AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 «Virée Nocturne » ~ Joo Hee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvitéInvité


MessageSujet: «Virée Nocturne » ~ Joo Hee   Jeu 5 Nov - 4:02

~ Hee ? J'arrive pas à dormir. Dans 1h, Han River !
Yuu balança son téléphone sur sa couette, et se scruta dans le miroir. Elle prit une douche rapide et regarda le temps par la fenêtre. Elle enfila un jean et un t-shirt blanc. Elle mit une ceinture grise, et partit à la recherche d'un gilet potable. Elle enfila un gilet en laine grise qui tombait sur ses cuisses. Elle remonta son t-shirt qu'elle noua au dessus de son nombril. Elle traça un leger trait d'eye liner sous ses yeux noisettes, et s'appliqua de l'anti-cernes. Elle prit son sac à mains, dans lequel elle fourra son paquet de cigarettes, quelques petites babioles, son portefeuille, et une fois devant la porte, enfila ses baskets neuves. Il était rare que la jeune coréenne sorte sans talons, trop complexée par sa petite taille. On la disait "mignonne" avec son mètre cinquante trois et ses quarante kilos. elle n'était pas d'accord, mais ça n'était pas la peine d'y penser ce soir. Il était presque 1h du matin, et il y avait peu de chances qu'elle croise qui que ce soit dans la rue. Elle sortit en silence, ses écouteurs dans les oreilles. Seoul. Elle regardait un peu les environs, profitant du calme qu'il y avait dans la rue. Elle passa devant quelques bars pleins, et s'arrêta au tabac pour refaire sa réserve de cigarette. Une cigarette à la main, son autre main dans sa poche, elle avançait silencieusement en direction d'Han River. Elle essayait d'utiliser au maximum la faculté de Proust, et se laissait embarquer dans ses pensées.

Elle se posa sur le premier banc qu'elle vit, et attendit. Hee ne devrait pas tarder. Yuu voyait la jeune fille assez souvent, lorsqu'elle avait mal au coeur. Etait-ce le cas ? Sans doute un peu. Après avoir quitté la France, elle se sentait un peu mal. La Corée était son pays, bien sur, mais elle n'avait plus rien ici. La roue tourne Yuu se disait-elle.Elle soupira légèrement. Elle avait Bo ici, sa moitié. Son parfum était sorti et connaissait un certains succès en France, et en Angleterre. Elle touchait de l'argent, mais ça ne faisait pas le bonheur, elle le savait. Elle s'alluma à nouveau une cigarette. Elle avait de bonnes notes partout, de l'argent, un frère auquel elle tenait, elle faisait partie des filles les plus en vue de l'université.. Elle avait de quoi être heureuse. Mais pourtant. Ca ne l'empêchait pas d'être joyeuse. La jeune coréenne pleurait rarement, voir jamais. Elle fumait, de la pop dans les oreilles. Elle enleva ses écouteurs, et respira un grand coup. C'était comme un coup de fouet. Les odeurs, sa vie s'était les odeurs. Elle détectait ce que beaucoup ne sentirait jamais. Elle regarda son téléphone. 1h35. Elle se leva, et entendit des bruits de pas. Elle attendit que la jeune fille se place en face d'elle, et dit en riant à moitié.

« T'es en retard, Joo Hee ! »


Elle sourit, elle avait environ 5 minutes de retard, mais savait que Yu Ri n'était pas du genre ponctuelle.

« Comment tu vas, Hee ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité


MessageSujet: Re: «Virée Nocturne » ~ Joo Hee   Dim 8 Nov - 15:03

    << Message envoyer a Joo Hee, a 00:30.
    Numéro de tel: [masquer]
    Contenu du message ::

    ~ Hee ? J'arrive pas à dormir. Dans 1h, Han River !

    Message provenant de Bout d‘Chou>>


J’étais dans mon lit, fixant le plafond dans la noirceur de la nuit et puis par le miracle d’un satelite gravitant autour de notre cher et tendre terre, je reçois sur mon portable le doux et agréable message du petit bout, parce que c’est comme ça que je l’appelle, Yu Ri. La petite Yu Ri, la petite sœur de ce fou de Bo Hyun. Ah celle là, je l’aime et j’adore lui faire pleins de bisous comme on le fait à une enfant de 5 ans parce qu’il est trop chou. Bref, imaginez mon bonheur lorsque je vois un sms de sa part : pas comme si c’était exceptionnel ou même un miracle : juste que ça fait plaisir. Elle arrive pas à dormir : bah nous voila deux dans la même situation. Parce que le mur au dessus de mon lit : il est tellement passionnant qu’il m’empêche de dormir ! Alors dans une agilité extrême, je saute du lit et je coure jusqu’à mon placard l’ouvrant à la volé, je parcours mes affaires. Je sors un jean slim rouge, un tee shirt noir et un veste. Sans oublier les lunettes fumées rouges assortit à mon slim. Je prends mes clés, un sac et je file dans la fraîcheur de la nuit un grand sourire aux lèvres. On dirait une vraiment ahurie avec ce sourire, ou une fille totalement charmante. Qu’importe, je vais voir mon petit bout de chou : on va pas s’ennuyer ce jour !

Arrivé à l’endroit désiré, je la vie, sur ce banc en face de la rivière. J’extirpa un sourire enjoué et j’avança vers elle. Je ressemblais sûrement à une enfant de 5 ans, au plaisir enfantin qui était au ange en voyant une amie. Cependant je fus stoppé dans ma course en entendant les paroles de Yu Ri. Je regarda ma montre à mon poigné et je grimaça. 5 minutes de retard. Machinalement, je lui tira la langue.


En Français : « T’es bien placé pour me dire ça ma puce, je n’ai pas oublié tes retards non plus ! »

Avec Yu Ri et Bo Hyun : j’adorais parler français, ça me permettait d’entretenir la langue et d’être sur que peu de personne vous comprenne. De quoi tailler les costumes des gens sans qu’ils ne comprennent : un vrai plaisir. je faisais souvent ça avec Bo, et j'avais même jouer à ce jeu durant mon enfance. Ah, ce faire passer pour une étrangère qui ne parle pas la langue dans une classe : cela est très divertissant ! Un vrai plaisir, je vous assure ! Cependant je repris la conversation avec ma langue natale qu’est le coréen en allant m’assoire à ses côtés sur le banc. Ce même sourire aux lèvres, j'avais ma main sur le rebord du banc à côté de mes jambes et je l'observais derrière ces mêmes lunettes fumées. quoi que inutile ici puisque le soleil ne brillait plus dans le ciel. C'est juste devenu un simple réflexe que de les portais à mes yeux en toute circonstance.

« Bien et toi Yu Ri ? Sache que tu m’as sauvé du terrible plafond envoûteur ! »



.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité


MessageSujet: Re: «Virée Nocturne » ~ Joo Hee   Dim 8 Nov - 20:58

Yu Ri fumait sa cigarette comme toujours. Elle sourit légèrement à la réponse de Joo Hee. « T’es bien placé pour me dire ça ma puce, je n’ai pas oublié tes retards non plus ! ». La jeune fille était la seule qui avait le droit de donner des surnoms à Yuu. Même son frère n'avait pas vraiment l'autorisation, mais s'y amusait tout de même. Cela lui plaisait que Hee lui parle en Français, elle n'avait pas souvent l'occasion de l'entendre. Elle suivait certes des cours de français, mais ça n'était pas vraiment intéressant, la conjugaison et tout ça quand on parle couramment la langue en question . Elle écrasa sa cigarette après l'avoir fini, et s'allongea à moitié sur le banc. Lorsque elle s'installa, la jeune fille posa sa tête sur les jambes de la coréenne, et se ralluma une cigarette. Elle en proposa une à la jeune fille sans un mot, puis regarda le ciel.

- Tu m'en veux toujours pour la dernière fois ou je t'ai fais attendre 2h alors qu'il faisait chaud ?.


Elle sourit, heureuse de pouvoir parler en français et d'être comprise. Elle avait connu Hee par hasard, et s'était vite attaché à la jeune Jinsil. Elle était aussi l'une des rares au courant qu'elle était la soeur jumelle de Bo. D'un autre côté, qui aurait pu se dire que ses deux là était de la même famille ? Ils ne se ressemblaient pas physiquement. Mais Yuu avait tendance à oublier qu'elle était parfois aussi délurée que son frère, particulièrement en présence de Hee. Elle recracha la fumée en formant des cercles, les yeux toujours rivé vers le ciel. Elle ne se sentait pas particulièrement mal. Son air froid quittait son visage peu à peu, chose que peu de personnes voit. Une Sojunghan reste une sojunghan. Elle était sans doute l'exception même de sa confrérie, soeur du chef des Jinsil, amie d'une autre de cette même confrérie 'ennemie'. Elle n'était pas l'une de ses filles qui avait des étoiles dans les yeux dès qu'elle voyait Mee Na. Ces temps ci, c'était plutôt l'inverse. Elle évitait de plus en plus la jeune fille depuis que celle ci lui avait clairement fait comprendre que le fait d'être la soeur de Bo pouvait faire baisser sa côte. « Bien et toi Yu Ri ? Sache que tu m’as sauvé du terrible plafond envoûteur ! » Elle rit un instant, et regarda la jeune fille. Joo Hee respirait la joie de vivre, et c'était contagieux. De sa main libre, l'autre tenant sa cigarette, elle retira les lunettes de la jeune fille et les plaça sur ses yeux. Elle laissa sa tête retomber sur son 'coussin'.

- Je vais bien, je crois. Ca faisait longtemps, hein? Tu deviens quoi p'tit bout ?


Elle sourit. Elle était la seule qui avait le droit au surnom de Yuu. A part Bo bien sur, mais il fallait dire que 'bobo la plaie' c'est pas vraiment un surnom qu'il aimait. Elle recrachait encore la fumée, chantonnant en regardant le ciel à travers les lunettes d'Hee.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvitéInvité


MessageSujet: Re: «Virée Nocturne » ~ Joo Hee   Dim 15 Nov - 13:51

Yu Ri, c’était un joli nom tout comme celle qui le portait. La petite, parce que je ne peux m’empêcher de penser à elle de cette manière, est une vraiment à par. Je dirais que le petit bout du nom de Yu Ri est comme deux facettes d’une pièce. Un jour elle peut vous sembler totalement différente de la veille. Oh, je ne crois pas qu’elle soit lunatique : c’est juste qu’avec certaines personnes elle est différente. Et je faisais partit de ces personnes qui avaient le privilège de pouvoir admirer les deux faces de la jeune fille. Mais ce n’était pas une pièce avec sa part de lumière et sa part d’ombre : détrompez-vous ! Yu Ri est juste avec moi une personé qui lâche son comportement enfantin, un peu fou et tellement amusant ! Chose qu’elle n’est pas tout les jours et c’est ce qui la distingue tellement de Bo Hyun ou de moi : nous deux, nous vivons notre folie chaque jour, chaque minute et chaque seconde.

« Pourquoi je t’en voudrais ? J’ai fais la connaissance d’un charmant jeune homme en t’attendant. »

Et surtout les jours qui avaient suivi furent plutôt attrayant avec le coréen. Comme quoi, les retards : ça à du bon parfois. Mes virent alors le ciel sombre et éclairé de multiples petites lampes que l’on appelle étoiles sans mes lunettes fumées. Sacrilège, Yu ! Mais qu’importe, je pestais deux mots de mécontentement mais je la laissais faire. Ce ciel là, la lune et ces étoiles : eux ne me brulaient pas la rétine. Alors je pouvais contemplé le ciel et l’endroit où nous étions sans peur, sans mal : normalement. En y repensant : Yu Ri était bien une des rares personnes qui pouvait se permettre de m’ôter mes lunettes sans craindre de véritable représailles. Je ne lui refusais presque rien, oh je lui disais non mais rarement : j’aimais bien sa présence, son comportement : peu de chose m’horripilé chez elle, alors pourquoi dire non ? Un oui serait bien plus doux et plus gouteux, il rendrait ma vie plus lumineuse qu’un non. Alors, oui, je lui disais oui pour mon bonheur et pour le sien : parce qu’en se voyant et en s’amusant : la vie reprenait un sens, un sens que l’on avait tendance à perdre dans la vie de tout les jours. « Je vais bien, je crois. Ca faisait longtemps, hein? Tu deviens quoi p'tit bout ? » Oui, cela faisait un moment que l’on avait pas passé du temps ensemble. Pourquoi ? Parce que parfois le temps vous semble si court que vous en oubliez la véritable duré et les semaines vous paraissent des jours. Et finalement si on ne se raccroche pas à un fil, si on ne pense pas à faire une pause : on perd rapidement ce que l’on pensait acquis il y a quelques mois.

« En effet, cela faisait un bout de temps que l’on ne s’était pas vu, du moins intimement sans cette Mee Na aux pattes. »

Non je ne mâchais pas mes mots. Mee Na n’appréciait pas, pour l’image du groupe, que Yu Ri traine avec des Jinsil. Ok, je peux comprendre que notre cerveau décalé peut faire peur, mais ya des limites à la connerie humaine. Le pire, ce qui était frustrant : pas pour moi, mais pour les jumeaux : faire comme s’ils n’étaient pas frère et sœur. Quoi de plus stupide hein ? Mais bon, c’était le choix de Yu, alors on ne dira rien.

« Je pris tout les jours pour ne pas atteindre le degrés de stupidité des prof quand je serai à leur place dans quelques années. Et l’intello m’intrigue toujours autant : j’ai peut-être une case en moins mais j’ai pas Alzheimer ! »


Ce Suk Wan qui fait comme si rien ne s’était passé cette nuit là .. Rah, ça à le don de m’énerver et de lui rafraichir la mémoire. Pourquoi il fait ça ? Il a honte de moi ? Ah moins qu’il ait juste voulu avoir une fille d’un soir et c’est fini. Mais c’est mal me connaître…

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: «Virée Nocturne » ~ Joo Hee   

Revenir en haut Aller en bas
 

«Virée Nocturne » ~ Joo Hee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
kyunghee complex. :: ▬ S E O U L - C I T Y :: 
■ Hidden Seoul ■
 :: Han River
-
C’est avec joie et fierté que je vous annonce le début de cette nouvelle année. Paix, bonheur, amour, argent et tout le blabla habituel qui se dit chaque année, mais surtout de l’action. Parce que franchement chers élèves, vous me décevez, je n’ai pratiquement rien eu de croquant à me mettre sous la dent pour me délecter des nouveaux arrivants dans notre institut. J’ai dut me tromper quelque part puisque, vous n’êtes pas aussi intéressants que je l’aurais cru. Non en fait je mens, je sais parfaitement que vous êtes tous de vrai obsédés, des malfrats, des crétins bon à l’école, des fous, des hypocrites, des fêtards. Pourtant, dans tout ce que je viens de nommer, rien ne vient à mes oreilles. Je n’ai absolument aucun fait pour accentuer mes paroles. Pour le moment, vous restez que des égoïstes qui gardent bien cachés leurs petits problèmes d’étudiants hormonaux. Vous me décevez sincèrement et j’ai bien l’intention de remédier à tout ça. Oh ! Ne me demandez pas comment, vous verrez bien lorsque tout arrivera. Quoi qu’il en soit, je ne peux qu’affirmer que cette école partira du bon pied en ce qui concerne l’année 2010 ! Ou du mauvais pied… tout dépend de la façon dont on voit la chose… c'est-à-dire dans votre peau ou dans la mienne. Tant pis pour vous bande de cachotiers, vous l’avez bien cherché ! Bon, je dois vous laisser, j’ai quelques coups de fil à faire et vous m’ennuyez profondément. J’aimerais quand même prendre le temps de vous indiquer que depuis quelques jours, vous l’aurez sûrement remarqué, il y a beaucoup d’agitation autours de l’enceinte. Peut-être que vous étiez trop occupés à faire vos prudes avec mon magnifique cadeau de bracelet tendance noël 2009. Aucune reconnaissance pshht. Je n’ai eu aucun merci d’ailleurs ! Enfin quoi qu’il en soit de votre impolitesse, prenez garde à vos arrières, il semble qu’il y ait un homme dans la trentaine qui parcoure les couloirs. La sécurité à tenté de le chasser mais… j’en ai décidé autrement. Il est beaucoup trop louche pour ne pas le laisser en liberté avec vous tous ! …. Merci et … bonne année !



T O P . F R I E N D S ; ♥

               more | you?
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com