisant d'abord son désir avant toute chose. Son index glissa d'abord contre sa peau, s'approchant lentement de la zone sensible, retenant le petit sourire qui menaçait d'apparaître contre ses lèvres. Il prit le temps de la faire languir sans trop en mettre ; il ne souhaitait pas faire de sa première fois un cauchemar, après tout. Il voulait simplement qu'elle s'amuse autant que lui. Et ne pas tout faire trop rapidement sous prétexte que c'était sa première expérience. Même si l'espace était restreint sous le sous-vêtement, il s'appliqua à détailler la féminité de sa partenaire, toujours lentement, et avec une touche de précision. Va sans dire, ça restait tout de même de l'art abstrait pour lui, aucune n'était réellement faite pareille ni n'avait les mêmes points sensibles. Il se laissait donc guider par les sons que produisait la belle, son souffle qui s'accélérait, ralentissait, se coupait. Puis ce fut son majeur qui cette fois se pressa doucement contre son intimité, seulement, sans le vêtement, il se glissa lentement en elle. La chaleur enveloppant à présent son doigt ne fit qu'évidemment faire monter le désir déjà présent en lui, tandis que ses lèvres venaient se poser contre la clavicule de Sarang, son doigt immobile quelques secondes. Il murmura quelques brefs mots contre sa peau, lui demandant de lui dire s'il allait trop loin ou s'il faisait quelque chose qui ne lui plaisait pas. Mais, pour l'instant, tout se présentait bien, et ce n'était qu'un plus pour sa propre confiance qu'il reprenait doucement.

    Son bras fut bientôt soulagé puisqu'il ne se tenait à présent plus sur une main, ses lèvres descendant le long de son corps, et cette même main se glissant sous le dernier vêtement pour le descendre, toujours lentement. Et son doigt, pendant ce temps, s'activa lentement en elle, la préparant éventuellement à ce qui allait venir. Mais ça, ça avait encore le temps. Il lui avait, silencieusement, promis de lui faire profiter au maximum de cette expérience. Ses lèvres atteignirent enfin le nombril de la plus jeune, se pausant un instant tandis que son doigt, lui, se pressa contre l'avant de son bassin, s'aventurant un peu plus loin dans la recherche de ses points faibles. Il leva le regard pour observer son visage un moment avant de poser ses lèvres au bas de son ventre. Il poursuivit la tâche de lui enlever le dernier vêtement qu'elle portait avant de se rappeler de quelque chose - lui, en premier. Il se redressa, revenant à sa position initiale, retirant sa main un court instant pour se débarrasser de son propre vêtement. Ça devenait un peu embêtant au point où ils en étaient, et de toute façon, maintenant que la première barrière était franchie, il fallait s'y faire. Même si se défaire complètement de leurs vêtements un léger risque à son propre contrôle. Il lui lança un dernier regard avant de faire glisser le sous-vêtements de Sarang le long de ses jambes, le laissant rejoindre les autres morceaux au sol. Et maintenant qu'ils étaient tous deux complètement nus, il se permit de coller son corps au siens, appuyant son bassin contre le siens. Il ne voulait pas lui faire peur, mais seulement profiter du contact physique. C'était également une façon de ressentir le désir que chacun avaient l'un pour l'autre, passant la frontière des mains. C'était plus intime, disons, du moins pour lui au moins. Il en profita pour marquer la peau de la jeune femme, une plaque rouge, discrète, apparaissant à la surface de sa peau. Puis il bougea, probablement par réflexe, son membre glissant inévitablement contre son intimité. Puis il se ravisa, mordillant l'intérieur de sa joue, réalisant que ce n'était pas une bonne idée au final. Il redescendit à nouveau le long de son corps, son doigt retrouvant la même chaleur et ses lèvres se posant une fois de plus au bas de son ventre. Il lui lança un regard - qu'elle l'arrête maintenant si elle n'avait pas envie que ça aille dans ce sens. Son souffle couru contre sa peau, plus bas, encore un peu plus bas... jusqu'à ce qu'il s'arrête, frôlant l'intérieur de ses cuisses.

_________________
B
O
H
Y
U
N
    « everybody's looking for love. aint that the reason you're at this club ? oh, you ain't gonna find it dancing with him. i got a better solution for you girl, look. just leave with me now, say the word and we'll go. i'll be your teacher, i'll show you the ropes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GS
avatarLim Sa RangGS

Age : 29
Humeur : Soumise u__u (profiteur, à vos gardes è___é)
Where am I ? : In your heart, sweety n.n
Messages : 383

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: » kiss me, pretty please; pt.2 {Sa Rang ♥} ▬ NC-17;   Dim 20 Déc - 16:06

    Savourer le moindre petit contact qui s'offrait à elle, est ce qu'elle faisait depuis le début. Commençant d'abord par le contact de peau contre peau, allant jusqu'à ressentir le glissement de son pantalon contre ses jambes avant qu'il ne la quitte complètement. Parce que Bo lui avait dit de profiter de chaque moment. Et jusqu'à présent Sarang l'avait écouté et elle ne s'en lassait pas. Si elle en avait été capable, elle aurait tenté de retenir tous ces gémissements et ces soupirs de plaisir que lui procurait son partenaire alors que ses doigts se rapprochaient de plus en plus d'un endroit interdit. Mais apparement, cela faisait parti de la chose, du plaisir. Ainsi, le temps qu'il jouait avec elle, s'amusant à attiser ses désirs, Sarang ne fit rien de son côté pour le moment. Du moins, rien qui constituait à être un geste pour provoquer quelconque envie chez le plus vieux. Elle ne faisait que profiter un instant. Même si elle manquait d'expérience dans le domaine, elle n'était pas parfaitement ignorante sur le fait et elle se doutait de ce qui allait venir en sentant le doigt masculin se faufiler sous sa culotte. Et le fait qu'il la fasse languir, Sarang ressentait ça comme étant une agréable torture; celle que l'on veut terminer au plus vite, mais dont malgré tout, on demande toujours plus. Ce fut par la suite qu'elle sentie le doigt du leader à l'intérieur d'elle. Bizarrement, elle eut pour réflexe de tout à coup devenir tendue, légèrement plus raide du corps sous le garçon. Parce qu'elle n'était pas habituée et qu'elle était en quelques sortes nerveuse. Mais ça, c'était normal, non ? Et si Bo était lui aussi passé par là, il savait ce que ça faisait la première fois, ce que l'on ressentait et cette sorte d'inquiétude, de peur que l'on avait. D'autant plus que la sensation procurée était l'une des plus grosses jusqu'à maintenant, une fois le doigt en elle. À un point même que Sarang cala davantage sa tête dans l'oreiller, levant un peu le visage vers le plafond, tentant de doucement reprendre le contrôle de sa respiration qui était maintenant contrôlée par les actions de Bo. Même si pendant quelques secondes le doigt du leader restait immobile en elle, le plaisir qu'elle avait à ce moment-là ne suivit pas la cadence et restait au même niveau qu'il était. Elle ouvrit néanmoins les yeux quand il lui murmura une phrase et tout en guise de réponse, Sarang ne fit qu'acquiescer en lui disant de ne pas s'inquiéter à ce propos, dans un long soupir de plaisir qu'elle tenait toujours.

    Le contact suivant était ses lèvres contre sa peau. Elle les sentait se frayer un chemin, toujours et toujours plus bas. Bizarrement, ça aussi ça avait le don de titiller grandement la demoiselle et cela paraissait sous les petits agitements qu'elle lâchait de temps à autre; des agitements d'impatience mais qui signifiait qu'elle en voulait encore plus. Ce fut sous l'effet de tous ces frétillements, de quelques regards échangés et de plusieurs gémissements que les deux jeunes enfilèrent ensuite leur costume d'Adam et Eve. Et cette fois, il n'était pas question de n'avoir qu'un sous-vêtement sur le dos. Non, là ils étaient dans leur vraie nature et ce, dans tous les sens. Et à ce moment, plus aucun malaise ne s'était présenté chez la jeune coréenne à savoir qu'encore une fois, c'était la première fois qu'elle était aussi nue devant quelqu'un. Cette phase de malaise-là, elle l'avait eu lorsqu'elle n'avait été qu'en sous-vêtement. Alors que maintenant, ce n'était qu'aller plus loin dans cette adaptation avec le garçon. Il la surprit néanmoins en venant coller son bassin contre le sien. Cette fois, il n'y avait plus d'excuse; le contact ne pouvait pas être encore plus près et plus intime que celui qu'ils avaient à cet instant. Et ce que Sarang ressentait le plus à ce moment-là, c'était cette immense chaleur que dégageait leur deux corps. Une très haute chaleur. N'empêche, ce contact-là, Sarang n'avait pas l'impression qu'elle allait être capable de s'en passer. Du moins, pas présentement. Elle laissa son souffle chaud, rempli de désir et d'envie s'imprégner sur la peau de Bo, voir dans son cou. Ses mains vinrent ensuite entourer une surface du corps du leader, comme si elle l'enlaçait. Sauf que ce n'était pas un enlacement habituel; Bo l'avait dit lui-même, l'envie rendait possessif. Et Sarang en avait la preuve puisque ce geste était plutôt une preuve de possession, comme si elle chercher à ne l'avoir que pour elle. Toutefois, après l'avoir enlacé un moment, Sarang resta en position mais descendit ses mains, de façon à les faire glisser dans le dos du garçon. Elle y alla de façon à lui arracher ne serait-ce que quelques petits frissons, pour ensuite arrêter son chemin sur ses fesses. Elle prit le temps de passer ses mains sur celles-ci, comme si elle les sculptaient, pour ensuite commencer à les masser ou à les caresser, sans vraiment de gêne cette fois.

    Son corps se raidit une seconde fois lorsqu'elle senti son membre se rapprocher de son intimité à elle, pour ensuite se relâcher dû au changement d'idée. Décidémment, il allait avoir besoin de la rassurer un peu en y allant vraiment très lentement. Ou alors, sa réaction était parfaitement normale, même lorsqu'on s'y attendait et comme toute nouvelle chose, c'était l'effet du "sur le coup" qui se faisait ressentir ainsi. Mais ça, Sarang n'avait pas besoin d'en faire part au jeune homme étant donné que jusqu'ici, il a toujours respecté la demoiselle dans ses gestes et paroles. Son doigt et son souffle du moment, celui qu'elle sentait dans le creux de ses cuisses, eurent comme conséquences de rendre la respiration de la jeune fille, une respiration plutôt essouflée, même si ce n'était pas vraiment de l'essoufflement mais plutôt une sorte d'excitation qui prenait doucement place. D'ailleurs, un combat en elle se faisait à l'instant; elle avait tellement envie de murmurer son nom, celui de Bo... En même temps, la demoiselle essayaut de se contrôler et de prendre le dessus de tout ça, encore une fois. Mais elle était si faible, que finalement, dans un murmure de plaisir elle ne put s'empêcher de lâcher un petit "Bo".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
p i m p    a d m i n
avatarAhn Bo Hyun
p i m p    a d m i n


Age : 30
Humeur : I'MSOFRESH. wut? i'm good. :3
Where am I ? : always in your mind.
Messages : 813

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: » kiss me, pretty please; pt.2 {Sa Rang ♥} ▬ NC-17;   Lun 21 Déc - 20:50

    Elle n'avait même pas besoin de lui rendre ses caresses, ni même de se presser à le toucher ; Bo se nourrissait tout simplement de ses réactions, et il savait parfaitement que chacune d'elle lui étaient toutes plus précieuses les unes aux autres. Ce soir, il avait laissé tomber la face amusée et fière qu'il affichait toujours lorsqu'il s'agissait d'une autre personne. Il écouta donc attentivement - ou plutôt, observa - le langage physique de la plus jeune plutôt que ses envies à lui, obéissant aux instincts que lui inspiraient ce dernier. Lorsqu'elle murmura son prénom, il redressa doucement la tête, un court frisson courrant le long de sa nuque. Il pinça les lèvres, remarquant qu'elle se retenait du mieux qu'elle le pouvait pour ne pas se laisser emporter. Profiter, il voyait bien que c'était ce qu'elle tentait de faire, mais se retenir ne faisait pas non plus partie du jeu. De toute façon, il n'allait pas la blâmer pour ça, non plus. Il revint poser ses lèvres au bas de son ventre en ne voyant aucun signe réticent, même s'il pouvait aisément sentir le corps de la plus jeune se raidir sous ses mains. Il déposa quelques doux baiser contre sa peau pour la rassurer, son autre main caressant doucement toute la peau qu'il pouvait toucher dans la même délicatesse. Puis, au bout d'une attente interminable, ses lèvres atteignirent l'intérieur de ses cuisses, explorant de nouvelles parcelles de peau avant d'arriver à destination. Sa langue passa lentement contre la partie intime de son corps, ses yeux se refermant une seconde tandis qu'il appréhendait la réaction de son amie. Au premier sursaut de Sarang, il posa sa main droite contre sa hanche, son pouce passant contre le creux de sa cuisse avant de revenir sous sa cuisse, lui indiquant silencieusement d'écarter un peu plus les cuisses. Il était parfaitement conscient que ça n'avait rien de romantique, mais... au fond, sa seule satisfaction se situait là où celle de sa partenaire était, c'est-à-dire que du moment où elle s'y plaisait, il l'était lui aussi. Même s'il savait également que ce n'était forcément pas tous les aspects de la chose en tant que telle qui lui plairaient, du moins pas pour cette fois, et les prochaines fois ne lui appartenaient pas. Sa langue s'aventura donc entre les lèvres, sans trop se presser, laissant le temps à son amie de s'habituer à la nouvelle présence, aux nouvelles sensations. Puis il chercha les points faibles de la jeune femme, écoutant attentivement lorsque son souffle se coupait, observant lorsque ses doigts se resserraient, lorsqu'il sentait les muscles de la plus jeune se raidir. Il prit donc le temps de savourer l'instant lui aussi de son côté, ressentant presque chaque frisson qui passaient sur le corps de l'autre.

    Même lui, il avait eut ses appréhensions, ses craintes et ses propres attentes à sa première fois. Évidemment, ça ne se déroulait jamais comme on l'avait prévu. Pas nécessairement avec la personne qu'on aurait cru, comme dans le cas présent. Peut-être trop rapide, ou pas assez. Trop plaisant ou trop peu. Dans tous les cas, ce n'était pas ce à quoi on s'attendait et au final, on réalise que l'on s'était fait des scènes pour rien. Il joua contre la peau de son amie, suçotant par moment et se concentrant à s'appliquer sur ce qu'elle semblait aimer, laissant de côté ce qu'elle semblait ne pas aimer à l'opposé. Entre temps, son doigt était resté immobile en elle juste pour ne pas la brusquer ou tout provoquer trop rapidement. Il le retira lentement, presque au complet, avant le faire revenir en elle et de s'arrêter un moment, levant la tête pour observer les traits de son visage. Il ne voulait pas que tout se termine trop rapidement, après tout, du moins pas tout de suite. Il laissa donc son doigt revenir en elle quelques fois avant de le retirer, se redressant pour revenir au même niveau qu'elle, un mince sourire dessinant ses lèvres lorsqu'il remarqua les joues rosies de Sarang. Il repoussa les quelques mèches rebelles qui lui retombaient dans le visage et caressa sa joue du revers de la main, posant ses lèvres contre son front, la laissant respirer un moment avant de basculer les positions une nouvelle fois. Et cette fois, il se retrouva sur le lit, la plus jeune au dessus de lui, ses mains se posant automatiquement contre ses hanches tandis qu'il venait chercher ses lèvres dans le noir. Ses mains remontèrent le long de son dos, sa jambe se relevant légèrement derrière elle pour l'appui, et il décida qu'au final ce n'était pas grave si rien n'avait d'ordre dans tout ça, tant qu'il pouvait la sentir contre lui comme ça et qu'il pouvait encore l'entendre prononcer son prénom comme elle l'avait fait, même si ce n'était que pour cette nuit. Ses lèvres se posèrent au creux de son épaule et ses mains se baladèrent à nouveau contre son corps, moins hésitantes cette fois, puisqu'il avait définitivement passé la barrière de la gêne et du malaise. Avec tout ça, il espérait que la plus jeune se sente plus à l'aise avec lui, au moins juste un peu. Il plongea son regard dans le siens tandis que ses mains revenaient vers l'avant, épousant la forme de sa poitrine. Puis ses lèvres retracèrent la forme de sa mâchoire, allant jusqu'à son oreille qu'il mordilla délicatement avant de revenir vers l'avant, où il attrapa une fois de plus ses lèvres. Son dos s'appuya contre le mur à la tête du lit, mais il ne lâcha tout de même pas les lèvres de la belle, prolongeant le baiser jusqu'à ce que ce soit le manque d'oxygène qui le ramène à la réalité. Là, il la regarda une fois de plus, ses mains glissant le long de son dos pour se poser au creux de ses reins. Il baissa la tête, soufflant quelques mots contre son oreille, comme si c'était un secret.

      N'essaie pas de te retenir... tu te sentiras mieux, de toute façon.

    Il déposa un doux baiser contre son cou avant de reculer la tête, l'observant toujours avec le même regard, la baissant finalement pour ne pas trop s'y attarder. Puis il l'attira à lui, son corps se posant contre le siens, les battements de son coeur se mélangeant au siens, comme jouant une mélodie - parfois au ralenti, parfois à une vitesse étonnante. Il resta comme ça un bon moment, simplement contre, profitant de la proximité avant de glisser ses doigts dans les longs cheveux de son amie, sa main retombant contre sa cuisse. Après cette courte pause - qui sembla pourtant durer une éternité, et pour Sarang aussi, il en était certain, sa main se dirigea vers l'intérieur de la cuisse sur laquelle elle était posée depuis déjà un petit moment. Il leva la tête et pinça les lèvres. Normalement, ça aurait probablement dût être à lui de décider de la suite des choses, mais il préférait attendre de voir jusqu'où elle voulait aller et dans quelle direction elle voulait aller, à présent. Malgré tout, sa main revint tout de même à son emplacement initial, sans trop prononcer le geste. Il la questionna du regard, à savoir si elle était prête à prendre des initiatives maintenant ou si elle préférait continuer comme ça.

_________________
B
O
H
Y
U
N
    « everybody's looking for love. aint that the reason you're at this club ? oh, you ain't gonna find it dancing with him. i got a better solution for you girl, look. just leave with me now, say the word and we'll go. i'll be your teacher, i'll show you the ropes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GS
avatarLim Sa RangGS

Age : 29
Humeur : Soumise u__u (profiteur, à vos gardes è___é)
Where am I ? : In your heart, sweety n.n
Messages : 383

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: » kiss me, pretty please; pt.2 {Sa Rang ♥} ▬ NC-17;   Mer 23 Déc - 23:09

    Elle n'avait eu aucunement besoin de prononcer quoique ce soit, que Bo semblait avoir ressenti le besoin de rassurance chez sa partenaire. Il était donc venu parcourir de baiser une partie de sa peau, alors qu'elle frissonnait de plaisir sous ses lèvres. Heureusement, ce contact fut suffisant pour la détendre à nouveau, alors qu'elle relâcha tous ces muscles. Au fur et à mesure que celui-ci descendait, de faibles gémissements sortirent de la bouche de Sarang. Quand ce n'était pas ça, c'était son souffle qui fut bruyant et coupé à plusieurs reprises. Quelque chose d'humide vint alors caresser son intimité, ce qui vint faire sursauter la demoiselle. Il y avait des sensations qui certes, devenaient sans doute agréables à la longue, mais dont la première fois était plutôt difficile à appréhender. Et celle-là en était une, en quelques sortes. Du moins, pour Sarang. Et ce fut pour la deuxième fois qu'elle se dut d'endurer cette douce torture. Son corps s'était raidit à nouveau et elle voulait que ça s'arrête-là. Mais dans le fond... ce n'était pas ce qu'elle voulait en même temps, puisque plus cela durait et plus elle semblait s'y habituer et lentement apprécier. C'était un peu comme lorsqu'on devait subir un mal pour un bien. Sauf qu'ici, la douleur était remplacée par un certain inconfort du moment. Pendant qu'il lui arrachait de nouveaux frissons, des sensations déjà ressenties refaisaient à nouveau leur présence. Entre autre, lorsqu'il enleva et remit son doigt en elle. C'était effectivement un très bel avant-goût de ce qui allait venir d'ici peu, puisque cela provocait de nouveau soupir ainsi que de nouveaux gémissements, voir légèrement plus forts que les précédents. Sans doute, auraient-ils été davantage plus forts si elle n'avait pas tenté de se retenir, alors que son visage était un peu crispé à ce moment. Puis au bout de quelques secondes, elle senti une main lui caresser la joue. Elle ouvra alors les yeux pour y voir le visage de Bo, sa respiration commençant à tranquillement se calmer. Sans même en être avertie, elle se retrouva ensuite au-dessus du garçon en un clignement de yeux. De nouvelles caresses firent leur entrée alors que Sarang augmenta la fougue du baiser qu'ils échangèrent. Elle balaya du regard le visage de son meilleur ami au moment où ses mains chaudes et moites vinrent caresser sa poitrine. Elle ferma aussi les yeux lorsqu'il noya son visage de baiser avant de les réouvrir lorsqu'il vint murmurer à son oreille, peu après avoir continué leur cadence.

    Bo : N'essaie pas de te retenir... tu te sentiras mieux, de toute façon.

    C'était la deuxième fois qu'il lui répétait ça. Il n'y avait pas de mal là-dedans, à ce qu'elle faisait. Mais il était vrai que toutefois, c'était signe d'une certaine présence de gêne chez Sarang. Ce n'était cependant pas le garçon qui la gênait, loin de là, mais plutôt la situation elle-même. Peut-être parce qu'elle pensait trop ? Ça aussi Bo le lui avait déjà précisé. Pourtant, elle ne le faisait pas exprès, mais inconsciemment ce devait sans doute être le cas. Bref, elle se fut attirée davantage contre le garçon, cette fois, ne laissant pas un seul millimètre séparer leur corps. Tout comme lui, elle pouvait grandement sentir le battement de coeur de Bo, alors que le sien ne faisait se que ressentir encore plus en elle. Son regard suivit ensuite la main du garçon qui se glissait entre ses cuisses. Jusqu'à ce qu'elle s'immobilise pour revenir à sa place initiale. Ne pas se retenir...Cette phrase faisait de l'écho dans sa tête. Et du coup son regard se releva automatiquement dans le sien. L'envie était déjà très présente, il ne lui manquait plus qu'à l'écouter ainsi qu'à se laisser guider par celles-ci. Et c'est ce qu'elle fit. Alors Sarang s'empara des lèvres de Bo, pour la enième fois. Puis à son tour, elle descendit ses lèvres le long du cou et du torse de celui-ci, donnant quelques fois des petits coups de langue, histoire de goûter à sa peau à son tour. Puis, elle déposa ses mains sur les cuisses de Bo, les tâtant doucement. Elle les glissa ensuite entre son dos et les oreiller sur lesquels il était adossé, avant de remonter ses lèvres jusqu'à son visage, suivant la même direction que ses mains. En même temps, Sarang serra davantage Bo contre elle, le ramenant vers elle, alors qu'elle reculait tranquillement et graduellement, de façon à ce que son dos retrouve à nouveau le contact avec le matelas. De cette façon, ils revenèrent en quelques sortes dans la position qu'ils avaient longuement été. Elle ramena par la suite ses mains autour du cou du leader, maintenant au-dessus d'elle, avant relâcher ses lèvres de façon à reprendre son souffle. Elle ouvrit les yeux pour l'observer un instant. Puis rapidement, elle reprit le contrôle et amena l'une de ses jambes caresser délicatement les siennes. C'est vrai qu'en fonçant en quelques sortes de cette façon, elle se sentait mieux, comme libéré de quelque chose. Il lui fallait autant apprendre, qu'expérimenter d'elle-même en apprenant à connaître le corps de son partenaire. Du coup, l'envie s'était quelque peu intensifié en elle et elle tenta d'amener Bo à nouveau contre le lit, de façon à le dominer. Cette fois, elle se sentait d'attaque pour aller davantage plus loin, comme lui avait osé le faire avec elle. Alors lorsqu'ils furent en position, Sarang le noya sous une pluie de baisers. Hors, cette fois, au lieu de revenir vers le haut une fois rendu au niveau de son nombril, la demoiselle continua encore plus bas, jusqu'à ce que ses lèvres ne soient qu'à quelques centimètres près du membre de Bo. À cet instant, elle défit le contact de ses lèvres contre sa peau, ne laissant que son souffle rapide frôler l'endroit. Elle releva la tête, croisant le regard du plus vieux, l'air de demander si elle devait faire ça ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
p i m p    a d m i n
avatarAhn Bo Hyun
p i m p    a d m i n


Age : 30
Humeur : I'MSOFRESH. wut? i'm good. :3
Where am I ? : always in your mind.
Messages : 813

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: » kiss me, pretty please; pt.2 {Sa Rang ♥} ▬ NC-17;   Mer 30 Déc - 2:09

    Prendre des initiatives n'était pas réellement chose facile lorsqu'on en était à notre première expérience. Même en sa position, il le savait, et pourtant c'était obligé. Jusque là, il avait prit le contrôle et avait laissé les choses se dérouler comme il le sentait, sans obliger la plus jeune à faire quoi que ce soit qui la gênerait ou la mettrait en position inconfortable. Et tout allait bien - ou, du moins, c'était ce qu'il croyait, et rien n'aurait réellement pu le distraire suffisamment. Rien n'aurait pu être assez dramatique - assez violent, assez important pour qu'il ne détourne le regard ou ne puisse penser à autre chose que son corps contre le siens parce que c'était tout ce dont il avait envie présentement. Elle était un peu plus haute que lui, présentement, et il se permettait avec un peu moins de retenue d'admirer le corps de la belle. Tandis que ses mains prenaient un malin plaisir à s'approprier le corps de son amie, celle-ci s'attaqua à son cou et il redressa la tête juste assez pour la laisser faire, frissonnant au délicat contact de ses lèvres contre sa gorge, de sa peau qui se glissait contre la sienne, son corps qui se collait un peu plus au siens pour se décoller et revenir contre lui par la suite. Une danse sans fin à laquelle il ne voulait mettre fin en aucun cas. D'ailleurs, il remarqua enfin les efforts que faisait la plus jeune. Volontairement, il l'espérait, parce qu'il ne l'obligeait en rien à faire quoi que ce soit et au fond, c'était elle qui devait le plus en profiter. Pas lui. Il la laissa donc faire et se glissa au-dessus d'elle, son corps se collant au siens par automatisme. C'était plus fort que lui, comme s'il ne pouvait rester écarté d'elle trop longtemps, et cette idée lui plaisait. Peut-être un peu trop. Il inspira discrètement le parfum de la plus jeune, son nez se posant contre sa gorge, remontant le long du muscle pour se loger tout prêt de son oreille tandis que la jambe de Sarang, elle, se glissait contre la sienne.

    Une douce torture ; plus les secondes passaient, plus il réalisait son impatience. Impatience à quoi, ça... il ne le savait pas, pas exactement en tous cas. Si ce n'était que de la faire sienne, d'un contact plus concret ou n'importe quoi, quelque chose qui l'empêcherait de devenir fou à force d'attendre. Puisque ça se devait d'être la toute première et dernière fois, il avait envie de tout faire avec elle, de tout lui faire essayer. En même temps, il ne voulait pas réellement tout essayer, parce qu'il ne fallait pas exagérer, il ne fallait pas tout gâcher juste parce qu'il était égoïste sur ses propres envies. Dans tous les cas, il devait obéir, chose à laquelle il échouait minablement chaque fois qu'il se retrouvait en cette position. Ils restèrent comme ça - lui au-dessus d'elle - un bon moment, Bo n'osant presque pas bouger pour ne rien empirer, le seul bruit brisant le silence de la pièce étant leurs souffles irréguliers qui se mélangeaient l'un à l'autre alors qu'il redressait la tête pour la regarder juste l'espace de quelques secondes. Il ne résista pas à l'envie de se presser contre elle, son bassin rencontrant le siens dans un mouvement tout ce qu'il y avait de plus subjectif, prouvant aussi facilement à quel point il avait du mal à ne rien faire. C'est pourquoi il se retint et, évidemment, tout comme il l'avait laissée le traîner au-dessus d'elle, il la laissa reprendre à nouveau le contrôle. Et celle-ci changea les positions, de façon à ce qu'elle se retrouve une fois de plus au-dessus - ou, plutôt, elle inversa les positions pour retourner à l'initiale. Puis elle recommença son petit manège, Bo se demandant presque où elle voulait en venir au final avec tout ça... puis ses lèvres se posèrent un peu partout sur son corps et il ferma les yeux, profitant simplement du contact qu'elle lui offrait. Elle retardait peut-être simplement le moment, le distrayait... ou quelque chose comme ça. Mais ça lui importait peu. Tant qu'elle faisait selon ses envies.

    Il ouvrit les yeux seulement lorsqu'il remarqua qu'elle n'était pas revenue après s'être aventurée plus bas, cette fois. Il avait senti son souffle sans vraiment réaliser ce qu'elle faisait, soit parce qu'il était trop stupide ou parce qu'il n'avait pas réellement considéré cette option - pas pensé qu'elle irait jusque là sans un indice. À nouveau, un frisson le parcouru, plus comme une courte vague indéfinie qui passait au travers de son corps, agréable et désagréable à la fois. Ça ne lui faisait pas peur, ça ne le rendait pas non plus mal à l'aise. Il ne savait pas exactement quoi en penser, franchement, et son regard vint se figer dans le siens tandis qu'elle semblait lui demander si elle pouvait - si elle devait faire ça. Il pinça les lèvres. Il aurait pu en rigoler s'il n'était pas dans cet état. Comment pouvait-il refuser ça ? Il passa la pointe de sa langue contre sa lèvre inférieure et glissa lentement sa main vers le bas de son corps, jusqu'à ce qu'elle rejoigne le visage de la plus jeune. Il se redressa un peu, s'appuyant sur un coude pour pouvoir la regarder un peu mieux. Elle ne réalisait probablement pas tous les dilemmes qu'elle lui apportait, ou bien la torture qu'elle lui infligeait. Sauf que, pour le coup, c'était une bonne torture. Sa main vint se poser contre sa joue, son pouce glissant sur sa pommette, juste sous son oeil qu'il contourna, caressant délicatement sa peau pâle. Il murmura son prénom, sans vraiment savoir ce qu'il s'apprêtait à lui dire, ses lèvres se scellant automatiquement par la suite. Pourquoi n'arrivait-il pas à ne rien dire ? Autant, à l'habitude, il serait resté silencieux... autant, cette fois, parce que c'était Sarang, c'était à croire que c'était lui qui n'arrivait pas à se la fermer une bonne fois pour toute. Ça même s'il savait que ça ne faisait qu'empirer les choses dans le cas présent. Quoi qu'il en soit, ce qu'il savait, c'est que l'idée ne faisait qu'amplifier un certains désir au fond de lui. Et il savait parfaitement que toute cette idée comme quoi c'était encore plus excitant juste parce qu'il était le premier... c'était complètement malsain. Mais il ne pouvait s'empêcher. Sa main se glissa bientôt au travers des longs cheveux de la brune et il hocha lentement la tête, presque imperceptiblement. Il lui avait déjà dit de faire comme elle en avait envie, pas besoin de le répéter. Si elle se retrouvait là présentement, c'était parce qu'elle avait envie d'essayer et puis elle pouvait arrêter quand elle voulait. Son index glissa donc sous son menton et au travers d'un regard, il lui répéta presque les mêmes mots qu'il ne cessait de lui dire : qu'elle fasse ce qu'elle voulait. Et qu'elle arrête lorsqu'elle ne voulait plus. Il se redressa tout de même et lui fit lever la tête, juste pour poser un baiser contre ses lèvres une dernière fois avant de la laisser faire comme elle l'entendait.

_________________
B
O
H
Y
U
N
    « everybody's looking for love. aint that the reason you're at this club ? oh, you ain't gonna find it dancing with him. i got a better solution for you girl, look. just leave with me now, say the word and we'll go. i'll be your teacher, i'll show you the ropes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GS
avatarLim Sa RangGS

Age : 29
Humeur : Soumise u__u (profiteur, à vos gardes è___é)
Where am I ? : In your heart, sweety n.n
Messages : 383

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: » kiss me, pretty please; pt.2 {Sa Rang ♥} ▬ NC-17;   Ven 1 Jan - 19:17

    Le visage relevé vers lui, il y eut un moment de contemplation. Et la façon dont laquelle réagissait Bo, Sarang comprit que la suite n'en revenait qu'à elle. Autrement dit, il n'avait pas du tout l'intention de la forcer; elle n'avait qu'à le faire si elle voulait essayer. Sa main vint alors caresser son visage et la jeune fille pencha légèrement la tête du côté où elle se trouvait, profitant de ce nouveau contact. Puis, son regard se releva vers lui à la prononciation de son nom. Elle attendait la suite, bien que rien ne semblait sortir. Mais juste le fait de l'entendre, ça lui faisait un petit quelque chose en dedans. Elle releva davantage la tête lorsque Bo posa son indez sous son menton; à ce moment, un nouveau baiser fut échangé. Bien qu'il ne devait sans doute pas l'avoir aperçu, Sarang avait affiché un tout petit rictus en coin avant de reposer son regard là où la future action allait peut-être avoir lieu. Elle était curieuse à l'idée de connaître ce que ça faisait, en même temps de ressentir l'envie de le faire. Et cette curiosité allait sans doute être la poussée d'adrénaline qui allait l'influencer à le faire. Du coup, elle commença d'abord par prendre le membre du garçon entre ses doigts avec une énorme délicatesse. Son regard ne lâchait toutefois pas celui-ci alors qu'elle attendait le bon moment pour le faire. Heureusement, il ne tarda pas trop pour arriver et Sarang pencha alors la tête avant d'ouvrir un minimum sa bouche et de le mettre de moitié entre ses lèvre, histoire de voir avant tout ce que ça faisait. Elle caressa alors le membre de ses lèvres, d'abord de façon délicate et lente, avant de changer le genre de caresse en y ajoutant sa langue. Cela dura un moment, histoire que Sarang s'habitue, avant d'ensuite rentrer celui-ci plus profondément, voir essayant de prendre le maximum de ce qu'elle pouvait obtenir. À ce moment, elle ne saurait décrire l'effet ou plutôt le genre de plaisir que ça lui offrait, mais en tout cas, il y avait un nouveau ressentiment qui se formait en elle. De temps en temps, elle leva le regard vers Bo afin de voir sa réaction. Le tout s'arrêta avant qu'il ne s'échappe dans sa bouche, s'il avait à s'échapper à ce moment.

    Ayant alors complètement retiré ses lèvres de son intimité, Sarang se repositionna de façon à être un peu mieux au-dessus de lui. Ses lèvres vinrent alors recapturer celles de Bo, pendant que l'une de ses mains, elle, était resté sur l'intimité du garçon, cherchant toujours à le caresser et à lui procurer des sensations. Pour la peine, la respiration de la demoiselle avait grandement augmenté; c'était comme si procurer ce genre de sensations à Bo, lui donnait un certain plaisir à elle aussi. Tout en continuant de l'embrasser, elle ramena ses mains de façon à prendre le visage du garçon, essayant de le faire se redresser un peu de façon à ce qu'il soit presqu'assis. Puis une fois que ce fut le cas, Sarang entoura la taille du garçon de ses jambes, se retrouvant assis sur lui, face à lui. De cette façon, elle pu se coller davantage sur lui, à un point même que ses parties intimes étaient presque d'égal à égal aux siennes, voir légèrement plus haute. La fougue de leur baiser augmentant graduellement, Sarang prit délicatement les mains de son meilleur ami et les amena jusqu'à ses fesses à elle. Oui, tout ça était sans gêne cette fois et c'était sans doute parce que l'envie était à son maximum et qu'elle n'était pas du tout rassasiée de tout ce contact et ces caresses. Du coup, leurs lèvres se séparèrent pour ensuite se retrouver dans le cou du plus vieux, où à son tour, elle laissa sa trace mordillant légèrement sa peau. Entre temps et entre chaque transition, Sarang laissa échapper plusieurs soupirs de plaisir, ainsi que plusieurs gémissements, mumurant toujours le nom de celui-ci de temps à autre. En même temps, ses mains se firent baladeuses sur la peau qui s'offrait à elle, voir son dos, ses épaules, ses bras, son visage et une partie de son torse qu'elle caressa en appuyant tantôt fortement, tantôt légèrement.

    Après cette danse, Sarang se laissa tranquillement tomber sur le dos, amenant Bo avec elle. Encore une fois, celui-ci se retrouva en position dominante. Sarang regarda alors son partenaire, plongeant son regard dans le sien sans le moindre clignement de yeux. On aurait dit que maintenant, elle ressentait à son tour cette impatience, cette envie incessante qui depuis un bon moment déjà était toujours à son niveau le plus élevé qu'il pouvait être suite à tout ça. Encore un instant, Sarang fit glisser ses doigts le long du torse du leader avant de remonter sa main jusqu'au derrière de tête du garçon, faisant une légère pression sur celle-ci pour lui dire de se pencher. Puis quand son visage fut plus près du sien, la jeune fille approcha ses lèvres de son oreille. Elle se mordit donc la lèvre inférieure avant de lui murmurer de façon presque suppliante, mais brûlante d'envie...

    Sarang : Fais-moi tienne, Ahn Bo Hyun...

    Elle recula ensuite son visage de façon à mieux apercevoir le sien, alors que son regard figea à nouveau dans ses jolies prunelles. Elle avait appuyé chaque mot de son nom en le lui demandant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
p i m p    a d m i n
avatarAhn Bo Hyun
p i m p    a d m i n


Age : 30
Humeur : I'MSOFRESH. wut? i'm good. :3
Where am I ? : always in your mind.
Messages : 813

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: » kiss me, pretty please; pt.2 {Sa Rang ♥} ▬ NC-17;   Sam 2 Jan - 5:31

    Un long soupire avait traversé la barrière de ses lèvres lorsqu'elle avait posé les siennes contre son membre. Ses yeux se refermèrent lentement et la pointe de sa langue glissa contre sa lèvre inférieure tandis qu'elle descendait lentement. Ses yeux restèrent fermés un moment avant qu'il ne les ouvre, seulement pour poser son regard directement vers la plus jeune. Il se perdit rapidement dans la chaleur qu'elle lui offrait ; et même si c'était la première fois pour son amie, il ne le remarqua qu'à peine. L'image qu'elle lui offrait lui semblait venir d'un tout autre monde. S'il avait cru, un jour, se retrouver dans cette position... toutes ses pensées s'envolèrent lorsque sa langue glissa contre sa peau et il pinça les lèvres, sa main glissant au travers des cheveux de la brune pour les empoigner doucement, sans y appliquer de force et même si l'envie se faisait pressante, il la laissait faire comme elle en avait envie, aller à son propre rythme et découvrir puisque c'était ce qu'elle semblait faire. Étrangement... ça ne semblait pas lui déplaire du tout, et ça, ce n'était qu'un plus. Il rejeta lentement la tête lorsqu'elle le prit entièrement et réalisa qu'il se faisait violence - extrême violence en ce moment, en résistant à prendre le total contrôle de la chose. Ce fut la raison pour laquelle il relâcha les cheveux de Sarang, sa main retombant contre le lit à ses côtés, et il décida de ne plus penser à rien, ses yeux se fermant pour de bon. Ça aurait pu durer encore longtemps si c'était seulement de lui, mais au bout d'un moment, elle sembla comprendre à son tour qu'il ne tiendrait pas très longtemps si elle continuait dans cette voie-là. Il ne put s'empêcher de serrer les dents lorsqu'elle se retira, se redressant à son tour, sans même avoir besoin de la demande de l'autre pour attraper ses lèvres. Cette fois, ce fut avec beaucoup plus de fougue, beaucoup plus de force, et il n'hésita pas à refermer sans gêne ses mains contre ses fesses où elle les avaient elle-même guidées. Il la serra contre lui, son bassin se collant au siens, ses lèvres ne quittant les siennes que lorsque le besoin d'oxygène se fit trop urgent pour être ignoré. Et encore là, il n'osa même pas s'écarter assez, son souffle courrant contre les lèvres de son amie. Ses mains quittèrent les fesses de Sarang pour retrouver ses cuisses, qu'il agrippa avec force, la ramenant contre lui, les soupirs à son oreille faisant courir d'interminables frissons le long de sa nuque. Les marques qu'elle laissait sur sa peau allaient certainement être visible le lendemain matin, mais qu'est-ce qu'il s'en fichait. S'il n'était pas conscient un temps soit peu, l'idée de la prendre maintenant sur le champs lui aurait semblé être des meilleures. Mais il se contenta de poser son front contre son épaule, sa main remontant le long de sa colonne tandis qu'elle murmurait son prénom et il lui répondit d'un mouvement de bassin prononcé. Sa peau glissait contre la sienne, si délicieusement, et c'était tout ce qui comptait...

    Il se laissa une fois de plus guider lorsqu'elle se laissa retomber dos contre le lit. Automatiquement, il se pressa contre elle, et l'idée que son attente diminuait de plus en plus était suffisante pour le rendre encore plus impatient. C'était une vrai torture, autant mentale que physique. Mais il suivait la cadence, sans se plaindre, pas une seule fois. Il mordilla la peau au niveau de sa clavicule et redressa la tête pour l'observer. La main de la plus jeune se glissa sous sa nuque, l'obligeant à se pencher vers elle et ce fut exactement ce qu'il fit, sans même opposer résistance. « Fais-moi tienne, Ahn Bo Hyun... » Sa voix. Suppliante, chaude contre son oreille. Il resta interdit un instant, ses doigts se refermant contre la couverture. Puis il baissa la tête, grognant contre sa peau. Elle allait le rendre fou, définitivement. Il releva la tête seulement pour rencontrer son regard, ses pupilles presque entièrement noire de désir. Besoin, envie... elle lui avait demandé de la faire sienne. Il appuya son bassin contre le siens une dernière fois, son membre glissant avec facilité contre son intimité, et l'idée qu'il était celui qui avait causé cette excitation chez la plus jeune ne fit qu'amplifier la sienne. C'est tout en restant collé ainsi à elle qu'il tendit le bras vers la table de chevet, heureusement à porté de main, ouvrant discrètement le tiroir tandis qu'il attrapait à nouveau les lèvres de son amie. Il n'eut pas à chercher longtemps, même en ne regardant pas. Il n'était pas question de franchir cette ligne avec elle sans ça, et il était certain qu'elle était du même avis que lui. Il développa rapidement la protection et laissa l'emballage retomber. S'il y avait bien une chose dont il n'avait pas envie, c'était de gâcher cet instant. Il le roula donc tout aussi rapidement jusqu'à la base de son membre et revint à la jeune femme. Il répéta le même manège, attrapant ses lèvres, son corps se collant au siens, son membre retrouvant sa place tout contre son intimité. Les dernières paroles de Sarang se répétèrent au fond de sa tête, et sa main se glissa entre leurs deux corps pour rejoindre une dernière fois l'intimité de son amie. Son doigt se glissa en elle, sans cérémonie cette fois, et il se délecta silencieusement de l'humidité qu'il avait réussit à provoquer.

    Ça ne dura pas, son doigt se retirant bientôt, sa main se posant contre sa hanche, y laissant une trace au passage. Avec n'importe qui d'autre, il se serait probablement permis un commentaire déplacé. Mais avec Sarang, non, pas pour une première fois du moins. Il prit son propre membre en main et le positionna, appuyant une très légère pression alors qu'il scrutait le visage de sa partenaire. Il écarta quelques cheveux de son visage et posa ses lèvres tout prêt des siennes. C'était effrayant de savoir que le reste était entre ses mains. Effrayant de savoir qu'il devait obligatoirement la faire souffrir. Mais c'était touchant, en même temps, qu'elle lui laisse ce privilège. Il posa un baiser contre son front, d'où il venait d'écarter quelques mèches rebelles, puis il attrapa ses lèvres. Et enfin, il pressa doucement contre son intimité, forçant lentement le passage, ne lâchant pas ses lèvres une seconde comme pour s'excuser de ce qu'il faisait à l'avance. Il s'arrêta à mi-chemin, même si ce n'était pas forcément la bonne chose à faire, se faisant toujours violence à l'extrême pour contrôler ses envies. Puis c'est en la couvrant de quelques baisers qu'il la pénétra avec toute la douceur dont il était capable, jusqu'à ce que son bassin touche le siens, son membre enfouit au plus profond d'elle. Il grogna contre sa peau encore une fois, ravala sa salive, puis redressa la tête, se stoppant complètement pour baisser la tête et s'excuser faiblement contre son oreille. « Mianhae. » Il répéta ce mot quelques fois avant de réellement la couvrir de baisers. C'était la dernière chose dont il avait envie ; lui faire du mal. Ironiquement, c'était exactement ce qu'il lui faisait présentement et c'était la seule et unique chose dans toute cette histoire qui ne lui plaisait réellement pas. Sa main droite glissa le long de son corps pour se refermer contre sa hanche et il redressa la tête, son regard retrouvant celui de la plus jeune, son souffle s'entremêlant au siens. Il lui laissa le temps de s'ajuster, attendant patiemment un signe, et lorsque le souffle e la jeune femme sembla se calmer considérablement, que son corps sembla se détendre un peu plus sous les caresses qui se voulaient rassurantes, il se retira avec la même lenteur, prêt à arrêter à tout moment si elle le lui demandait.

_________________
B
O
H
Y
U
N
    « everybody's looking for love. aint that the reason you're at this club ? oh, you ain't gonna find it dancing with him. i got a better solution for you girl, look. just leave with me now, say the word and we'll go. i'll be your teacher, i'll show you the ropes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GS
avatarLim Sa RangGS

Age : 29
Humeur : Soumise u__u (profiteur, à vos gardes è___é)
Where am I ? : In your heart, sweety n.n
Messages : 383

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: » kiss me, pretty please; pt.2 {Sa Rang ♥} ▬ NC-17;   Lun 4 Jan - 6:26

    Après avoir prononcé ses mots, Sarang pu davantage sentir le corps de Bo contre le sien. Son regard suivit alors le geste de son bras qui s'étirait vers la table de chevet pour ensuite se concentrer ailleurs lorsqu'il revint l'embrasser. Heureusement, il avait pensé à ça, à la protection. Car elle savait que sans, Sarang aurait eu davantage des craintes. Et il en était de même pour Bo. Elle referma ensuite ses yeux lorsqu'elle senti la main de celui-ci descendre de la même façon que tout à l'heure, pour à nouveau y sentir son doigt en elle, comme pour la préparer une dernière fois à ce qui allait venir. Elle avala légèrement de travers. Elle avait déjà entendu dire que la première fois n'était pas toujours agréable et juste à cette idée, elle se faisait plus nerveuse, essayant de préparer mentalement. Mais bon, tout allait bien se passer, non ? D'ailleurs, ce moment suivit de près, alors qu'elle commençait à sentir son membre en elle. Et de son réflexe habituel, Sarang raidit son corps plus durement que les fois précédentes, allant de ses orteils jusqu'à son visage crispé où elle se faisait probablement plus de peur qu'elle ne le devrait. Malgré tout, même si Bo lui caressait doucement le visage sous plusieurs baisers, Sarang ne ressentait que ce qui était en elle à ce moment. En même temps, c'était tout à fait normal. Et ce fut le cas, même lorsqu'ils s'échangèrent un baiser. Cette sensation... ce n'était pas du tout agréable là, voir même, ça en devenait presque douloureux. C'était sans doute le pire moment qu'elle subissait et cet inconfort, cette douleur, elle la laissa paraître au travers deux ou trois larmes qu'elle laissa couler sur ses joues, involontairement. En même temps, elle se forçait à essayer de ne pas y penser, se concentrant plutôt sur les baisers qu'elle échangeait avec Bo. C'était le mieux à faire. Automatiquement, elle reprit son souffle lorsqu'il s'arrêta quelques secondes pour lui donner un peu de repos. Car oui, cette peur de la douleur avait augmenté le rythme cardiaque de la demoiselle. Un sursaut se fit ensuite de la part de la jeune fille, lorsqu'elle senti le membre presqu'en entier en elle. Elle laissa même échapper un petit gémissement exprimant ce qu'elle ressentait. De ce fait, cela avait fait augmenté davantage le rythme de sa respiration qui se faisait plus sans cesse plus rapide. Bizarrement, à ce moment-là elle ne ressentait plus du tout d'envie en elle tant ses nouveaux sentiments du moment prenaient le contrôle, bien qu'il y en avait encore, sans aucun doute. Le plus vieux semblait toutefois être conscient de ce qu'il lui faisait subir et heureusement. Même s'il lui murmurait sans cesse qu'il était désolé, Sarang ne pouvait pas lui en vouloir pour ça. En le faisant, elle avait accepté tout le cheminement de la chose, bonne comme mauvaise. Du coup, elle aurait voulu que son visage se détende au plus vite, pensant maintenant que le pire était passé. Mais ça ne semblait pas être le cas et sûrement qu'il restera ainsi tout aussi longtemps que leur corps ne feront qu'un. Par après, celui-ci avait arrêté tout mouvement en elle pendant un plus long moment, son regard se retrouvant maintenant de le sien à cet instant. Cette immobilité, bien qu'elle soit en elle, aida malgré tout la jeune fille à retrouver une respiration plus normale avant de subir la suite. Tout comme son corps qui, en même temps, s'était légèrement relâché sous le renouvellement de ses caresses et de leur contact. Si elle avait su plus tôt que ça faisait ça la première fois, aussi intensément, elle aurait sans doute attendu encore un moment avant de le faire. Du coup, elle admirait en quelques sortes la patience et le respect que Bo pouvait lui donner. Et ça, ce n'était pas quelque chose qu'elle regrettait. Enfin, elle prit une grande respiration en sentant le leader lentement se retirer de son premier va et vien. Et à ce moment, ses yeux se reposèrent dans ses prunelles, alors qu'un murmure s'échappa de ses lèvres.

    Sarang : Pitié, dis-moi que ce ne sera pas comme ça le second coup...

    Non, elle ne voulait pas forcément tout arrêter. Seulement, c'était difficile. Certes, comme avec tout ce qui s'est précédemment passé, elle s'y habituera et en demandera même peut-être davantage, mais pour l'instant...

    Le manège recommença de la même façon pour une seconde fois, Bo lui donnant autant de douceur et de lenteur que la fois précédente. Ce deuxième va et vien n'avait pas encore été suffisant pour que Sarang s'y habitue. après tout, il allait lui en falloir plus que ça avant d'augmenter la vitesse et la force. Et du coup, elle réagit pas mal de la même façon, voir même qu'elle serra un bout de couverture du lit entre ses doigts ou plutôt son poing, tentant de faire passer ce moment plus ou moins agréable. De ce fait, elle pinca fortement ses lèvres entre elles préférant encore une fois laisser passer son ressentiment de douleur au travers son visage crispé, tentant aussi bien que mal de démontrer qu'elle était forte, plutôt que gémir encore une fois et davantage inciter son meilleur ami à s'excuser ou à se sentir mal. Malheureusement, ce fut plus fort qu'elle et elle fini par gémir, voir même soupirer difficilement à plusieurs reprises, la tête entière enfoncée dans l'oreiller. Cependant, même si l'inconfort était dominant, quelque chose à l'intérieur d'elle-même trouvait qu'au delà de la douleur, ce n'était pas si désagréable. Ce second va et vien fut finalement terminé et cela avait paru une éternité aux yeux de la demoiselle. En tout cas, pour l'instant elle incita Bo à se pencher à nouveau afin de l'embrasser, laissant son corps digérer un peu ce qui venait de se passer. Un baiser langoureux fut de mise alors que sarang le fit durer un long moment. Du moins, jusqu'à ce qu'elle se considère à nouveau prête pour continuer et progresser dans l'action. Au bout d'un instant, ses lèvres se détachèrent de celles du jeune homme pendant qu'elle plongea son regard dans le sien. Elle baissa ensuite celui-ci en lâchant un souffle, avant de le remonter vers Bo. Et de ce simple regard, elle lui indiqua qu'il pouvait recommencer sa danse, ou plutôt, la continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
p i m p    a d m i n
avatarAhn Bo Hyun
p i m p    a d m i n


Age : 30
Humeur : I'MSOFRESH. wut? i'm good. :3
Where am I ? : always in your mind.
Messages : 813

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: » kiss me, pretty please; pt.2 {Sa Rang ♥} ▬ NC-17;   Mer 6 Jan - 1:30

    C'était difficile de savoir sur quel sentiment il devait se concentrer - la douleur qu'il causait à son amie, les deux ou trois larmes qui roulaient le long de ses tempes. Ou la chaleur qui l'enveloppait, parce que c'était indéniablement bon et ce dernier était plutôt cruel. Le gémissement douloureux de la jeune femme avait fait sauter un bond à son coeur, et il s'était automatiquement demandé si ça voulait dire qu'elle ne pouvait en supporter d'avantage. Mais elle ne lui avait rien dit, et elle le recevait comme une grande sans dire un mot. Elle n'avait pas besoin de se retenir, et ça, il avait envie de le lui dire encore. Ce n'était pas grave, il n'y avait pas de honte à avoir, c'était la chose la plus normale. Du moins, il croyait, il ne savait pas comment elle pouvait le ressentir. Ni la douleur qu'il pouvait lui causer. Il tourna lentement la tête pour regarder son visage et ses yeux se posèrent dans les siens, tandis qu'il restait immobile pour ne pas empirer d'avantage la douleur de son amie. Ses yeux croisèrent les siens à cet instant et il se demanda si elle ne regrettait pas son choix. Puis ses mains se resserrèrent légèrement contre la couverture lorsqu'elle lui posa la question. « dis-moi que ce ne sera pas comme ça le second coup... » Il retint une grimace. Il ne pouvait rien lui assurer. Il avait entrouvert les lèvres pour lui répondre la première chose qui lui passait par la tête mais les resserra l'une contre l'autre. Il ne pouvait pas lui dire que non, ça n'allait pas être comme ça. Il ne savait pas. Il ne savait rien et il se sentait profondément stupide d'être incapable de répondre à ses questions. Plutôt que de risquer un mensonge, il lui adressa un mince sourire. Pour la rassurer, ou simplement pour compatir à sa douleur, même si ce sourire lui demandait tous les efforts du monde parce que c'était la dernière chose qu'il aurait voulu faire à cet instant. Dramatiser la situation n'était pas la bonne chose à faire, et pourtant, sa question aurait dû détendre parce qu'en temps normal... il aurait trouvé ça plutôt amusant. Il attrapa simplement ses lèvres et resta silencieux, sa main droite se détachant de la couverture pour retrouver le corps de Sarang, ses doigts glissant le long de ses côtes pour agripper doucement une de ses hanches quelques secondes. Cette main descendit lentement contre sa cuisse qu'il redressa contre sa propre hanche, prenant le temps de caresser toute la peau qu'il touchait à son passage. Il redressa la tête pour l'observer, et il ne vit rien qui l'empêchait de continuer. Au contraire, elle semblait plutôt vouloir qu'il continue ; mais, au fond, s'il patientait encore plus longtemps, ça n'allait que faire mal. Ne disaient-on pas que plus c'est rapide, moins ça fait mal ? Un peu comme un pansement sur une plaie. Évidemment, pas si rapidement que ça pour le coup. La jambe un peu soulevée de Sarang lui donnait un nouvel angle, et cette fois, il revint en elle avec un peu plus de profondeur, mais toujours aussi lentement. Puis Sarang passa ses mains contre sa nuque, appuyant légèrement contre celle-ci et il répondit au baiser sans attendre, plus langoureux cette fois, et il mordilla gentiment la langue de son amante tandis que l'étreinte se resserrait. Il redressa la tête, relâchant doucement les lèvres de la belle tandis que son bassin s'appuyait un peu plus contre le siens. Il ne savait pas, il n'avait jamais été une femme, mais c'était ce qui lui semblait être le plus logique pour au moins rechercher ne serait-ce qu'un peu de plaisir dans tout ça pour la plus jeune. Puis après être resté comme ça quelques secondes, il entama enfin un lent va et vient, se retirant toujours avec autant de précaution pour cette fois revenir en elle sans pause. À partir de maintenant, elle devait le stopper si jamais quelque chose n'allait pas. Son nez glissa le long de sa joue, ses lèvres frôlant sa peau et sa main venant chercher la sienne. Ses doigts s'entremêlèrent au siens et il redressa la tête, cherchant son regard tandis qu'il la faisait exactement ce qu'elle lui avait demandé : sienne. Même si ce n'était que pour ce soir.

    La tête commençait déjà à lui tourner. Patient, il l'était, plus que jamais. Il n'avait cependant pas des nerfs d'acier. Il nicha sa tête au creux du cou de la plus jeune et ferma les yeux, chaque mouvement devenant un peu plus pénible. Et pourtant il ne le montrait pas. Ne voulait pas le lui montrer. Il n'était pas faible au point de ne pas arriver à faire ça pour elle, et il le savait, il en était certain. La torture semblait n'avoir aucune fin à ce niveau-là. Et, en même temps... c'était beau. Passé la souffrance qu'il devait faire passer à son amie, passé sa propre frustration - contre lui-même majoritairement - ça l'était, réellement. Sentir ses lèvres tremblantes tout prêt de son oreille, son souffle chaud, ses mains qui s'accrochaient à son corps et le siens qui se raidissait pour se calmer lentement au fil des secondes. Un cadeau, et pourtant, il ne le méritait pas. Ses lèvres revinrent glisser contre sa clavicule et ses doigts se défirent doucement des siens, laissant sa main pour revenir se poser contre son corps, s'insinuant entre ses cuisses pour frôler l'intérieur de celles-ci. Commençait-elle à s'habiter ? À ressentir un petit quelque chose ? Dans tous les cas, sa main se posa au bas de son ventre, son pouce se glissant entre les lèvres de son intimité pour la caresser, alors qu'il revenait en elle avec un peu plus de force - juste un peu ; recherchant des sensations positives chez Sarang. En même temps, il scruta le regard de son ami, espérant y apercevoir quelque chose de positif tandis que la dite danse se poursuivait. Et son visage se rabaissa à nouveau au niveau de son épaule, repassant par la clavicule pour glisser lentement jusqu'à la naissance de sa poitrine, tandis qu'il l'incitait à cambrer légèrement le dos pour lui faciliter l'accès. Bientôt, ses lèvres rejoignaient sa poitrine. Il s'était promis de bien s'occuper d'elle. C'était son rôle de faire en sorte qu'elle se sente bien. Plus que bien, d'ailleurs. Après avoir apprivoisé la douce peau de la jeune femme, ses lèvres se refermèrent doucement sur la chaire rosée qui l'ornait. Sa langue se pointa contre la peau et glissa lentement contre celle-ci, y ajoutant un délicat mordillement tandis que son pouce, lui, précisait ses caresses. Son petit manège ne dura que quelques secondes avant qu'il ne redresse la tête, sa main restant toutefois en place. Puis ses lèvres se posèrent tout prêt de son oreille, sur laquelle il souffla doucement avant de murmurer son prénom. Comme une silencieuse promesse que tout allait bien aller. Que tout allait s'améliorer.

    Comme promis, ses caresses avaient aidé la plus jeune. Quelques minutes avaient passées avant qu'elle ne semble se détendre totalement sous lui et que ses mains reprennent leurs caresses d'une façon beaucoup plus positive sur le corps du plus vieux, et avec tout ça, il avait le mince espoir qu'elle ne regretterait pas totalement son choix si regret il y avait. Après avoir légèrement accéléré, il avait finalement tenté un coup plus dur, plus rapide, observant les traits de la jeune femme se transformer. A cet instant, il sut qu'il avait touché quelque chose en elle, et que cette fois, ce n'était pas du tout négatif. Du moins pas entièrement négatif puisqu'elle avait semblé se plaire à son dernier mouvement. Et il le refit donc une fois, deux fois. Trois fois. Même le grincement désagréable du lit lui semblait lointain sous les soupires qu'il avait finalement réussit à soutirer de la brune, se mêlant au siens. Sa main se glissa sous le corps de la plus jeune pour appuyer au niveau de ses reins, la redressant lentement jusqu'à ce qu'elle soit assise sur lui, ses cuisses resserrées contre ses hanches. Les positions changèrent naturellement et ses omoplates se posèrent bientôt contre le mur - froid - tandis que la jeune femme, elle, était au-dessus de lui, son visage un niveau plus haut que le siens. Il l'attira à lui, ses bras resserrant l'étreinte sur son corps, ses lèvres retrouvant les siennes tandis que son membre, à présent hors d'elle, se faisait coincé entre leurs deux corps. Puis il murmura une question à son oreille ; lui demandant si elle avait envie de prendre le contrôle.

_________________
B
O
H
Y
U
N
    « everybody's looking for love. aint that the reason you're at this club ? oh, you ain't gonna find it dancing with him. i got a better solution for you girl, look. just leave with me now, say the word and we'll go. i'll be your teacher, i'll show you the ropes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GS
avatarLim Sa RangGS

Age : 29
Humeur : Soumise u__u (profiteur, à vos gardes è___é)
Where am I ? : In your heart, sweety n.n
Messages : 383

baby, that's me!
;Réputation:
100/100  (100/100)
;Relationships:
; my D I A R Y:

MessageSujet: Re: » kiss me, pretty please; pt.2 {Sa Rang ♥} ▬ NC-17;   Ven 8 Jan - 23:44

    Elle avait attendu une réponse, qui malheureusement ne vint jamais. Du moins, pas verbalement. Il y avait des fois où certes, le silence était une réponse. Mais là, ce silence n'avait pas été des plus rassurants. Et à bien y penser, qu'aurait-il pu lui dire ? Elle avait pourtant remarqué la petite ouverture entre les lèvres du garçon, laissant ensuite place à un sourire. Elle n'en trouvait pas la signification, si ce n'était que pour tenter de la rassurer. Et du coup, elle le lui en fait un en retour, sans vraiment savoir pourquoi. Plusieurs frissons firent ensuite surface sur la peau de Sarang, suivant les gestes et le chemin que Bo faisait avec sa main. Celui-ci se termina lorsque leur doigts furent entrelâcés. Beaucoup de sensations prenaient place à ce moment; le contact de leur peau, leur chaleur corporelle, la pénétration, le frôlement de leur souffle... C'était de plus en plus agréable, bien qu'elle ne saurait définir quels étaient exactement ces sentiments. Disons plutôt, un bien être différent de ce qu'elle avait l'habitude. Bo la fit donc sienne quelque temps plus tard et à ce moment-là, Sarang eut encore quelques sursauts les premiers coups. Rien de gros, seulement le début de l'apprivoisement de l'action. Et heureusement, la douleur qu'elle ressentait depuis le début semblait peu à peu vouloir se dissiper, laissant place à un plaisir sexuel. Du moins, c'est ce qu'elle ressentait et c'était à espérer que ce ne soit pas qu'une simple impression. La tête de son partenaire vint donc se nicher dans son cou alors que Sarang porta une main à ses cheveux, faisant glisser ses doigts entre ceux-cis, comme pour les caresser. À son tour, elle avait fermé les yeux, respirant un moment par la bouche de façon à prendre plus facilement son souffle devenu bruyant. La totalité de ces diverses sensations ne firent qu'augmenter lorsqu'elle senti le contact de son pouce entre les lèvres de son intimité. De ce fait, son meilleur ami revint en elle de façon un peu plus forcée et un petit sourire de quelques secondes, naissa sur ses lèvres avant qu'elle ne commence à se mordre fortement la lèvre inférieure, laissant paraître le tout pour Bo qui la regardait. C'était surprenant de savoir qu'en quelques coups ou plutôt en quelques secondes, le plaisir et l'excitation pouvaient si rapidement prendre place, sans forcément être totalement à leur sommet. Celle-ci laissa échapper un autre gémissement à travers lequel elle avait dit le nom du plus vieux. Et du coup, un peu plus d'agitation se fit ressentir chez Sarang qui était sans aucun doute, pour le mieux. Sans plus attendre, Bo s'en reprit à l'une des parties sensibles chez Sarang; sa poitrine. Sensible dans le sens qu'elle aimait qu'il le lui caresse parce que cela faisait sans cesse augmenter son désir. Son souffle chaud parcouru ensuite ses oreilles pendant que le murmure de son nom se fit entendre. Dans un sens comme dans l'autre, c'était tout aussi désirable de dire celui de son partenaire, que de se faire dire le sien qui à ce moment, confirma que sous tout ce plaisir, l'envie envers le jeune homme était toujours présente.

    Rendu-là, Sarang considéra que le pire moment était passé. Autrement dit, tout avait été au début de la pénétration et maintenant, le reste n'était plus qu'habituel. Du moins, pour l'instant. Et c'est pourquoi ses caresses furent faites avec beaucoup plus de confidence cette fois. Sans peur, ni gêne. Même son air à elle désignait au leader qu'elle avait un peu plus de confiance maintenant. Et c'était probablement bon pour lui, qu'il le sache étant donné que cela n'avait sans doute pas été facile de son côté aussi. À savoir qu'il avait dû lui faire traverser tout ça. D'ailleurs, ce gain de confiance paru aussi au travers la réaction des coups qu'elle recevait. Le rythme était plus rapide, plus dur et plus profond à un point même qu'un air parfaitement excité était apparu sur son visage lors des derniers coups. De ce fait, sa respiration fut aussi influencé par le mouvement et le rythme de celle-ci suivait de près et de loin le rythme de l'action. La main moite et chaude du jeune homme vint alors se poser dans le bas de son dos, la forçant à se redresser. Ainsi, elle revint dans l'une des positions précédentes dans laquelle elle pouvait prendre un moment le contrôle. Avant tout, elle échangea un autre baiser avec le garçon, avant de le regarder dans les yeux. Les lèvres de Sarang vinrent alors frôler d'une douceur la peau du garçon, traçant tranquillement leur chemin qui partait du coin de ses lèvres, passant lentement par son menton, pour ensuite se terminer dans le creux de son cou. Le tout, laissant son souffle chaud suivre la cadence. Arrivé à destination, elle se mit à lui mordiller la peau qui se trouvait dans l'endroit.

    En même temps, les mains de la jeune fille glissèrent tranquillement le long du torse du garçon, ses doigts pointés vers le bas. Elle les fit glisser jusqu'à ce que ceux-ci atteignent d'abord son membre, sur lequel elle s'attarda encore une fois alors que ses caresses se firent plus directes et plus sauvages que tout à l'heure, pour ensuite continuer leur chemin. Bien qu'il était en quelques sortes assis, Sarang glissa ses doigts de l'une de ses mains, ainsi que cette main, juste en-dessous de lui, de façon à venir lui caresser la peau qui se trouvait dans la zone du moment. Autrement dit, elle fit glisser ses doigts là où se trouvait généralement le périnée, pendant que son autre main, elle, montait et descendait le long de son membre. Ses lèvres toujours dans son cou, remontèrent jusqu'à son oreille où elle lui mordilla le lobe pour ensuite revenir vers la bouche du leader. Hors, Sarang ne l'embrassa pas à l'instant; elle lui mordilla plutôt sa lèvre inférieure pour finalement la caressant quelques secondes avec sa langue. Ensuite, elle l'embrassa pour de bon et ramena doucement ses mains vers l'intérieur de ses cuisses qu'elle vint tâter avec précaution pour les ramener vers son visage quelques instants après, alors qu'elles caressèrent le plus de surface possible, lors de leur remontée. Les mains de la plus jeune furent maintenant posée sur les joues de Bo alors que leur baiser prenait soudainement fin. Elle déposa donc son front contre le sien, fermant les yeux. Non seulement le fait de le caresser lui devait lui procurer un minimum de sensations, mais Sarang s'en procurait un peu elle-même à ce moment-là. Bref, comme elle était toujours assise sur lui, Sarang décida finalement de chevaucher le garçon. De ce fait, elle prit le membre du garçon pour faire en sorte que leur corps ne fasse à nouveau qu'un, pendant qu'elle reserra ses jambes autour de sa taille. Elle amena alors ses mains jusqu'aux épaules de celui-ci et les fit glisser le long de ses bras, jusqu'à ce qu'elles atteignent ses mains à lui. Puis elle les prit et les porta jusqu'à ses fesses, de façon à l'encourager à la caresser. Ses mains revinrent alors jusqu'à ses épaules, glissant vers le haut cette fois avant de finalement atteindre le derrière de tête du garçon, sur lequel elle appuya légèrement, l'incitant à se pencher vers sa poitrine pour qu'ainsi, il s'y attarde encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: » kiss me, pretty please; pt.2 {Sa Rang ♥} ▬ NC-17;   

Revenir en haut Aller en bas
 

» kiss me, pretty please; pt.2 {Sa Rang ♥} ▬ NC-17;

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
kyunghee complex. :: ▬ S E O U L - C I T Y :: 
■ KH complex ▬ DORMS
 :: j i n s i l ▬
-
C’est avec joie et fierté que je vous annonce le début de cette nouvelle année. Paix, bonheur, amour, argent et tout le blabla habituel qui se dit chaque année, mais surtout de l’action. Parce que franchement chers élèves, vous me décevez, je n’ai pratiquement rien eu de croquant à me mettre sous la dent pour me délecter des nouveaux arrivants dans notre institut. J’ai dut me tromper quelque part puisque, vous n’êtes pas aussi intéressants que je l’aurais cru. Non en fait je mens, je sais parfaitement que vous êtes tous de vrai obsédés, des malfrats, des crétins bon à l’école, des fous, des hypocrites, des fêtards. Pourtant, dans tout ce que je viens de nommer, rien ne vient à mes oreilles. Je n’ai absolument aucun fait pour accentuer mes paroles. Pour le moment, vous restez que des égoïstes qui gardent bien cachés leurs petits problèmes d’étudiants hormonaux. Vous me décevez sincèrement et j’ai bien l’intention de remédier à tout ça. Oh ! Ne me demandez pas comment, vous verrez bien lorsque tout arrivera. Quoi qu’il en soit, je ne peux qu’affirmer que cette école partira du bon pied en ce qui concerne l’année 2010 ! Ou du mauvais pied… tout dépend de la façon dont on voit la chose… c'est-à-dire dans votre peau ou dans la mienne. Tant pis pour vous bande de cachotiers, vous l’avez bien cherché ! Bon, je dois vous laisser, j’ai quelques coups de fil à faire et vous m’ennuyez profondément. J’aimerais quand même prendre le temps de vous indiquer que depuis quelques jours, vous l’aurez sûrement remarqué, il y a beaucoup d’agitation autours de l’enceinte. Peut-être que vous étiez trop occupés à faire vos prudes avec mon magnifique cadeau de bracelet tendance noël 2009. Aucune reconnaissance pshht. Je n’ai eu aucun merci d’ailleurs ! Enfin quoi qu’il en soit de votre impolitesse, prenez garde à vos arrières, il semble qu’il y ait un homme dans la trentaine qui parcoure les couloirs. La sécurité à tenté de le chasser mais… j’en ai décidé autrement. Il est beaucoup trop louche pour ne pas le laisser en liberté avec vous tous ! …. Merci et … bonne année !



T O P . F R I E N D S ; ♥

               more | you?
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit